[#397]

C’est lors d’une journée imprécise du mois d’août 1995 que nous arrive Speedy Gonzales: Los Gatos Bandidos sur la Super Nintendo. Alors que Majesco et Warner Bros Consumer Products se sont occupés du développement, c’est à Acclaim Entertainment qu’est revenu la tâche d’en faire la publication.

Les souris faisaient la fiesta lorsqu’un groupe de chats, les Los Gatos Bandidos, sont venus perturber la célébration en enlevant tout le monde. Enfin, presque tout le monde puisque Slowpoke a réussit à échapper à leurs griffes et est parti avertir son cousin, Speedy Gonzales, ce dernier étant la souris la plus rapide de tout le Mexique pour demander de l’aide pour secourir ses amis.

Speedy aura donc à libérer les souries prisonnières des cages tout en récoltant des fromages et évitant les obstacles. Les pièges à souris ne sont pas des objets à craindre, celles-ci nous servant de tremplins pour des zones trop élevées pour nous autrement. Speedy peut également se défendre avec des coups de pieds et amasser des objets dans le but de les utiliser plus tard. On perd une vie si nous tombons dans un trou ou si nous nous retrouvons enfermé dans une cage.

Exclusif à l’Amérique du Nord, ce jeu est basé sur le personnage des Looney Tunes ayant fait sa toute première apparition de façon non-officielle en août 1953 avant d’apparaitre dans sa version officielle deux ans plus tard, en septembre 1955. Dans le jeu, on peut retrouver des ennemis qu’il a dans la version animée comme le Robocat ou encore Sylvester.

Publicités