En vingt-cinq ans (1972 à 1997), nous avons vus pas moins de cent-quarante-neuf consoles. Ça en fait beaucoup et nous approchons de plus en plus de la fin, mais il en reste encore beaucoup à voir. Même si je tente de vous en montrer le plus possible, je sais qu’il est possible que certaines soient oubliées, que ce soit intentionnellement ou non. Je tente toutefois de vous en faire voir le plus possible. Voici où nous en étions rendus…

 

GENESIS III

gen3

Encore une version de la Genesis. Cette fois, faite par Majesco. Dans le but de couper au maximum le prix de la console, ils n’ont mis que le strict minimum pour qu’elle fonctionne. Elle débute d’ailleurs avec un prix de vente de 50$ avant de terminer sa course en s’écoulant pour la modique somme de 19$ seulement. La manette était plus lourde que la console. Apparaissant en 1998, elle disparaît la même année.

 

NEOGEO POCKET

neopock

Ayant pour but de faire compétition à la GameBoy, SNK sort en 1998 cette console portative en noir et blanc qui ne contient, au plus, qu’une dizaine de jeux dans sa librairie. Cette édition étant discontinuée en 1999, ils sortent la version couleur (celle-ci étant retiré des tablettes en 2000). Ensemble, les deux versions parviennent à écouler deux millions d’unités.

 

GAMEBOY COLOR

gbcolor

Nintendo sort en octobre 1998 (un mois plus tard en Amérique du Nord) une console portative de 8bit qui permet enfin aux gens de jouer des jeux avec des couleurs (cinquante-six couleurs pouvaient être affichées simultanément). Également, les anciens jeux de la Game Boy originale sont majoritairement compatibles. Nintendo l’a sortie en pliant sous la pression des développeurs de jeux vidéos qui voulaient travailler sur un modèle plus moderne. Cette console venait en plusieurs couleurs, dont un mauve transparent, bleu, noir, etc… et a été discontinuée en 2003.

 

DREAMCAST

dream.jpg

Sortie par Sega en novembre 1998 (septembre 1999 en Amérique du Nord) et s’étant écoulée à 10,6 millions d’unités, la console a une très courte durée de vie, malgré une librairie de jeux assez solide comprenant au total 688 jeux. Elle pouvait aussi être connectée à un modem de 56 kbit/s. Elle est discontinuée en mars 2001 car la compagnie décide de se concentrer uniquement sur la conception de jeux.

 

POCKET STATION

pockstation.png

La petite machine de Sony apparue en janvier 1999 pouvait se connecter à la PlayStation et Sony en disait que c’était un assistant digital pouvant produire du son, ayant une horloge interne et une mémoire flash qui servant de carte mémoire à la console de salon. Dokodemo Issho est le jeu le plus populaire de la Pocket Station et y montre les débuts de Toro, la mascotte de Sony.

 

WONDERSWAN

WonSwan

C’est Gunpei Yokoi, connu pour avoir entre-autres conçu la Game Boy et les Game & Watch,  qui a inventé cette console après son départ de Nintendo en 1996. Remplacée plus tard par une version couleurs (en 2000), on pouvait l’utiliser cet appareil de Bandai autant à la vertical qu’à l’horizontal. Avant de pouvoir jouer aux jeux, il était obligatoire d’entrer des informations personnelles dont notre nom, notre date d’anniversaire, notre sexe et notre groupe sanguin. Le nom apparaissait sous le logo en ouvrant la console. Débutant en 1999, elle est retirée des magasins en 2003. Ci-dessous, il s’agit du jeu Gunpey dont le but est de former des lignes complètes.

Gunpey

 

PSONE

PSone.jpg

C’est tout simplement une version plus petite de la PlayStation originale que Sony nous offre en 2000. Elle sort quelques mois avant la PlayStation 2 et parvient quand même à surpasser les ventes des autres consoles, incluant la PS2 cette année-là. Il était même possible d’avoir un écran à cristaux liquides optionnel attaché à la console. Elle prend sa retraite officiellement en 2006.

 

PLAYSTATION 2

PS2.jpg

Sortie en mars 2000 (septembre 2000 en Amérique du Nord), la console de Sony était encore en demande douze ans après sa sortie avec plus de 155 millions d’unités vendues en date de mars 2012. Même les programmeurs de jeux y faisaient encore des jeux à la fin 2009. En plus des jeux de la PS1, il est aussi possible de lire des disque compacts et des films sur DVD en plus de pouvoir se connecter en ligne. En 2002, des clients ont poursuivis Sony parce que le message Disc Read Error s’affichait. Ils ont reçus 25$, un jeu gratuit (d’après une liste fournie) et une réduction sur la réparation. Au niveau mondial, elle a été discontinuée en 2013.

 

PANASONIC Q

consoles Panasonic Q.png

C’est tout simplement une machine, sortie uniquement au Japon en décembre 2001 par Nintendo et Panasonic, qui peut lire les DVD et aussi faire jouer les jeux de la GameCube. Elle a été construite parce que les consoles de la compétition pouvaient toutes lire les DVD. C’est ainsi que Nintendo a réglée la situation… pour 500$ environ. Elle est retirée du marché en décembre 2003.

 

POKEMON MINI

consoles Pokemon Mini

Nintendo a lancée cette console portative en novembre 2001. Comme son nom l’indique, elle se centrait sur les Pokemon. Il y a eu environ une dizaine de jeux mis en vente pour celle-ci. Elle fonctionnait avec des piles AAA et était en vente en Amérique du Nord avant de faire son apparition au Japon un mois plus tard. Elle possédait également une horloge interne.

GP32

consoles GP32

Il n’y as que la Corée du Sud qui a pu retrouvée cette console portative de Gamepark sur les tablettes à partir de novembre 2001. Au lieu de cartouches, elle utilise de petites cartes mémoires pour y insérer des programmes et des données. La GP32 pouvait lire des applications et des MP3 et fonctionnait avec des batteries AA. Conçue afin d’être « ouverte » aux programmeurs, on a ainsi pu y retrouver des émulateurs pour plusieurs consoles dont NES, Master System, Super Nintendo et Genesis pour n’en nommer que quelques unes. En juin 2004, elle est devenue disponible en Italie, Espagne et Portugal.

 

GAME BOY ADVANCE

consoles GameBoy Advance.png

Sortie en mars 2001 par Nintendo (en juin de la même année en Amérique du Nord), elle s’écoule à 81,5 million d’unités. Décrite comme étant légèrement supérieure à ce que la Super Nintendo pouvait offrir, l’autonomie est d’environ une quinzaine d’heures avec des piles AA. Nintendo en profite pour ressortir certains de ses vieux succès tels que les Super Mario Bros, qui s’écoulaient toujours aussi rapidement de sur les tablettes des magasins. C’est en 2007 que la distribution prend fin.

 

GAMECUBE

consoles GameCube

Nintendo lance en septembre 2001 (l’Amérique du Nord la découvre en novembre de la même année) sa première console à fonctionner avec des disques (sous forme de minis DVD). Elle est aussi la quatrième console de la compagnie pouvant servir pour jouer en ligne et peut également être reliée avec la GameBoy Advance. Comme son prédécesseur, nous avions le choix entre quelques couleurs pour la console qui comprend certains des jeux les plus populaires de l’histoire. 21,74 millions d’unités ont trouvées preneurs jusqu’à ce qu’elle sorte des commerces en février 2007.

 

XBOX

xbo.png

Avec sa mémoire interne rendant inutile les cartes mémoires et un mode de jeu en ligne très apprécié, elle fait rapidement sa place parmi les consoles importantes. Toutefois, le Japon ne s’y intéresse pour ainsi dire presque pas, la console disparaissant en 2005 là-bas (en 2008 en Amérique du Nord). Ils avaient même retardé la sortie en Europe pour se concentrer sur le Japon alors qu’au final, le marché y est bien meilleur en Europe. Un des jeux de lancement le plus populaire de la console a été Halo.

 

SWANCRYSTAL

woncrystal.jpg

Successeur de la WonderSwan, c’est la dernière console portable de la série des WonderSwan pour Bandai. Sortie en juillet 2002 et discontinuée quelques mois plus tard la même année, sa principale amélioration était de posséder un écran plus clair. Une seule batterie AA pouvait la faire durer un bon quinze heures. Comme les gens en avaient que pour la Game Boy, celle-ci n’a pas fait long feu et s’éclipse très rapidement de la vue des gens.

 

ZODIAC

consoles Zodiac

Avec moins de 200 000 unités de vendues, la Zodiac de Tapwave sort en 2003 et se classe parmi les pires vendeurs des consoles portatives. Supposée être un centre de jeux, de musiques, d’images et de vidéos, ce sont les 18 à 34 ans qui forment le public cible pour la compagnie. Jusqu’à sa fin en 2005, on peut compter près de vingt jeux dont Tony Hawk, Doom, Duke Nukkem et Madden NFL.

 

PSX

consoles PSX

Sony, en décembre 2003, nous offre un enregistreur vidéo qui peut également jouer les jeux des deux premières PlayStation. Sortie uniquement au Japon, elle échoue à attirer l’intérêt des gens, car on en demandait beaucoup d’argent alors qu’on pouvait avoir une console qui joue les mêmes jeux pour beaucoup moins cher.

 

GAME BOY ADVANCE SP

consoles Gameboy Advance SP

C’est tout simplement une version légèrement modifiée de la GameBoy Advance qu’a sortie Nintendo en février 2003. La SP veut dire Special et est pratiquement deux fois plus petite que l’originale en plus de pouvoir être pliée. Sortie en mars de la même année en Amérique du Nord, elle débute à 100$ aux Etats-Unis et 150$ au Canada. Deux ans plus tard, une version pour jouer dans le noir sort sur le marché. Ce modèle quitte les magasins en 2008.

 

IQUE PLAYER

ique.png

Nintendo s’associe à iQue pour fabriquer cette petite boite à brancher au téléviseur qui ne sortira au final qu’en Chine en novembre 2003. Le tout était une tentative pour contrer les copies pirates de jeux vidéos. Une petite carte de 64 méga octets comprenait des démos de Legend of Zelda: Ocarina of Time, Mario 64 ainsi que de Star Fox 64 en plus de d’autres jeux à télécharger (quatorze environ).

 

N-GAGE

consoles N-Gage

Coutant deux fois plus cher que la GameBoy SP, cette console portative de Nokia sortie en octobre 2003 n’intéresse que très peu de gens, d’autant plus que le design est fait comme si c’était un téléphone, rendant la jouabilité plus difficile. En fait, elle pouvait réellement servir de téléphone, mais ça ne fonctionnait pas très bien selon les commentaires. Les possibilités de la N-Gage ont étés transférées dans ses téléphones. Jamais sortie au Japon, les jeux comprenaient: Sonic, Tomb Raider et Tony Hawk pour n’en nommer que quelques uns…

 

N-GAGE QD

ngage

On dit que si on n’y parvient pas du premier coup, il faut réessayer et c’est exactement ce que Nokia a fait en mai 2004… sans plus de succès. Nouveau design plus rond et petit, l’emplacement de la cartouche est également changé. Se vendant pour 100$, les gens passent quand même rapidement à autre chose.

 

PS2 SLIMLINE

consoles PlayStation2 slimline.png

Plus léger, petit, etc… c’est simplement un nouveau modèle de la seconde PlayStation que Sony a mise en vente en octobre 2004. Par contre, Final Fantasy XI n’y était pas compatible vu le retrait de la composante d’expansion. Ce modèle était en vente jusqu’en 2013.

FLASHBACK

atflashback.jpg

Sans utiliser de cartouches, la console d’Atari contient des classiques des Atari 2600 et 7800. Sortie en 2004, vingt jeux s’y sont retrouvés au total, dont entre autres: Adventure, Breakout, Haunted House, Millipede, Sky Diver, Solaris, Asteroid et Centipede. De quoi faire revenir pleins de souvenirs à ceux qui avaient joués aux consoles originales.

 

PLAYSTATION PORTABLE

psp

Sortie en mai 2004 (en mars 2005 en Amérique du Nord), cette console portative de Sony s’est vendue à 82 millions d’unités en date de novembre 2013. Au lieu de cartouches, ce sont des disques optiques qui contiennent les jeux. Avec un son stéréo, un écran large (pour une portative) et aussi du Wi-Fi, elle a su plaire aux fans. Elle est discontinuée en 2014.

 

NINTENDO DS

ninds.png

Nintendo l’a met en vente en novembre 2004. DS veut dire Double Screen et l’une d’elle est tactile. La console fonctionne avec une batterie au lithium qui peut durer environ dix heures sous une charge d’une heure (la pile perd de son efficacité après 500 charges environ). Le micro sert aussi pour souffler dans certains jeux pour regonfler un ballon par exemple. On peut également utiliser le Wi-Fi pour clavarder. Il ne faut pas oublier de préciser que tous les jeux de la Game Boy Advance sont compatibles. Discontinuée en 2007, si on compile tous les modèles du DS inclus, ce sont environ 149 millions d’unités qui ont étés vendues.

 

C64 DIRECT TO TV

c64.jpg

Débutant en 2004 et venant d’IrtonStone, il s’agit d’une manette qui sert également de consoles alors que les jeux y sont implantés. Trente jeux étaient fournis comme: Cybernoid, Nebulus, California Games, World Karate Championship, Championship Wrestling, Impossible Mission, Jumpman, Summer Games, Winter Games, etc…

 

XAVIXPORT

xavi

SSD Company nous présent en 2004 une console utilisant des cartouches et des manettes sans fil. Les manettes en question avaient la forme d’objets reliés aux sports, comme des bâtons de baseball, de golf ou encore une raquette de tennis. Nos mouvements étaient transmis à la télé via un senseur.

 

La dixième partie de ce dossier se termine donc après avoir vue vingt-sept consoles supplémentaires, amenant le total à cent-soixante-seize. Il nous en reste encore beaucoup à voir dans les deux semaines restantes et l’avant-dernière partie va commencer avec l’année 2005.

Publicités