Aujourd’hui, en ce 19 juin [#318]
Aujourd’hui, en ce 20 juin [#319]
Aujourd’hui, en ce 21 juin [#320]

Aujourd’hui, en ce 19 juin

Great Waldo Search

C’est le 19 juin 1992 qu’arrive sur les tablettes des magasins The Great Waldo Search pour N.E.S.. Ce jeu de puzzles a été développé par Radiance et publié par THQ.

C’est en 1986 que Martin Handford se fait demander par le directeur artistique de Walker Books de dessiner un personnage qui se distinguerait au travers d’une foule. Après avoir pris le temps d’y penser, il a créé un voyageur et amateur du voyage dans le temps toujours vêtu d’un haut rayé blanc et rouge et lui a donné le nom de Wally (qui est devenu Waldo aux États-Unis ou Charlie en français). Le 21 septembre 1987, le premier livre arrive sur les tablettes et en 1988, 1989, 1993, 1997, 2006 et 2009, six autres ont suivis.

Le but est simple, il nous faut trouver Waldo au travers de foule en plus de certains autres items. Le jeu de la NES est d’ailleurs inspiré du troisième livre. La différence principale est que nous sommes limité dans le temps. Nous déplaçons une loupe et on appuie sur le bouton en pensant avoir trouvé notre explorateur préféré ou alors divers items comme une icône 150 qui nous donne… 150 points, une horloge qui nous rajoute du temps pour chercher, un parchemin ou Woof (Ouaf en français), le chien de Waldo (à l’exception du niveau Land of Waldos qui est celui avec les nombreux clones de Waldo, puisque le petit chien ne s’y trouve pas), ce qui nous permettra l’accès à un niveau bonus. Au niveau expert, il sera inutile de tenter de trouver une icône d’horloge, puisqu’il n’y en aura aucune.

En 1991, nous avons eu droit à une courte série animée de treize épisodes produite par DiC pour le réseau CBS. Bien que le nom du personnage principale changeait selon le lieu de diffusion, pour les versions anglophones, les mêmes voix étaient utilisées que pour la production originale des États-Unis. Au début des années 90, Waldo est apparu sur les boites de céréales Quaker Life aux États-Unis et venait avec des cartes à collectionner, des jouets ou des prix à gagner. Dans l’épisode Hello Gutter, Hello Fader des Simpson, Homer tente justement de le trouver. Du début jusqu’au milieu des années 90, Waldo avait sa bande-dessinée dans le journal du dimanche. En 1994, dans le film Naked Gun 33 1/3: The Final Insult (avec Leslie Nielsen et Priscilla Presley), on peut voir Waldo lors de la scène aux Academy Awards. En 2012, Waldo apparaissait dans la publicité de MetLife diffusée lors du SuperBowl.

Plusieurs studios ont démontrés de l’intérêt à faire un film dont Nickelodeon, mais lorsque la direction de leur compagnie parente, Paramount, a changée, le projet a été annulé. Universal Studios et Illumination Entertainment ont acquis les droits en 2009 dans le but d’en faire un film avec des humains, mais là aussi le projet a été abandonné. En 2011, ce fut au tour de MGM et Classic Media de faire l’annonce d’un film à venir et selon les informations les plus récentes, en mars 2016, on disait que Seth Rogen et Evan Goldberg négociaient pour produire le film. Pour en revenir aux jeux vidéos, en plus de ce jeu (qui est également sorti sur Super Nintendo et Sega Genesis), on retrouve également Where’s Waldo? (1991, NES), Wally o Sagase (1993, exclusivité Japonaise pour la Super Famicom), Where’s Waldo at the Circus (1995, PC), Where’s Waldo?: Exploring Geography (1996, PC), Where’s Waldo?: The Fantastic Journey (2009, PC, Wii, DS, Mac, iPad, iPhone, iPod Touch), Where’s Waldo in Hollywood? (2010, iPad, iPhone, iPod Touch) et Waldo & Friends (2015, Android et iOS).

Également sortis un 19 juin:
Jump Bug (1981, Arcade)
Dr. Chaos (1987, NES)
Ring King (1987, NES)
Shinobi (1988, Master System)
One Armed Bandit (1991, PC)
3 Ninjas Kick Back (1994, SNES)
Aladdin’s Magic Carpet Ride (1998, Arcade)
Mighty Ducks: Pinball Slam (1998, Arcade)
Sonic Adventure 2 (2001, Dreamcast)
Metal Slug 3 (2003, PlayStation 2)
Spirits & Spells (2003, GameCube; PlayStation 2)
Ghost Trick: Phantom Detective (2010, DS)
New Super Luigi U (2013, Wii U)

Aujourd’hui, en ce 20 juin

Mario Bros

C’est le 20 juin 1986 qu’arrive le jeu de plateformes Mario Bros sur la N.E.S.. C’est Nintendo Research & Development 1 qui a été en charge du développement alors que Nintendo l’a été pour la publication.

Les égouts de New York sont infestés par d’étranges créatures et ce sont les frères Mario et Luigi, deux plombiers, qui se font donner la tâche d’aller faire le ménage en-dessous de la ville.

Mario et Luigi y croiseront quatre sortes d’ennemis au cours de leur travail: les Shellcreepers qui seront reversés sur le dos après avoir étés frappés une fois par-dessous et qu’il faut ensuite toucher pour les éliminer complètement; les Sidesteppers qui eux demandent deux coups par en-dessous pour avoir les pattes dans les airs; les Fighter Flys qui sautent et ne peuvent être tournés à l’envers que lorsque qu’ils touchent le sol pendant que l’on frappe sur la plateforme de dessous et les Slipices qui rendent les surfaces glissantes et les touchant, mais meurent dès qu’on les frappe par dessous. On doit aussi faire attention aux boules de feu. Nous avons également accès à une aide, un bloc du nom de POW et lorsqu’on le frappe, ça agi comme si on avait frappé toutes les plateformes en même temps, mais il ne pourra pas être utilisé à plus de trois reprises. Toucher un ennemi qui n’est pas sur le dos nous fera perdre une vie et si nous prenons trop de temps avant de toucher un ennemi renversé, il se remettra sur pieds et bougera plus rapidement.

Lors du développement, Gunpei Yokoi a suggéré à Shingeru Miyamoto que contrairement au jeu Donkey Kong, Mario devrait pouvoir tomber de n’importe quelle hauteur sans mourir. Miyamoto ne semblait pas certain au départ, mais a fini par se laisser convaincre. C’est aussi Yokoi qui a suggéré d’affronter les ennemis par-dessous, ce qui fonctionnait bien avec les nombreuses plateformes, mais le jeu été jugé trop facile et ils ont décidés que le joueur aurait aussi à toucher l’ennemi après l’avoir renversé. Miyamoto sentait que de changer l’emploi de Mario (de charpentier à plombier) serait nécessaire vu son habillement et le jeu a été conçu comme tel avec les tuyaux. L’idée d’avoir une tortue comme ennemi s’est décidée puisque le but était d’attaquer par-dessous et c’était logique vu que les tortues sont protégées par leur carapace.

Ce jeu est l’un des premiers de plateformes créés et marque les débuts de Luigi. En plus de sa sortie sur arcade en 1983 et de la version NES, on le retrouve entre-autres sur Atari 2600, Atari 5200, Atari 7800, Atari 8-Bit, Apple II, Commodore 64, Amstrad CPC et ZX Spectrum. On le retrouve aussi dans Mario & Luigi: Superstar Saga ou dans les Super Mario Advance de la Game Boy Advance ou encore en tant que mini-jeu dans Super Mario Bros 3 pour ne donner que ces quelques exemples.

Également sortis un 20 juin:
Chinese Hero (1986, NES)
Kung-Fu Heroes (1986, NES)
Dragon Spirit (1987, NES)
1943: The Battle of Midway (1988, NES)
Legend of the Mystical Ninja (1992, SNES)
The Secret of Donkey Island (1994, DOS)
Baby Universe (1997, PlayStation)
Sold Out (1997, PlayStation)
Sonic Jam (1997, Saturn)
Covert Ops: Nuclear Dawn (2000, PlayStation)
Snoopy Tennis (2001, Game Boy Color)
Lara Croft Tomb Raider: The Angel of Darkness (2003, PlayStation 2)
Band of Bugs (2006, XBox 360)
Project Zomboid (2011, PC)

Aujourd’hui, en ce 21 juin

Puss N Boots

C’est le 21 juin 1990 que sort Puss ‘N Boots: Pero’s Great Adventure sur la N.E.S.. Ce jeu de plateformes a été développé par Shouei System et publié par Electro Brain.

Pero, le chat botté, s’est fait projeter dans le temps par le Comte Gruemon. Si il veut retourner chez lui, il n’y a rien d’autres qu’il peut faire à part de traverser tous les danger, confronter son ennemi et retrouver la machine à voyager dans le temps si il ne veut pas rester piégé à jamais dans le passé. Pourquoi le Comte en veut-il à ce point à Pero? Parce que le Comte déteste les souris et lorsqu’il en a trouvé une dans son château, il a ordonné au chat botté de s’en débarrasser, ce que ce dernier a refusé de faire puisqu’il considère la souris comme son ami.

Comme si devoir traverser l’Ouest, l’océan, l’Arabie, l’espace, Londres, Liberty et New York n’était pas suffisant comme punition, le Comte a envoyé des tueurs après Pero, car il le voit maintenant un comme traitre pour avoir aider la souris. Heureusement pour le chat botté, il pourra se défendre avec diverses armes, certaines disponibles uniquement dans un niveau précis comme la mitrailleuse lorsqu’il est en avion ou les torpilles dans le sous-marin par exemple. Autrement, il a trois armes avec lui, pouvant être sélectionnées en appuyant sur pause.

Qu’on le connaisse sous le nom de Master Cat, The Booted Cat, Puss in Boots ou encore Le chat botté, le personnage tirerait ses origines d’un conte de fée Européen qui a été écrit aux alentours de 1553 par Giovanni Francesco Straparola avant d’arriver sous une autre version, par Giambattista Basile, en 1634 et ensuite par Charles Perreault en 1697. Il est aussi le personnage de trois films animés Japonais sortis en 1969, 1972 et 1976. Pero est également la mascotte de Toei Animation. Avant Pero’s Great Adventure, il y a eu un jeu exclusif au Japon, Nagagutsu o Haita Neko: Sekai Isshu 80 Nichi Dai Boken s’inspirant du livre de Jules Vernes, Around the World in Eighty Days. Dans la version Japonaise, le nom de Pero est en fait Perrault, comme son auteur Français. Il y a aussi eu, en 2011, le jeu Puss in Boots sur Wii, DS, PlayStation 3 et XBox 360 et il était basé sur le personnage apparaissant dans les films de Shrek.

Également sortis un 21 juin:
Kung-Fu Master (1985, NES)
Track & Field (1985, NES)
Another Genesis (1990, PC)
Factory Panic (1991, Game Gear)
Halley Wars (1991, Game Gear)
Battle Clash (1993, SNES)
Delicious Lunch Pack (1996, PC)
Draconus: Cult of the Wyrm (2000, Dreamcast)
South Park Rally (2000, Dreamcast)
One Piece Mansion (2001, PlayStation)
Aero the Acro-Bat (2002, Game Boy Advance)
Britney’s Dance Beat (2002, PC)
DRIV3R (2004, PlayStation 2)
Destry All Humans (2005, PlayStation 2)

Publicités