Aujourd’hui, en ce 16 mai [#283]
Aujourd’hui, en ce 17 mai [#284]
Aujourd’hui, en ce 18 mai [#285]

Aujourd’hui, en ce 16 mai

Casper

C’est le 16 mai 1996 qu’arrive sur la Super Nintendo le jeu d’action Casper. Développé par Imagineering, c’est Natsume qui s’est chargé de la publication.

Depuis 1939, Casper le gentil fantôme est apparu dans des bandes-dessinées et dans des dessins animés. Il aura fallu attendre en 1995 pour le voir arriver sur le grand écran dans un film mettant en vedette Bill Pullman, Christina Ricci et Devon Sawa. Nous débutons le jeu alors que le mal est déjà fait, les trois oncles de Casper ont déjà fait du Dr. Harvey (le père de Kat), un fantôme et Casper va aider Kat à ramener son père à la vie. Le seul moyen d’y parvenir, c’est en repérant les sept capsules nécessaires pour faire fonctionner la machine Lazarus. Celles-ci sont éparpillées un peu partout dans le manoir Whipstaff.

Nous contrôlons Casper qui sera suivi de près par Kat. Nous devons non seulement guider notre amie au travers du manoir (en gardant bien en tête que contrairement à nous, elle ne peut pas passer au travers des murs), mais également la protéger des chutes et attaques en utilisant notre pouvoir de transformation qui nous permet de devenir un coussin ou un filet à papillons par exemple. Casper pourra se transformer en d’autres objets une fois qu’il l’aura ramassé. Si on prend trop de temps à revenir après avoir traversé un mur, on prend le risque de voir Kat se faire enlever par un fantôme. Inévitablement, Casper aura à confronter ses oncles.

Casper est le dernier jeu programmé par Imagineering et il devait être publié par Absolute, mais la compagnie a été dissoute, c’est donc Natsume qui a pris la relève. Ces derniers ont développé, pour KSS, une version de Casper sur Super Nintendo exclusivement pour le Japon. Dans ce jeu en vue isométrique, on contrôle Kat qui protège Casper de Carrigan et Dibs (d’autres personnages du film de 1995). D’autres versions basées sur le film existent dont un livre interactif pour les 4 à 8 ans sur Windows et Macintosh (Amelia, Carrigan et Dibs sont absents du récit). Sur Game Boy, il s’agit d’une série de minis-jeux où il faut amasser une substance pour faire fonctionner la machine Lazarus. Sur 3DO, Saturn, PlayStation et Game Boy Color, on doit trouver plusieurs items dont des pièces de la machine Lazarus tout en résolvant des puzzles. Il n’y as pas d’ennemis outre les trois oncles et Carrigan. Sur Windows 95/98, nous avons un point & click d’aventure alors que les amis de Casper lui organise une fête pour lui changer les idées pendant que Kat et son père sont en vacances, mais Carrigan transforme ses amis en fantômes et les cachent dans le manoir et il nous faut donc les retrouver. Dans le manuel, ils est précisé qu’une suite arrivera sous peu dans laquelle on ramène les amis à la vie, mais la compagnie a fait faillite avant que ça arrive. Finalement, sur Game Boy Advance, les trois oncles ont transformés tous les adultes de Frienship en zombies incluant le Dr. James Harvey. Casper devra aider ce dernier à amasser des flacons. On doit aussi secourir six enfants par niveaux tout en empêchant les trois oncles d’effrayer le Dr. Harvey.

Également sortis un 16 mai:
Crackpots (1983, Atari 2600)
City Connection (1988, NES)
Driver (2000, Game Boy Color)
Sim City 3000 Unlimited (2000, PC)
Vagrant Story (2000, PlayStation)
Project Justice (2001, Dramcast)
Alien Shooter (2003, PC)
Touch the Dead (2007, DS)

 

Aujourd’hui, en ce 17 mai

Bonanza Bros

C’est le 17 mai 1991 que Bonanza Bros arrive sur la Sega Genesis. Ce jeu de plateformes a été développé par Sega Enterprises et publié par Sega of America.

Les frères Bonanza, Mobo et Robo, regardaient tranquillement la télévision lorsque tout d’un coup, l’image a été alternée et un inconnu est apparu à l’écran, leur parlant directement. Celui-ci dit que ses commerces se font cambrioler et il veut tester la sécurité mise en place en engageant Mobo et Robo pour qu’ils se rendent à ces endroits, volent des objets précis et les lui ramènent. En échange pour leur aide, si tout ce qu’il y a sur la liste fait parti du butin, il promet de récompenser les deux frères.

Mobo et Robo ne se posent pas plus de questions que ça et acceptent de le faire. Ils auront donc à visiter dix endroits (dont une banque, une galerie d’arts, un casino et le manoir d’un millionnaire), récupérer les objets et quitter les lieux en trois minutes ou moins. Petit détail non négligeable, il y a des gardiens de sécurité partout et ceux-ci sont d’autant plus motivés à capturer les deux frères puisque ça mettrait 100$ de plus dans leurs poches. Ils peuvent être ralentis quelques secondes si nous leur tirons dessus. Nous savons où se trouvent les objets à récupérer grâce à une mappe affichée à l’écran.

En plus de la Sega Genesis, le jeu existe également sur arcades, Master System, Commodore 64, Atari ST, Amiga, TurboGrafx-CD (Japon seulement), ZX Spectrum et Amstrad CPC (uniquement en Europe dans le cas des deux derniers énumérés). Il fait également parti de quelques compilations de jeux dont Sega Genesis Collection sur PlayStation 2 et PlayStation Portable ou encore Sonic’s Ultimate Genesis Collection pour PlayStation 3 et XBox 360. Pour ce qui est des spin-offs, il y en as deux: Puzzle & Action: Tank R en 1992 et Puzzle & Action: Ichidant-R en 1994 (les deux sur Genesis et Saturn et sont des jeux de puzzles au lieu d’action). Robo et Mobo apparaissent en tant que personnages jouables dans Sonic & Sega All-Stars Racing et sont visibles dans Sonic & All-Stars Racing Transformed (dans la piste Race of AGES). Finalement, Aristocrat Leisure a sorti une machine à sous sur le thème du jeu Bonanza Bros.

Également sortis un 17 mai:
Foxy (1990, MSX)
Fuzzical Fighter (1991, NES)
Phalanx (1991, Sharp X68000)
Super Bases Loaded (1991, SNES)
The Adventures of Star Saver 1991, Game Boy)
Alien3 (1993, SNES)
Nitemare-3D (1994, DOS)
Point Blank 2 (1999, PlayStation)
Hotel Giant (2002, PC)
Spy Hunter (2002, Game Boy Advance)
Case Closed: One Truth Prevails – The Mirapolis Investigation (2007, Wii)
Naughty Bear (2010, PlayStation 3)
L.A. Noire (2011, PlayStation 3)

Aujourd’hui, en ce 18 mai

Trauma Team

C’est le 18 mai 2010 que nous pouvons découvrir Trauma Team sur la Nintendo Wii. Ce jeu de simulation a été développé et publié par Atlus.

Trauma Team se déroule quelques mois après les événements de Trauma Center: Second Opinion. Ce jeu est très différent de ces prédécesseurs de la franchise Trauma Center, puisqu’au lieu d’être centré uniquement sur la chirurgie, nous avons six modes de jeux, tous sur une spécialité médicale différente. Éventuellement, les six histoires finiront par se relier entre-elles. Le jeu n’est pas linéaire, on peut donc faire tout un mode en une seule fois où alterner entre les six.

Les spécialistes de chacune des spécialités ont tous leur propre histoire. Le chirurgien est présentement connu en tant que CR-SO1 puisqu’il est un prisonnier et effectue des opérations dans le but de réduire sa sentence. Tomoe Tachibana, la spécialiste en endoscopies, vient d’une famille où tout semble leur réussir. Le poste d’orthopédiste est occupé par Hank Freebird, qui, une fois la nuit venue, agi en tant que vigile masqué pour nettoyer la ville des criminels. Maria Torres est ambulancière qui ne cesse d’avoir des flashbacks au sujet d’une fille. Gabriel Cunningham est le diagnosticien trouvant ce qui ne va pas chez les patients. Naomi Kimishima, qui était dans Trauma Center: Second Opinion, est maintenant au FBI en médecine légale. Faisons maintenant une récapitulation rapide des différents modes de jeux:

Chirurgies: Comme pour les jeux précédents, nous avons accès à des scalpels, des pinces, des tubes pour aspirer les fluides, des seringues, du fil pour suturer les plaies et bien d’autres encore. On opère tout en surveillant les fonctions vitales. Contrairement à avant, nous n’avons plus à stresser dû au temps limite. En remplacement, il y a un système d’erreurs et si nous faisons plus que cinq grosses gaffes, eh bien, il faudra avertir la famille de votre patient qu’il n’a pas survécu (façon de parler, on n’a pas à faire ça dans le jeu).

Endoscopies: Il s’agit d’une technique qui consiste à faire entrer dans le corps un tube muni d’une caméra pour vérifier ce qui ne va pas. On se promène donc en tentant de faire en sorte que rien ne nous passe sous les yeux et lorsque nous trouvons, on retire immédiatement. Nous serons parfois restreint par un temps limite.

Orthopédies: Ici, nous nous occupons des structures osseuses. Nous aurons donc une multitude de tiges ou de plaques à viser sur diverses parties du corps. On peut aussi devoir remplacer certains os par des structures de titanes en donnant des coups de marteaux. Il faut savoir bien doser la puissance des coups donnés, parce que si on ne frappe pas assez fort, la pièce ne bougera pas alors qu’au contraire si le coup est plus puissant que nécessaire, on prend le risque de mal positionner les pièces. Il en va de même pour les vis.

Premiers soins: Nous ne sommes plus dans une salle d’opérations, mais sur les lieux de l’accident, que ce soit une fête foraine ou un centre d’achats par exemple. Aussi, ce ne sera pas inhabituel de devoir traiter plus d’une personne à la fois. Il ne faut pas négliger l’un d’eux et alterner rapidement de l’un à l’autre. Puisque nous sommes à l’extérieur, nous ne pouvons que traiter le patient pour le stabiliser afin qu’il soit en mesure de supporter le trajet jusqu’à l’hôpital.

Diagnostiques: Comme le nom l’indique, on voit les patients lors de leur arrivée à l’hôpital. On les laisse nous raconter ce qui ne va pas chez eux et nous leur posons des questions. D’avoir un bon sens de l’observation nous sera bénéfique, car ils peuvent omettre de nous dire certaines choses, comme par exemple qu’ils ont des tremblements, alors que c’est fort probablement un symptôme lié à leur maladie. Nous recevons l’aide d’un ordinateur à la fine pointe de la technologie qui nous donnera une liste de maladies affectant possiblement le patient. Nous reste à faire le tri pour déterminer celle qui s’adapte le mieux au patient.

Médecine légale: Nous avons la tâche de déterminer comment une personne est décédée en enquêtant sur le lieu du crime ainsi que sur le corps et sur les vêtements de la victime. Nous avons aussi à récolter des témoignages et beaucoup plus encore. Nous pouvons parfois remettre en place des morceaux d’os tel un casse-tête, trouver des empreintes digitales ou encore tenter de trouver des indices sur la scène de crime comme du sang dont on a tenté d’effacer les traces. Il faut ouvrir l’œil pour ne rien laisser passer.

À la fin de chaque procédure, nous serons noté en fonction de notre performance. Au Japon, le titre est Hospital: 6 Doctors et, ce cinquième jeu des Trauma Center demeure le plus récent de la série au moment d’écrire ces lignes. Les précédents titres sont: Trauma Center: Under the Knife (2005, DS), Trauma Center: Second Opinion (2006, Wii), Trauma Center: New Blood (2007, Wii) et Trauma Center: Under the Knife 2 (2008, DS). Au départ, tel que dévoilé au E3 2009, le jeu prenait beaucoup trop d’espace disque et prenait un long moment pour charger. Des correctifs ont étés apportés en cours de développement.

Un album de deux disques totalisant soixante-seize pistes a été mis en vente le 23 septembre 2010. Publié par 5pb Records et distribué par Geneon Universal Entertainment, on y retrouve des compositions de Shoji Meguro, Atsushi Kitajoh et Ryota Koduka et la chanson thème, Gonna Be Here, est chantée par Benjamin Franklin. Avant même la sortie du jeu, un pilote pour la télévision a été produit aux États-Unis en 2010 par Instavision/1212 Entertainment, IndiGO et Atlus. Nous aurions eu droit à une série dramatique d’une heure par épisode pour un total de treize pour la première saison. L’histoire aurait été celle d’étudiants en médecine faisant des chirurgies illégalement pour aider ceux n’ayant pas les moyen de payer les opérations. Malheureusement, le projet n’a pas été plus loin. À la fin de 2016, l’épisode pilote s’est retrouvé en ligne.

Également sortis un 18 mai:
Enduro Racer (1987, Master System)
Castle Quest (1990, NES)
Heavyweight Championship Boxing (1990, Game Boy)
Nintendo World Cup (1990, NES)
Pac-Man (1990, Famicom Disk System)
Top Hunter: Roddy & Cathy (1994, Arcade)
Toobin’ (2000, Game Boy Color)
Traitors Gate (2000, PC)
Muppet Pinball Mayhem (2002, Game Boy Advance)
FATE (2005, PC)
Bionic Commando (2009, PlayStation 3)

Publicités