Aujourd’hui, en ce 1er mai [#268]
Aujourd’hui, en ce 2 mai [#269]
Aujourd’hui, en ce 3 mai [#270]

Aujourd’hui, en ce 1er mai

Operation Wolf

C’est 1er mai 1989 qu’arrive Operation Wolf pour la N.E.S.. Ce jeu de de tirs a été développé et publié par la même compagnie, Taito.

Agent Roy Adams, votre mission… que vous n’avez pas le choix d’accepter, est d’aller délivrer cinq otages prisonniers d’un camp de concentration. Nous lui avons donné le nom de code  »Operation Wolf ».

Le jeu comprend six niveaux où nous avons un objection bien précis à remplir. Le centre de communication (les empêcher d’appeler du renfort), la jungle (obtenir des informations sur l’emplacement du camp de prisonniers), le village (vaincre tous les ennemis), l’entrepôt de rangement pour les munitions (s’emparer des armes), le camp de concentration (secourir les cinq prisonniers) et l’aéroport (quitter les lieux en avion). Après chaque niveau, nous avons droit à une image et un court texte faisant avancer l’histoire. Nous jouons à la première personne alors que l’écran se déplace par elle-même. Il faut démontrer un bon sens de l’observation au lieu de tirer sur tout ce qui bouge, puisque des civiles peuvent se retrouver au milieu de la zone de tirs.

Ce fut l’un des premiers jeux du genre à comporter une histoire. Lorsque nous jouons en anglais, les niveaux se font dans l’ordre indiqué ci-dessus, mais en japonnais, au départ, seuls les quatre premiers niveaux sont disponibles et le joueur peut choisir de les faire dans l’ordre désiré. En plus de la présente version sur NES, il existe aussi sur Master System, PC Engine et FM Towns. Plus tard, en 2005, il a fait son apparition sur Windows, PlayStation 2 et XBox puisqu’il est inclus dans Taito Legends. Sorti sur arcades en 1987, il a connu trois suites: Operation Thunderbolt en 1988, Operation Wolf 3 en 1994 et Operation Tiger en 1998.

Également sortis un 1er mai:
Golf (1984, NES)
Drive-Inn (1988, DOS)
The Adventures of Captain Comic (1988, DOS)
Family Feud (1991, NES)
Flight of the Intruder (1991, NES)
Monopoly (1991, NES)
Race America (1992, NES)
The Rocketeer (1992, SNES)
Bubsy in Claws Encounter of the Furred Kind (1993, SNES)
Congo’s Caper (1993, SNES)
Shadowrun (1993, SNES)
Kirby’s Dream Land 2 (1995, Game Boy)
Astérix & Obélix (1996, SNES)
Barbie: Ocean Discovery (1999, Game Boy Color)
The Adventures of Cookie & Cream (2001, PlayStation 2)
Mario Golf: World Tour (2014, 3DS)

Aujourd’hui, en ce 2 mai

Jackal

C’est le 2 mai 1988 que fait son arrivée dans la librairie de la N.E.S. le jeu de run and gun Jackal. Konami en a été le développeur ainsi qu’en charge de la publication.

Les choses ne se passent pas du tout comme prévues. De plus en plus de nos alliés se font capturer par l’ennemi et sont détenus dans un camp de prisonniers de guerre. Nous ne pouvons pas les laisser à eux-mêmes, mais nous ne pouvons pas non plus sortir l’artillerie lourde puisque nous serions repéré dans le temps de le dire. Le plan mis en place arrête son choix sur une petite jeep occupée par deux personnes.

Avec une vue à vol d’oiseau, nous nous déplaçons à l’aide du véhicule et tirons sur tout ce qui pourrait constituer une menace pour notre survie. Nous aurons à trouver l’endroit où ils sont détenus contre leur gré et en libérer le plus grand nombre possible afin de les amener en sécurité. Si un second joueur s’ajoute, alors au lieu d’une jeep, il y en aura deux qui seront de couleurs différentes afin de savoir quel joueur contrôle quel véhicule. Si ce dernier est endommagé, il sera possible de le remplacer, mais nous aurons quand même perdu une partie de l’amélioration de notre lanceur de missiles. Ces jeeps supplémentaires sont possibles seulement en ayant obtenu un nombre de points assez élevés. Il y a six niveaux à traverser.

Le titre change selon la région pour la version arcade. Au Japon, c’est Tokushu Butai Jackal, en Amérique du Nord, il est connu sous le nom de Top Gunner et pour ce qui est de l’Asie, l’Océanie et l’Europe, le titre est Jackal. La raison pour laquelle le titre est devenu Jackal sur la NES en Amérique du Nord, c’est qu’ils voulaient éviter d’avoir une confusion de la part des joueurs puisque l’adaptation du film Top Gun en jeu vidéo était déjà sur le marché. Il est possible de retrouver le jeu sur Family Computer Disk System, Amstrad CPC, Commodore 64, ZX Spectrum ou encore MS-DOS. En 2002, Konami Collector’s Series: Castlevania & Contra a été mis en vente sur PC et bien qu’on ne puisse pas le trouver en lancer le jeu, il est bel et bien là si on extrait les fichiers en tant qu’image ROM.

Également sortis un 2 mai:
Gargoyle’s Quest (1990, Game Boy)
Mad Magazine’s Official Spy Vs Spy (1992, Game Boy)
Bust-A-Move (1995, Neo Geo CD)
Full Throttle (1995, DOS)
The Unsolved (1997, PlayStation; Saturn)
TNN Motor Sports Hardcore 4×4 (1997, Saturn)
FBI Hostage Rescue (2004, PC)
Iron Man (2008, PlayStation 3; PSP; Wii; XBox 360)

Aujourd’hui, en ce 3 mai

Red Dead Revolver

C’est le 3 mai 2004 que Red Dead Revolver est mis en vente pour la PlayStation 2. Ce jeu d’action et d’aventures a été développé par Rockstar San Diego et publié par Rockstar Games.

Dans les années 1880 de l’Ouest Sauvage, Griff et Nate ont eus la chance de trouver de l’or dans Bear Mountain. Pour fêter leur grande trouvaille, ils se payent chacun un revolver personnalisé avec un scorpion d’incrusté dessus. Leur richesse attire toutefois des problèmes alors que Griff est capturé par le General Diego et l’armée Mexicaine et ceux-ci prévoient l’exécuter. Espérant sauver sa vie, il leurs proposent de leur donner la moitié de l’or contenu dans Bear Mountain. Ils ont acceptés, mais des vies ont quand même étés perdues puisque c’est Nate et sa femme qui en ont faits les frais. Le fils de Nate, Red, y échappe en utilisant le fusil de son père en tirant dans le bras de l’homme envoyé par le General Diego. Des années plus tard, Red est devenu un chasseur de primes et il n’a pas oublié l’homme qui lui a enlevé sa famille et il compte bien se venger.

Nous ne sommes pas toujours dans la peau de Red toutefois, mais quoi qu’il en soit, réussir à vaincre un niveau nous donnera de l’argent avec lequel il deviendra possible de débloquer des personnages, des pages de journaux nous donnant plus d’informations sur l’histoire ou sur les personnages et finalement, il sera possible d’obtenir des armes supplémentaires tels que du poison, de la dynamite, des couteaux, pistolets, etc… En plus de contenir quelques minis-jeux, il y a également un mode multijoueurs (avec un ami ou avec l’ordinateur).

C’est Capcom qui a débuté le développement, mais le projet a été annulé en août 2003. La raison pour laquelle le jeu a quand même vu le jour, c’est parce que Rockstar l’a acheté pour continuer le développement. Le style a toutefois changé, passé de celui de  »Weird West » au  »Spaghetti Western », une décision qui aura permis d’inclure plus de violence. Capcom s’était en parti inspiré de leur jeu Gun.Smoke sorti en 1985. Le jeu est ressorti sur PlayStation 4 le 11 octobre 2016. Une première suite, Red Dead Redemption est sorti en mai 2010 sur PlayStation 3 et XBox 360 et un troisième jeu, Red Dead Redemption 2, devrait voir le jour d’ici la fin de 2017 sur XBox One et PlayStation 4.

Également sortis un 3 mai:
Cocoron (1991, NES)
Dragon: The Bruce Lee Story (1995, Master System)
Armorines: Project S.W.A.R.M. (2000, PlayStation)
Big Bass Fishing (2002, PlayStation)
The Italian Job (2002, PlayStation)
Shrek 2 (2004, PC)
MotorStorm: Apocalypse (2011, PlayStation 3)
Mount & Blade: With Fire & Sword (2011, PC)
Thor: God of Thunder (2011, PlayStation 3; Wii)

Publicités