Aujourd’hui, en ce 4 mai [#271]
Aujourd’hui, en ce 5 mai [#272]
Aujourd’hui, en ce 6 mai [#273]

Aujourd’hui, en ce 4 mai

The Immortal

C’est le 4 mai 1991 que The Immortal arrive sur la N.E.S.. Ce jeu de rôle a été développé par Sandcastle et publié par Electronic Arts.

Vous cherchez Mordamir, votre mentor, mais il n’est nul part en vue. Une pensée sombre vous traverse l’esprit. Est-il possible qu’il se soit fait enlever? Afin de vous rassurez, vous ne comptez pas attendre de recevoir un télégramme pour vous en informer et vous vous lancez aussitôt à sa recherche… et pourquoi ne pas commencer par fouiller un donjon? Vous entrez dans le premier que vous voyez et espérez un déroulement heureux…

The Immortal, c’est huit niveaux où nous attendent non seulement une variété d’ennemis (veuillez lire trolls et goblins par exemple), mais également des pièges alors que nous avons à résoudre des puzzles en plus des affrontements avec le camp adverse. Une bonne mémoire pourrait vous être utile pour vous souvenir de l’emplacement des pièges et aussi pour savoir quand utiliser les items au bon moment et de la bonne façon, car il y a toujours un risque que l’objet en question vous soit nuisible et mortel. De temps à autres, l’utilisation de formules magiques sera inévitable.

La version Amiga est sortie en version de 1 Mo avec un projet d’en sortir une seconde de 512 Ko, mais le tout a été annulé. Nous pouvons également retrouver The Immortal sur Sega Genesis mais le dialogue sera plus court sur cette dernière en comparaison au jeu sur la console de Nintendo. Par contre, les graphiques seront supérieurs. Les versions NES et Genesis comprennent une plus grande trame sonore que celle sur ordinateur. Bien-sûr, il ne faut pas oublier de préciser que la version originale a été sur l’Apple IIGS. Le plan de départ de Will Harvey lors du développement était que ce soit un RPG en ligne pour multijoueurs, mais au final, c’est devenu un jeu à une personne.

Également sortis un 4 mai:
Tom and Jerry: Frantic Antics (1993, Genesis)
Phantom 2040 (1995, SNES)
The Lost Vikings 2 (1997, SNES)
The Adventures of Cookie & Cream (2001, PlayStation 2)
La Pucelle: Tactics (2004, PlayStation 2)
Shrek 2 (2004, GameCube; PC; PlayStation 2; XBox)
ArmA: Combat Operation (2007, PC)
Animal Crossing Clock (2009, DS)
Donkey Kong: Jungle Beat (2009, Wii)
Dementium II (2010, DS)
Moon Diver (2011, XBox 360)

Aujourd’hui, en ce 5 mai

Mario Paint

C’est le 5 mai 1992 que nous pouvons découvrir Mario Paint sur la Super Nintendo. Ce jeu d’arts a été développé par Nintendo R&D1 Intelligent Systems et publié par Nintendo.

En utilisant la souris, plusieurs activités créatives attendent le joueur s’installant devant ce jeu… ce qui inclus l’interaction possible avec l’écran titre. Nous parlons ici de faire ses propres dessins, du coloriage, de l’animation et des compositions musicales. Dans chaque cas, plusieurs outils sont mis à notre disposition afin de pouvoir laissez aller notre imagination. Il ne faudrait surtout pas oublier le jeu de la tapette à mouche où nous avons une multitude de mouches et d’abeilles (les boss) à éliminer en espérant de ne trop se faire piquer.

En 1997, exclusivement au Japon, est sortie une version téléchargeable via le service Satellaview. Portant le titre de Mario Paint: BS Edition, il s’agit grosso-modo d’une version simplifiée où l’utilisation d’une manette régulière est possible au lieu de devoir se servir de la souris. Alors qu’en 1999 un jeu du nom de Mario Paint 64 devait sortir pour la Nintendo 64, au final, le Japon a plutôt eu droit, sur la 64DD, à un jeu faisant partie de la série de quatre jeux  »Mario Artist », celui-ci ayant le sous-titre Paint Studio. Les trois autres jeux faisant partie des Mario Artist sont Talent Studio, Polygon Studio et Communication Kit.

Mario Paint a servi d’inspiration pour d’autres jeux. Par exemple, en 2003 dans le jeu WarioWare Inc: Mega Microgame$ sur GameBoy Advance, le jeu de la tapette à mouches s’y trouvent. Dans WarioWare: Touched sorti en 2004 sur la Nintendo DS alors que le stylus pouvait servir à colorier des personnages. Il y a également dans WarioWare D.I.Y. sur Nintendo DS en 2009 pour ce qui est des outils de créations de musique et dessins. Le producteur de Super Mario Maker sur Wii U, Takashi Tezuka, a dit s’être inspiré de Mario Paint pour ce jeu de créations de niveaux. Des effets sonores de Mario Paint peuvent être entendus dans EarthBound (Hirokazu Tanaka a travaillé sur les deux, il était dans l’équipe sonore de Mario Paint). Le premier épisode de Homestar Runner, diffusé en 1996, a été animé en se servant de Mario Paint. Plus tard, toujours dans la même série, un  »short » dont le titre est Strong Bad is a Bad Guy, a également été fait en se servant du jeu.

Également sortis un 5 mai:
Arcana (1992, SNES)
Wolfenstein 3D (1992, PC)
Escape Velocity (1996, Macintosh)
NHL 98 (1997, PlayStation)
Hot Shots Golf (1998, PlayStation)
ZooCube (2002, GameCube)
Rugrats Go Wild (2003, PC)
Watch Out! (2003, Game Boy Advance)
Chameleon (2008, PSP)
Klonoa (2009, Wii)
Patapon 2 (2009, PSP)
Plants Vs Zombies (2009, PC)
Cosmophony (2015, PlayStation 4)

Aujourd’hui, en ce 6 mai

Dog Island

C’est le 6 mai 2008 qu’arrive The Dog Island sur la Nintendo Wii. Ce jeu d’aventure a été développé par Yuke’s et publié par Ubisoft Neko Entertainment.

Woof Woof, Woof Woof Woof *
* Traduction: Nous voilà maintenant sous les traits d’un chien vivant avec sa sa famille constituée de Mar, sa mère et, dépendant du choix fait pour notre propre personnage, son frère ou sa sœur (Emilio ou Maria). Malheureusement, notre frère (ou sœur) est très malade, à un point tel que jouer dehors est impossible. Comme si ce n’était pas suffisamment de problème comme ça, notre père, Doluk, qui était parti chercher un remède, n’est jamais revenu et nous ne savons pas ce qu’il lui est arrivé.

Il en revient donc à nous de prendre notre courage à deux mains en espérant réussir là où notre père à échoué alors qu’on part à la recherche d’une fleur spéciale supposée guérir notre frère/sœur. Nous aurons à parler avec les autres chiens (il y a quarante-huit espèces différentes) afin d’obtenir des informations ou des indices qui pourront nous être utiles dans notre mission. Nous pouvons ramper, marcher, courir, sentir, creuser et, question d’avoir un moyen de nous défendre, japper. L’aboiement nous servira lorsque nous rencontrons des ours, gorilles ou encore des serpents. Les chauves-souris, quant à elles, sont immunisés contre nos wouf wouf.

De sentir et creuser sont des habiletés que nous devons maitriser (un rond de couleur bleu nous avertira d’un item lié à l’histoire et un jaune pour les objets qui n’ont pas un rapport direct à notre quête) pour avancer dans le jeu. Il y a vingt-trois endroits à explorer sans compter les minis-jeux. Nous pouvons faire remonter notre niveau d’énergie en faisant une sieste… mais dépendant de l’endroit choisi, il faudra payer en donner un de nos os. En plus de la version sur la Wii de Nintendo, nous pouvons également retrouver le jeu sur la PlayStation 2 de Sony.

Également sortis un 6 mai:
Guardian War (1993, 3DO)
Family Feud (1994, 3DO)
Looney Tunes B-Ball (1995, SNES)
A Dark and Stormy Entry (2001, PC)
Mario Party 3 (2001, Nintendo 64)
Castlevania: Aria of Sorrow (2003, Game Boy Advance)
Day of Defeat (2003, PC)
Return to Castle Wolfenstein: Tides of War (2003, XBox)
Val Helsing (2004, XBox)
Brain Voyage (2008, DS)
Virtual Families (2009, PC)
Zombie Wranglers (2009, XBox 360)

Publicités