Aujourd’hui, en ce 19 avril [#255]
Aujourd’hui, en ce 20 avril [#256]
Aujourd’hui, en ce 21 avril [#257]

Aujourd’hui, en ce 19 avril

Dig Dug

C’est le 19 avril 1982 qu’arrive dans les salles d’arcades Dig Dug. Ce jeu de labyrinthes a été développé et publié par Namco.

Sortez votre pelle, car vous aurez à creuser et creuser, creuser encore et même lorsque vous penserez avoir creusé assez loin… il faudra creuser encore. Ok, vous comprenez le concept de base, il faut creuser. Maintenant, la raison pour laquelle vous devez le faire, c’est afin d’éliminer les créatures qui se trouvent sous la terre avant que ceux-ci ne vous rejoignent.

Nous procédons tout simplement en leur lançant notre pompe à air et en les faisant gonfler jusqu’à temps qu’ils explosent, car seulement leur envoyer quelques jets d’air et arrêter trop tôt ne fera en sorte qu’ils reprendront leur taille initiale. Une autre méthode pour les détruire est d’affaiblir la terre sous une roche pour les écraser, mais ça demande un plus grand sens du timing. La rapidité prend une grande importance dans ce jeu puisque si vous prenez trop de temps pour les éliminer, ils deviendront des fantômes pouvant passer au travers de la terre, n’étant plus forcés de se limiter aux espaces déjà creusés.

La version arcade contient 256 niveaux, ce dernier étant appelé Round 0 et qui est pratiquement conçu pour nous tuer automatiquement puisque nous débutons avec un monstre directement sur nous sans avoir de moyen pour le tuer. Le jeu existe sur plusieurs supports, entre-autres sous les Ataris 2600, 5200, 7800 et 8-bit Family, sous Apple II, Intellivision, Commodore 64, VIC-20, TI-99/4A, IBM PC, Game Boy ainsi qu’en version Table Top fait par Gakken. Officiellement, le protagoniste se nomme Dig Dug, mais dans certains jeux, il s’appelle Taizo Hori et est le père de Susumu Hori des jeux Mr. Driller (ce jeu avait tout d’abord eu le titre de développement Dig Dug 3).

En plus de Dig Dug 2 qui est sorti en 1985, la série contient également les jeux Dig Dug Deeper (un remake en 3D pour PC sorti en 2001) ou encore Dig Dug: Digging Strike (2005, Nintendo DS). Pooka, un des ennemis, apparaît dans d’autres jeux comme Pac-Man World, Ms. Pac-Man Maze Madness, Pac-Man World Rally ou encore Pole Position. Pooka, Fygar (un autre ennemi) et Dig Dug sont tous visibles dans le film de Disney Wreck-It Ralph. De son côté, Taizo Hori apparaît dans un épisode de Death Battle alors qu’il y affronte Bomberman. Finalement, Dig Dug s’est vu parodié dans l’épisode President Evil de la série Robot Chicken ainsi que dans l’épisode The One Wherin There Is A Big Twist part II de la série Drawn Together.

Également sortis un 19 avril:
Rocky (1987, Master System)
Energy (1989, TurboGrafx16)
Atomic Tetris (1991, DOS)
Cave Noire (1991, Game Boy)
Dragon’s Curse (1991, TurboGrafx-16)
Wonder Boy 3: The Dragon’s Trap (1991, TurboGrafx-16)
Bebe’s Kids (1994, SNES)
Doom (1996, PlayStation)
Perfect Flight (1996, DOS)
Solar Eclipse (1996, Saturn)
The Need for Speed (1996, PlayStation)
Psychonauts (2005, PC)
Stolen (2005, XBox)
4 Elements (2011, DS)

Aujourd’hui, en ce 20 avril

Power Blade

C’est le 20 avril 1990 que sort au Japon Power Blazer sur la N.E.S.. Connu sous le nom Power Blade pour ses autres sorties, ce jeu d’action a été développé et publié par Taito Corporation. Natsume a été le développeur pour l’Amérique du Nord.

En 2191, l’informatique détient une place fondamentale sur Terre au point où un ordinateur contrôle la planète entière. Ce n’était donc probablement qu’une question de temps avant que quelque chose se passe mal. Lorsque l’un des programmes s’est mis à faire défaut, la panique s’est aussitôt installée chez les gens. Steve Treiber est envoyé afin de détruire l’ordinateur maître. Le nom diffère en Amérique du Nord, alors que notre personnage s’appelle l’Agent Secret Nova.

Nous aurons à traverser sept niveaux futuristes en se servant de notre boomerang pour vaincre les ennemis robotiques qui se trouveront sur notre route. Notre puissance de lancé sera déterminée d’après notre barre d’énergie, qui se rechargera après chaque lancés. Nous avons le choix de faire les six premiers niveaux dans l’ordre de notre choix. Notre tâche consiste à retrouver des agents dispersés dans six endroits différents, ceux-ci possèdent une carte que Treiber/Nova devra utiliser pour entrer dans les salles de sécurité de chacun de ces secteurs, affronter le garde et s’emparer du ruban secret, ceux-ci lui donneront accès à la salle de contrôle.

Au départ, le titre Nord-Américain devait être Power Mission, mais après avoir retravaillé le jeu, le titre est devenu celui que nous connaissons aujourd’hui. Les changements inclus une modification complète du design des niveaux, une amélioration des contrôles et un changement en ce qui concerne le look du personnage principal qui est passé d’un design d’un robot au style cartoon en un humain passant pour un sosie d’Arnold Schwarzenegger. D’ailleurs, l’écran titre peut faire penser à l’image promotionnelle du film The Terminator de 1984. L’artiste de la boite, Mike Winterbauer, a dit qu’un certain acteur de films lui a envoyé une lettre déplaisante au sujet du dessin sur la couverture du jeu. Winterbauer a pu prouver qu’il avait en réalité utilisé une photo de lui-même comme référence. Une autre différence entre Power Blade et Power Blazer c’est que si le joueur tombe et sort de l’écran, il va mourir dans Blade, mais reviendra dans l’aire précédente dans Blazer.

La première vidéo est la version Japonaise Power Blazer alors que la seconde est Power Blade afin de vous montrer les différences.

Également sortis un 20 avril:
Pitfall (1982, Atari 2600)
Championship Lode Runner (1985, NES)
Adventures of Lolo (1989, NES)
Genghis Khan (1989, NES)
Star Command (1989, PC)
Blodia (1990, Game Boy)
Popeye (1990, Game Boy)
Nightlong: Union City Conspiracy (1999, PC)
Ghoul Panic (2000, PlayStation)
Mega Man Legends 2 (2000, PlayStation)
Sky Surfer (2000, PlayStation 2)
EyeToy: Groove (2004, PlayStation 2)
Hitman: Contracts (2004, PC; PlayStation 2)
Manhunt (2004, XBox)
Siren (2004, PlayStation 2)
Wild West Wendy (2005, PC)
WWE WrestleMania 21 (2005, XBox)

Aujourd’hui, en ce 21 avril

Duck Hunt

C’est le 21 avril 1984 que se fait connaître Duck Hunt sur la N.E.S.. Ce jeu de chasse a été développé par Nintendo Research & Development 1 et a été publié par Nintendo.

Se jouant avec le Zapper, nous partons à la chasse aux canards en compagnie de notre chien. À raison de un ou deux à la fois (dépendant du mode de jeu choisi en lançant le jeu), les canards feront leur apparition à l’écran et nous avons un maximum de trois balles pour tenter de les toucher, ce qui les fera tomber. Notre chien sortira ensuite de derrière les buissons pour notre montrer fièrement notre ou nos prise(s) ou alors rire de nous si nous avons raté complètement le ou les canards ayant traversé(s) notre écran.

Nous avons besoin d’en tuer un nombre minimum pour avancer à la ronde suivante. Chacune d’entre-elle contient dix canards et notre minimum à atteindre est identifié au bas de l’écran par de petits lignes bleu sous les icônes de canards. Plus nous avançons dans le jeu, plus notre minimum augmentera, plus les canards se déplaceront rapidement et ils resteront également moins longtemps visibles à l’écran avant de disparaître pour ne plus jamais revenir.

Le jeu contient également un troisième mode de jeu, portant le titre de Clay Shooting. Le but et le gameplay sont exactement les mêmes que pour les modes A et B à la différence que nous devons cette fois viser des disques d’argiles au lieu de canards et que cette fois, nous n’avons pas le choix entre une ou deux cibles à la fois puisque nous débutons immédiatement avec deux disques propulsés l’un après l’autre. Le nombre de balles est de trois comme pour les canards.

Pour en revenir au mode A des canards qui est celui où un seul oiseau apparaît à la fois, si une personne s’empare de la manette du second joueur, il pourra prendre le contrôle des déplacements de l’animal. Nous pouvons jouer de la ronde 1 à la ronde 99. Ensuite, nous arrivons à la ronde 0 qui n’est rien d’autre que ce qu’on nomme un Kill Screen ou si vous préférez, un niveau conçu pour que le joueur meurt quoi qu’il fasse et obtienne l’écran de Game Over.

En 1984, le jeu a aussi fait son apparition sur arcades dans la série Nintendo Vs et cette fois, deux personnes pouvaient jouer en même temps avec un fusil. Également, il y avait douze canards au lieu de dix et il fallait parfois en viser trois à la fois au lieu d’un maximum de deux sur la console de salon. Une autre différence est que le joueur perdait une vie pour chaque cible ratée. Finalement, cette version contient un niveau bonus ajoutant le chien au tableau, celui-ci sortant de sa cachette en sautant de temps à autres et si nous lui tirons dessus par erreur, le niveau prend fin immédiatement.

Duck Hunt est basé sur le jeu électronique Beam Gun: Duck Hunt qui a été mis en vente en 1976. Le jouet a été conçu pour Nintendo par Masayuki Uemura et Gunpei Yokoi. Uniquement sorti au Japon, dans la boite nous retrouvions un fusil à assembler et un petit projecteur fonctionnant avec des piles. L’image d’un canard était ensuite projetée sur la surface choisie et la méthode de détection pour savoir si on a ou non touché la cible fonctionne de la même façon que les jeux de la NES où le Zapper est nécessaire, soit avec l’apparition d’un carré blanc lorsque l’on presse la gâchette. Si la cible est touché, nous avons droit à une courte animation du canard qui tombe. Si on ne parvient pas à le toucher, il disparaît tout simplement. Il n’y avait aucun décor pour accompagner le tout, seulement l’oiseau d’une couleur orange.

Duck Hunt venait soit en combo avec le jeu Super Mario Bros dans la boite Action Set de la console ou alors dans celui du nom de Power Set qui comprenait également le Power Pad puisque la cartouche avait trois jeux, le troisième étant World Class Track Meet.

Une légende urbaine veut qu’il soit possible de tuer le chien, mais le tout vient peut-être d’une confusion puisque la même chien fait une apparition dans le jeu Barker Bill’s Trick Shooting sur la NES (un jeu utilisant aussi le Zapper) et dans ce cas-ci, il est réellement possible de tirer sur le chien (qui d’ailleurs, n’a aucun nom connu).

On retrouve le chien, un canard et une main tenant le Zapper dans le jeu Super Smash Bros. disponible sur la Wii U ainsi que sur la 3DS. Finalement, le chien fait une apparition dans le film Pixels de Sony qui est sorti en 2015 et qui met en vedette Adam Sandler.

Également sortis un 21 avril:
Ghost House (1986, Master System)
Alleyway (1989, Game Boy)
Arcus (1989, Sharp X68000)
Super Mario Land (1989, Game Boy)
River City Ransom (1990, Sharp X68000)
Cyber-Lip (1995, Neo Geo)
Robo Army (1995, Neo Geo CD)
Barbie Super Sports (2000, PlayStation)
Bugs Bunny in Crazy Castle 4 (2000, Game Boy Color)
Tropico (2001, PC)
UFC Sudden Impact (2004, PlayStation 2)
LEGO City Undercover: The Chase Begins (2013, 3DS)

Publicités