Aujourd’hui, en ce 13 avril [#249]
Aujourd’hui, en ce 14 avril [#250]
Aujourd’hui, en ce 15 avril [#251]

Aujourd’hui, en ce 13 avril

camera-spirit

C’est le 13 avril 2012 que nous pouvons découvrir Spirit Camera: The Cursed Memoir sur la Nintendo 3DS. Ce jeu de survie d’horreur a été développé par Tecmo Koei et publié par Nintendo.

Nous recevons un étrange paquet qui ne contient aucune information sur son expéditeur. En l’ouvrant, nous découvrons à l’intérieur de la boite un livre portant le titre de Diary of Faces. Ce livre est relié à une légende urbaine disant que la première page ne contiendrait aucun texte, mais que si des mots apparaissent et que la personne se met à les lire, son visage se fera déchiqueter.

Le paquet contient aussi une petite note mentionnant la Camera Obscura (un appareil permettant à son utilisateur de voir des choses ne pouvant pas être vues à l’œil nu) et se demandant ce qui se passera si on regarde le livre en utilisant la caméra. Bien-sûr, on tente l’expérience et on se fait aspirer à l’intérieur. Là-bas, on se retrouve à l’intérieur d’une vieille maison. C’est ainsi que nous ferons la rencontre de Maya qui est prisonnière des lieux. Il en revient à nous de l’aider à s’échapper et de la défendre face à une femme que Maya a surnommée la Dame en Noir et qui serait celle qui arrache le visage des gens dont la légende urbaine fait mention.

Le jeu vient avec un livret que nous devons utiliser avec la Camera Obscura (qui est en fait la caméra de notre Nintendo 3DS), en regardant la bonne page avec notre console portative lorsque demandé, ce qui fera en sorte que des choses apparaitront sur l’écran. Il arrivera aussi que nous ayons à chercher des esprits se trouvant dans notre pièce, notre seul moyen de les trouver étant en fouillant autour de nous avec la caméra. En plus du mode histoire, nous avons deux autres options de jeux, Haunted Visions alors que nous aurons à compléter trois défis et Cursed Pages qui contient quatre minis-jeux.

Également sortis un 13 avril:
Batman: The Video Game (1990, Game Boy)
Crystalis (1990, NES)
Cyraid (1990, Game Boy)
Power Drift (1990, TurboGrafx16)
Qix (1990, Game Boy)
Quarth (1990, NES)
The Legend of Zelda: A Link to the Past (1992, SNES)
American Gladiators (1993, SNES)
Brawl Brothers (1993, SNES)
Point Blank (1998, PlayStation)
Tiny Bullets (2000, PlayStation)
Warrior Kings (2002, PC)
Touch Detective (2006, DS)
Party Fun Pirate (2009, Wii)

Aujourd’hui, en ce 14 avril

animal-forrest

C’est le 14 avril 2001 que se fait découvrir Animal Forest (Animal Crossing) sur la Nintendo 64. Ce jeu de simulation a été développé par Nintendo EAD et publié par Nintendo.

Nous venons tout juste d’emménager dans une nouvelle maison qui se trouve dans une nouvelle ville. Cette demeure nous a été donné par Tom Nook (un Tanuki dans la version Japonaise et un raton-laveur en Amérique du Nord et Europe). Donné est un bien grand mot, disons qu’il nous a avancé les fonds et nous nous retrouvons avec une hypothèque de 19 800 Bells (la devise dans le jeu). Cette somme, nous la remboursons en faisant de menus travaux pour les autres habitants, ce qui inclus de vendre des objets, attraper des poissons et ainsi de suite. Cette maison, qui peut être personnalisée à notre goût en ce qui a trait au toit, plancher, murs et meubles entre-autres, pourra être agrandie une fois la dette payée… ce qui amènera un nouveau remboursement à faire. Chaque dimanche, notre aménagement sera jugée par la HRA (Happy Room Family).

Seul humain de l’endroit, les autres habitants sont des animaux avec qui nous pouvons interagir et éventuellement devenir de bons amis. Le jeu tient compte de la date et du temps qui passe, ce qui amènera des changements saisonniers en même temps que le joueur les vit réellement ainsi que les fêtes qui viennent avec comme l’Halloween ou Toy Day (Noël). L’apparence de notre personnage va varier en fonctions des réponses que nous donnerons à Rover, un chat rencontré dans le train en route vers notre nouvelle maison. En plus des travaux, nous pouvons nous divertir en participant à des tournois de pêche ou en faisant de l’exercice par exemple. Chacun des habitants possède sa propre maison que nous pouvons visiter et lorsqu’ils sont malade, nous pouvons leur acheter des médicaments.

D’abord prévu pour la 64DD afin d’utiliser l’horloge en temps réel, le projet a transféré vers la Nintendo 64 à la suite de délais avec la 64DD et une horloge intégrée a été insérée dans la cartouche de la Nintendo 64. Seulement sorti au Japon, il faudra attendre l’année suivante pour pouvoir y jouer en Amérique du Nord sur la GameCube (en 2004 en Europe). L’adaptation en anglais a demandé la traduction de milliers de lignes de textes en plus de devoir créer de nouvelles fêtes et items. Ce travail n’est pas passé inaperçu chez Nintendo au Japan, ceux-ci ayant intégré les ajouts de Nintendo of America en ressortant le jeu en tant que Animal Forest e+ en plus de nouveaux ajouts de leur part. Il est possible de visiter le village de nos amis sur la version de la Nintendo 64, mais il faudra une carte mémoire de plus (une pour sauvegarder les données de voyage et l’autre pour accéder à la ville où nous voulons se rendre). Pour y parvenir, on se rend à la gare et on demande à Porter de faire un voyage et en montant à bord du train, la sauvegarde va se faire.

Également sortis un 14 avril:
The Mysterious Murasame Castle (1986, NES)
Dragon Spirit (1989, NES)
Twilight (1995, Sharp X68000)
Industry Giant (1998, PC)
Theme Hospital (1998, PlayStation)
Bottom of the 9th (1999, Nintendo 64)
Syphon Filter 2 (2000, PlayStation)
Wario Land 3 (2000, Game Boy Color)
Metal Slug X (2001, PlayStation)
Golden Sun: The Lost Age (2003, Game Boy Advance)
The Dark Spire (2009, DS)
Final Fight: Double Impact (2010, XBox 360)
Shepherd’s Crossing 2 (2010, DS)
A-Train: City Simulator (2015, 3DS)

Aujourd’hui, en ce 15 avril

jungle-book

C’est le 15 avril 1994 que sort le jeu de plateformes The Jungle Book sur la Super Nintendo. Développé par Virgin Games, c’est Virgin Interactive qui été chargé d’en faire la publication.

Élevé par les loups depuis son enfance, la vie de la jungle est on ne peut plus normale pour Mowgli, un enfant ayant perdu ses parents alors qu’il était bébé. Sa présence n’est toutefois pas acceptée de tous et pour sa sécurité, il lui faut retourner parmi les siens avant que Kaa le serpent ou Shere Khan le tigre ne lui fasse du mal. Heureusement pour lui, il pourra compter de temps à autre sur l’aide de Bagheera ou de Baloo.

Au cours des onze niveaux, nous revisiterons des moments clés du film du même nom de 1967 de Disney comme le repère du singe Roi Louie, la chute d’eau ou encore la section de la forêt envahie par les flammes. Il n’y as pas que Kaa ou Shere Khan dont il devra se méfier, Mowgli devra aussi faire attention aux insectes divers ainsi qu’aux autres serpents et singes. Il pourra les vaincre en leur sautant dessus ou en leur lançant des fruits bien que dans ce cas-ci, leur nombre est limité. Les power-ups peuvent être trouvés un peu partout comme dans certains fruits, dans des masques ou encore dans des pierres précieuses (vies supplémentaires, remonter la barre de vie, invincibilité temporaire, un continue de plus ou encore, ça pourrait nous amener à voir une fin spéciale à la fin du jeu). Un niveau se termine après avoir récolté assez de gemmes et avoir trouvé un personnage précis.

Également sorti sur la Master System, Genesis/Mega Drive, Game Gear, PC, Game Boy et NES, un remake a ensuite été fait neuf ans plus tard (2003) pour la Game Boy Advance (mais était cette fois plus un jeu de puzzles plutôt qu’un de plateformes et la raison du remake était pour faire la promotion du nouveau film Le livre de la Jungle 2). On peut remarquer de gros changements au niveau du designs des niveaux dans chacune des versions. La version de la NES est en fait le dernier jeu sorti sur la console par un développeur de tierce-partie avant que la NES ne soit discontinuée.

Également sortis un 15 avril:
XRacer (1985, Linus)
Famicom Grand Prix II: Hot Rally (1988, NES)
Racket Attack (1988, NES)
Dr. Stop (1992, PC-98)
Revengers of Vengeance (1994, Sega CD)
Blasto (1998, PlayStation)
Bust a Groove 2 (1999, PlayStation)
Nurse Story (1999, PlayStation)
Crash Bandicoot: The Wrath of Cortex (2002, XBox)
Spider-Man: The Movie (2002, GameCube; PlayStation 2; XBox)
X2: Wolverine’s Revenge (2003, GameCube; PC; PlayStation 2; XBox)
Cory in the House (2008, DS)
Pandora’s Tower (2013, Wii)

Publicités