Aujourd’hui, en ce 28 mars [#232]
Aujourd’hui, en ce 29 mars [#233]
Aujourd’hui, en ce 30 mars [#234]

Aujourd’hui, en ce 28 mars

simpsons-treehouse

C’est le 28 mars 2001 qu’arrive sur la Game Boy Color le jeu d’action The Simpsons: Night of the Living Treehouse of Horror. Alors que Software Creations s’est occupé du développement, la publication a été faite par THQ.

Quoi de mieux que de passer le soir de l’Halloween à se raconter des histoires d’horreurs à l’intérieur de la maison dans l’arbre de Bart? Bien-sûr, à force d’entendre ce genre de récits tout au long de la soirée, ça devait finir par affecter au moins une personne de la famille qui allait en faire des cauchemars… À vrai dire, les cinq membres de la famille, qui se sont endormis dans l’arbre, font des cauchemars et ils leur faudra affronter leurs craintes afin de pouvoir se réveiller.

Le jeu contient sept niveaux (tous basés sur des épisodes des spéciaux Treehouse of Horror) et nous pourrons jouer avec chacun des personnages au moins une fois, l’exception étant Homer qui a eu droit à trois niveaux. Nous retrouverons donc Maggie qui a été transformée en mouche, Lisa qui devra affronter ses professeurs cannibales, Bart devant secourir son chien d’une maison hantée, Marge qui combat des zombies et finalement pour ce qui est d’Homer, il sera là en tant que robot, en tueur de vampire et en Homer Kong.

Pour ceux voulant savoir où retrouver les épisodes Treehouse of Horror auxquels les niveaux font références, voici la liste dans l’ordre dans lesquels ils apparaissent dans le jeu:
* Bad Dream House (niveau de Bart) vient de l’épisode du même nom dans le premier spécial d’Halloween.
* Flying Tonight (niveau de Maggie) est inspiré de Fly Vs Fly du huitième spécial, mais avec Maggie transformée en mouche au lieu de Bart
* Plan 9 From Outer Springfield (niveau de Marge) a été inspiré de Dial Z For Zombies du troisième spécial
* Vlad All Over (niveau d’Homer) vient de Bart Simpson’s Dracula du quatrième spécial
* If I Only Had a Body (niveau d’Homer) est inspiré de If I Only Had a Brain du second spécial
* Nightmare Cafeteria (niveau de Lisa) vient de l’épisode du même nom dans le cinquième spécial
* King Homer (niveau d’Homer) est inspiré de l’épisode du même nom dans le troisième spécial

Également sortis un 28 mars:
The Battle of Olympus (1988, NES)
Shining in the Darkness (1991, Genesis)
Batman: Return of the Joker (1992, Game Boy)
TechnoClash (1993, Genesis)
Fun ‘N Games (1995, 3DO)
Elroy Hits the Pavement (1996, PC)
Extreme Pinball (1996, PlayStation)
Magic Carpet Plus (1996, PlayStation)
Wing Commander III: Heart of the Tiger (1996, PlayStation)
Solid Runner (1997, SNES)
Jackie Chan’s Stuntmaster (2000, PlayStation)
Time Stalkers (2000, Dreamcast)
Britney’s Dance Beat (2002, Game Boy Advance)
Carnivores: Cityscape (2002, PC)
Circle of Blood (2002, Game Boy Advance)
Conflict Zone (2002, PlayStation 2)
Savage Skies (2002, PlayStation 2)
Tom Clancy’s Splinter Cell: Chaos Theory (2005, PC; PlayStation 2)
WWE All Stars (2011, PSP)

Aujourd’hui, en ce 29 mars

midnight-resistance

C’est le 29 mars 1991 que sort Midnight Resistance sur la Sega Genesis. Ce jeu de run and gun a été développé et publié par Data East.

Johnny Ford fait parti d’un groupe qui vient tout juste de mener à bien une mission visant à mettre fin aux activités de trafiquants de drogues en Amérique du Sud. Ils devaient donc penser pouvoir retourner chez eux et obtenir un peu de repos, mais ce n’est pas près d’arriver puisqu’ils découvrent rapidement que bien des choses ont changées pendant leur absence et c’est le chaos dans leur ville. De plus, la famille de Johnny a été enlevée par King Crimson. Bien qu’on pourrait croire que c’est pour se venger de sa participation dans l’opération en Amérique du Sud, il y a en réalité une autre raison, Malcolm, le père de Johnny, était en train de mettre au point un sérum ayant pour but de libérer les gens de leur dépendance aux drogues.

Le gouvernement n’ayant pas l’air de vouloir venir en aide à Johnny, ce dernier ne compte pas rester là sans rien faire et met sur pieds sa propre équipe pour combattre King Crimson une fois de plus. Étalé sur neuf niveaux, les ennemis que nous rencontrerons viendront vers nous soit en marchant ou à bord de véhicules et nous aurons à récupérer des clés qu’ils laisseront tomber après avoir étés vaincus. Il est important de les accumuler autant que possible, puisque ça nous permettra de les échanger contre des armes plus puissantes. Mais attention, si nous manquons de munitions, notre personnage se débarrassera de l’arme. Nous avons un boss à affronter à la fin de chacun des niveaux.

Débutant en tant que jeu d’arcade, il est également possible de retrouver Midnight Resistance sur l’Atari ST, Commodore 64, Amstrad CPC, ZX Spectrum et l’Amiga. Pour en revenir à la borne d’arcade, elle fait une apparition dans Rococop 2 alors que le policier robot interroge un agent suspecté de corruption tout en lui cognant la tête sur la borne.

Également sortis un 29 mars:
Great Basketball (1987, Master System)
Great Football (1987, Master System)
Great Volleyball (1987, Master System)
Demon Sword (1989, NES)
Columns (1991, TurboGrafx16)
CrossFire (1991, Genesis)
Darius Twin (1991, SNES)
Devilish (1991, Game Gear)
Down Load 2 (1991, TurboGrafx CD)
Kinetic Connection (1991, Game Gear)
Silent Debuggers (1991, TurboGrafx16)
Darkstalkers: The Night Warriors (1996, PlayStation)
Ripper (1996, DOS)
SimTower: The Vertical Empire (1996, 3DO)
Snatcher (1996, Saturn)
Super Fire Pro Wrestling X Premium (1996, SNES)
Parasite Eve (1998, PlayStation)
The Journey Man Project Trilogy (1999, PC)
Guitar Hero: Metallica (2009, Wii; XBox 360)
The Third Birthday (2011, PSP)

Aujourd’hui, en ce 30 mars

saturday-night-slam-masters

C’est le 30 mars 1994 que Saturday Night Slam Masters s’ajoute à la librairie de la Super Nintendo. Ce jeu de lutte a été développé et publié par Capcom.

À une époque, qui peut sembler bien lointaine désormais, ce n’était pas les dimanches, les lundis ou même les mardis qui étaient vus comme étant LA soirée destinée à la lutte. C’était les samedis alors que l’on peut entre autres penser à WWE Saturday Night’s Main Event, WWE SuperStars of Wrestling, WWE Velocity, WCW Pro, WCW Power Hour ou encore WCW Saturday Night par exemple. Dans ce cas-ci, dix des plus gros et plus solides lutteurs sont réunis afin de participer à un tournoi où tout est permis. Par contre, du lot, deux ne peuvent pas être sélectionnés dans le mode un-contre-un, car ce sont des boss.

Montrant une partie de l’entrée et comprenant des tapis de rings différents (deux points rares pour la période à laquelle le jeu est sorti), nous avions droit à des attaques spéciales pour chacun des personnages en plus de pouvoir utiliser des armes lorsque nous nous trouvions à l’extérieur du ring. C’est sans oublier qu’en plus du mode régulier de combats un-contre-un, il était également possible de participer à des combats par équipe alors que jusqu’à quatre joueurs peuvent s’y joindre grâce à l’accessoire Multitap. La bataille royale n’est pas disponible sur la Sega Genesis car à la place, il est plutôt possible de s’affronter dans un Death Match alors que les cordes ont étés remplacées par des fils barbelés.

C’est Tetsuo Hara, celui-là même qui est connu pour son travail dans le jeu Fist of the North Star, qui s’est occupé du design des personnages. Leur histoire a été changée pour la version de l’Amérique du Nord. Il est également possible de retrouver des références à d’autres jeux, majoritairement des Street Fighter, alors que Biff Slamkovich ressemble à Alex de Street Fighter III; Gunloc serait le frère de Guile de Street Fighter II d’après ce que nous apprenons dans Street Fighter: The Movie – The Arcade Game; Titanic Tim serait un ancien partenaire de Birdie de la franchise des Street Fighter et Mike ‘Macho’ Haggar était l’un des personnages principaux de Final Fight. Le jeu a eu droit à deux suites, Muscle Bomber Duo: Ultimate Team Battle en 1993 (centré sur les combats par équipe et même si les dix personnages font déjà partie d’une équipe officielle, on peut former l’équipe que nous voulons) et Ring of Destruction: Slam Masters II en 1994 (contient quatre nouveaux personnages en plus de dix originaux du premier jeu et il se joue plus comme un jeu de combat en trois rondes alors qu’il faut vider la barre d’énergie de l’adversaire). Finalement, Mike Haggar apparaît contre Blanka dans l’épisode New Kind of Evil dans la série animé Street Fighter.

Également sortis un 30 mars:
Zork: The Great Underground Empire (1983, DOS)
After Burner II (1989, NES)
Chew Man Fu (1990, TurboGrafx16)
Drop Off (1990, TurboGrafx-16)
Magician (1990, NES)
Space Invaders (1990, Game Boy)
Where in the World is Carmen Sandiego? (1990, TurboGrafxCD)
Marble Madness (1991, PC-98)
Resident Evil (1996, PlayStation)
Rampage World Tour (1998, Nintendo 64)
Commandos: Beyond the Call of Duty (1999, PC)
Rhapsody: A Musical Adventure (2000, PlayStation)
Worms Armageddon (2000, Nintendo 64)
Antz Racing (2001, Game Boy Color)
Postal Plus (2001, PC)
Resident Evil: Outbreak (2004, PlayStation 2)
Dead or Alive Paradise (2010, PSP)
Prison Break: The Conspiracy (2010, PlayStation 3)

Publicités