Aujourd’hui, en ce 22 mars [#226]
Aujourd’hui, en ce 23 mars [#227]
Aujourd’hui, en ce 24 mars [#228]

Aujourd’hui, en ce 22 mars

resident-evil

C’est le 22 mars 1996 que sort sur la PlayStation le jeu de survie d’horreur Resident Evil. Autant le développement que la publication sont de Capcom.

Mais que s’est-il passé avec l’hélicoptère de l’équipe Bravo? C’est ce que tente de découvrir l’équipe Alpha lorsqu’ils parviennent à localiser l’appareil le 24 juillet 1998. Heureusement, aucun cadavre ne s’y trouve… Malheureusement, ils y dénichent une main coupée et ne savent pas où sont passés les membres de l’équipe. Ils ont beau chercher, tout ce qu’ils trouvent, ce sont des chiens enragés qui enlèvent la vie à l’un des leurs, ce qui provoque la fuite du pilote de l’hélicoptère qui abandonne ses collègues. Ces derniers n’ont pas d’autres choix que de poursuivre leur route et finissent par trouver un manoir qu’ils croyaient à tord être abandonné.

Nous nous retrouvons confrontés à une horde de zombies et autres créatures alors que nous tentons d’explorer les lieux en espérant y découvrir des indices. Ça nous amènera également à devoir résoudre des énigmes. Toutefois, il est primordial de ne pas avoir la gâchette facile puisque les munitions sont limitées. Nous pouvons remonter notre niveau d’énergie de diverses façons dont un aérosol de premiers soins ou encore avec des herbes guérisseuses qui, selon la façon dont elles seront mélangées, auront des effets différents.

Tokuro Fujiwara a fait la suggestion de concevoir un remake de l’un de ses jeux, Sweet Home, qui avait été mis en vente en 1989 et qui était au sujet d’une maison hantée. Il aura agi en tant que producteur pour Resident Evil. Shinji Mikami a été mis en charge, ce qui ne lui plaisait pas trop au départ parce qu’il n’aime pas avoir peur. Pour les six premiers mois, il a fait le développement par lui-même, créant le concept, faisant le design des personnages et écrivant plus de quarante pages de scénarios (s’inspirant du Overlook Hotel (dont Stephen King s’est inspiré pour The Shining) pour les toiles de fonds). Les scènes vidéos furent tournées au Japon avec des acteurs Américains ce qui fait qu’au Japon, ils ont des sous-titres même si un doublage des voix avait été enregistré parce que Mikami n’était pas satisfait de la qualité des performances à ce niveau-là.

Le jeu a été refait en 2002 parce que l’équipe de développeurs n’avaient pas réalisés qu’au niveau international, l’immersion dans le jeu pour les joueurs ne se faisait pas comme ils l’auraient désirés. Fujiwara pensait que son jeu n’allait cibler qu’un petit groupe d’environ 200 000 personnes alors qu’au final, ce sont des millions de copies qui se sont vendues. Une version Game Boy Color était prévue, mais a été annulée dû aux limitations de la console portative alors que pourtant, toutes les pièces, scènes et presque tous les items auraient faits partis du jeu. En plus de nombreuses suites sur diverses consoles, Resident Evil aura également amené à la création d’une série de bandes-dessinées, de romans, de dix films (quatre étant d’animation) ou encore de jouets.

Également sortis un 22 mars:
Wonder Boy (1987, Master System)
Road Spirits (1991, TurboGrafx CD)
SimCity: Terrain Editor (1991, Sharp X68000)
The Manhole (1991, TurboGrafx CD)
Modernism (1995, Macintosh)
Shining Force CD (1995, Sega CD)
3-D Tetris (1996, Virtual Boy)
Air Management ’96 (1996, PlayStation; Saturn)
Road Rash (1996, PlayStation)
Army Men II (1999, PC)
Sim Theme Park (2000, PlayStation)
God of War (2005, PlayStation 2)
Cave Story (2010, Wii)
Crysis 2 (2011, PC; PlayStation 3; XBox 360)
Resident Evil 6 (2013, PC)

Aujourd’hui, en ce 23 mars

starfox

C’est le 23 mars 1993 que sort Star Fox sur la Super Nintendo. Ce jeu de shooter a été développé et publié par Nintendo.

Fox McCloud, un renard, doit monter à bord de son avion afin de libérer le système solaire Lylat System d’Andross. Ce dernier est un scientifique qui s’est fait bannir de la planète Corneria et qui cherche à se venger. Fox dirige sa propre équipe de mercenaires d’élite et ils sont envoyés dans cette mission dans de tout nouveaux prototypes qui n’ont pas encore eus le temps d’être testés.

Nous avons à survoler les lieux en combattants des robots, vaisseaux ainsi que diverses bestioles et notre score nous sera attribué en fonction du nombre d’ennemis que nous avons vaincus et selon notre capacité à aider nos collègues. Nous pouvons obtenir de l’aide grâce à des power-ups et à chaque fin de niveau nous attend un affrontement avec un boss.

Devant servir de démonstration pour la puce SuperFX, Argonaut Software a tellement impressionné Nintendo que ces derniers ont demandés à ce qu’un jeu complet soit fait, un projet qui aura demandé 37 440 heures environ ou si vous préférez, aux alentours de 624 jours. La raison pour laquelle ce sont des animaux qui tiennent la vedette du jeu, c’est parce que Shingeru Miyamoto, l’un des designers avec Katsuya Eguchi, ne voyait aucun intérêt à avoir un jeu de science-fiction avec des humains. Si le titre est passé de Star Fox à Star Wing en Europe, c’est pour des raisons légale (il existait déjà deux jeux de ce nom, un pour l’Atari 2600 et un autre sur ordinateur). La suite prévue pour la Super Nintendo était presque terminée lorsque le projet a été abandonné, la raison étant que la Nintendo 64 était sur le point de sortir sur le marché. Les amateurs du jeu ont toutefois pus revoir Fox McCloud dans Star Fox 64 sur la Nintendo 64 en 1997, Star Fox Adventures et Star Fox Assault sur la GameCube en 2002 et 2005 respectivement, Star Fox Command sur la Nintendo DS en 2006, Star Fox 64 3D sur la Nintendo 3DS en 2011 et finalement dans Star Fox Zero sur la Wii U en 2016. Il y a également eu un jeu sur LCD inséré dans une montre alors que Nintendo avait fait équipe avec Nelsonic et Kellogg’s. Il suffisait de trouver le coupon de commande dans une boite de céréales Corn Flakes et de l’envoyer à l’adresse indiquée pour recevoir le jeu gratuitement avec une paire d’écouteurs. Celui-ci contenait quatre niveaux.

Également sortis un 23 mars:
After Burner II (1990, Genesis)
Boulder Dash (1990, NES)
Eight Lakes G.C. (1990, PC)
Final Blow (1990, Genesis)
Flappy Special (1990, Game Boy)
Formation Armed F (1990, TurboGrafx16)
Populous (1990, Sharp X68000)
Kirby’s Adventure (1993, NES)
Ken Griffey Jr. Presents Major League Baseball (1994, SNES) Super Street Fighter II Turbo (1994, Arcade)
Alundra 2 (2000, PlayStation)
Metal Slug 3 (2000, Arcade)
Cy Girls (2004, PlayStation 2)
Far Cry (2004, PC)
Cooking Mama (2006, DS)
Just Cause 2 (2010, PC; PlayStation 3; XBox 360) Kid Icarus: Uprising (2012, 3DS)

Aujourd’hui, en ce 24 mars

luigis-mansion-dark-moon

C’est le 24 mars 2013 que sort Luigi’s Mansion: Dark Moon sur la Nintendo 3DS. Ce jeu d’action et aventure a été développé par Next Level Games ainsi que Nintendo Software Planning & Development alors que la publication vient de Nintendo.

Pauvre Luigi. Lui qui n’aime pas les fantômes devait être bien content d’être sorti du manoir la dernière fois, mais voilà qu’il se voit forcé de recommencer lorsque King Boo a trouvé le moyen de s’échapper d’une des peintures du Professor E. Gadd. Du même coup, la lune noire a été brisée en plusieurs morceaux. Effet dominos, les autres fantômes changent subitement d’attitude et deviennent méchants.

Luigi n’aura pas un manoir à visiter. Le pauvre plombier qui a une peur énorme des fantômes devra en traverser cinq afin de récupérer tous les morceaux de la lune noire tout en complétant diverses autres missions (comme rétablir l’électricité, retirer toutes les toiles d’araignées, etc…) tant qu’à déjà être sur place. Le seul moyen de faire en sorte que notre Poltergust 5000 soit amélioré, c’est en amassant suffisamment d’argent.

Il existe un mode multijoueurs où il est possible d’affronter d’autres personnes dans trois modes de jeux: hunter où il faut attraper le plus de fantômes possible en un temps prédéterminé, rush où nous devrons trouver la sortie avant de manquer de temps et finalement polterpup où on nous demande de suivre des polterpups avec la lampe de poche afin de voir leurs traces de pas.

Le jeu a été développé par la compagnie canadienne Next Level Games qui avait aussi travaillée sur les séries Mario Strikers et Punch-Out. Shingeru Miyamoto a décidé de faire une suite parce qu’il en a eu envi après s’être servi du jeu original pour tester la Nintendo 3DS. Le jeu original avait même été testé avec des effets 3D, mais l’idée a été mise de côté. Au départ, le titre prévu était Luigi’s Mansion 2. Miyamoto, qui surveillait la progression du jeu aux deux semaines avait rejeté des designs de boss en disant à l’équipe de trouver des idées de boss qu’on ne pourraient voir que dans un jeu de Luigi’s Mansion. L’équipe avait aussi songé à inclure un Circle Pad Pro, mais ils ont trouvés que ce n’était pas nécessaire aux contrôles. En 2015, au Japon, est sorti Luigi’s Mansion Arcade (développé par Capcom et publié par Sega). S’inspirant de Dark Moon, le joueur doit utiliser un Light Gun en forme de Poltergust 5000 pour attraper les fantômes.

Également sortis un 24 mars:
Lee Trevino’s Fighting Golf (1988, NES)
Rock N’ Ball (1989, NES)
WWF Royal Rumble (1994, Genesis)
Atlas (1995, SNES)
Double Switch (1995, Sega CD)
Gunstar Heroes (1995, Game Gear)
Mega Man 7 (1995, SNES)
Robotica (1995, Sega Saturn)
Tempo (1995, Sega 32X)
Quake (1998, Nintendo 64)
Beetle Adventure Racing (1999, Nintendo 64)
Micro Machines 64 Turbo (1999, Nintendo 64)
Disney’s Tarzan (2000, Game Boy Color)
Kirby 64: The Crystal Shards (2000, Nintendo 64)
Monkey Puncher (2000, Game Boy Color)
Tomb Raider: The Last Revelation (2000, Dreamcast)
Pirates: The Legend of BlackCat (2002, XBox)
The Legend of Zelda: The Wind Maker (2003, GameCube)
WWE Legends of WrestleMania (2009, XBox 360)

Publicités