Aujourd’hui, en ce 4 mars [#208]
Aujourd’hui, en ce 5 mars [#209]
Aujourd’hui, en ce 6 mars [#210]

Aujourd’hui, en ce 4 mars

circus-charlie

C’est le 4 mars 1986 qu’est mis en vente Circus Charlie sur la Famicom de Nintendo. Ce jeu d’action a été développé et publié par la même compagnie, Konami.

Pauvre Charlie, c’est un petit clown bien occupé dans ce cirque. D’ailleurs, il fait tous les numéros de la soirée à lui seul, prouvant à quel point il est un homme possédant une multitude de talents. Les spectateurs auront la chance de le voir tenir debout en équilibre sur un lion alors que les deux sautent dans des cerceaux en feu pour débuter la soirée en force. Ce numéro sera suivi par Charlie marchant en équilibre sur un câble en sautant par-dessus les singes dont un qui est de couleur bleu. Ensuite, ce sera au tour de Charlie qui saute de ballons en ballons, qui ensuite, se tient en équilibre sur un cheval et se servant de trampolines de temps à autres et finalement, la grande finale où il utilise des trampolines pour passer de trapèzes en trapèzes.

Sur la version arcade qui est sortie en 1984, on retrouve en plus un numéro où il saute sur des trampolines en évitant des cracheurs de feu. Tout ça, il doit le réussir à l’intérieur du temps limite, sans tomber une seule fois. Des points lui seront remis selon sa performance. Lorsqu’il aura terminé chacune de ses performances, le jeu recommence avec les mêmes numéros maintenant devenus un peu plus compliqués… nous pourrions faire un lien avec le monde du spectacle et appeler le tout un rappel.

La même année que la sortie sur arcade est arrivée, il y a eu une première version pour les consoles maison, sur la MSX. En 1987, ce fut au tour d’une adaptation pour la Commodore 64. Des années plus tard, en 2007, l’Amérique du Nord et l’Europe ont pus découvrir le jeu sur consoles lorsque Konami Classics Series: Arcade Hits a été mis en vente pour la Nintendo DS. Circus Charlie apparaît dans le jeu d’arcade Mikie (1984) si nous frappons le bureau du professeur par en-dessous à trois reprises.

Également sortis un 4 mars:
Ballblazer (1988, NES)
Dungeon Explorer (1989, TurboGrafx-16)
Mary Shelley’s Frankenstein (1994, SNES)
Super Loopz (1994, SNES)
The King of Dragons (1994, SNES)
The Tick (1994, SNES)
Urban Strike (1994, Genesis)
Pepsiman (1999, PlayStation)
Conker’s Bad Fur Day (2001, Nintendo 64)
Fatal Frame (2002, PlayStation 2)
Rayman 3 (2003, Game Boy Advance)
Bully: Scholarship Edition (2008, Wii)

Aujourd’hui, en ce 5 mars

conkers-bad-fur-day

C’est le 5 mars 2001 que le jeu d’action Conker’s Bad Fur Day arrive sur la Nintendo 64. Rare s’est chargé autant du développement que de la publication.

Certains lendemains de veilles sont plus difficiles que d’autres et Conker l’a appris à ses dépends le lendemain de son vingt-et-unième anniversaire de naissance. Il s’est réveillé en ayant un problème majeur… il n’arrive plus à retrouver comment rentrer chez lui et ne sait même pas où il se trouve. Sa plus grande motivation pour résoudre cette série de problèmes, c’est qu’il sait que son amoureuse, Berri, l’attend patiemment chez lui.

Tout porte à croire que notre écureuil fêtard s’est retrouvé coincé dans un autre monde après qu’une belette paraplégique du nom de Professeur Von Kriplesac ait suggéré au Roi Panthère de remplacer la patte manquante de la table du souverain avec un écureuil et c’est Conker que les minions du monarque ont ramenés au Royaume dans ce but. Il se retrouvera donc à affronter des robots, abeilles, des oursons et même un tas d’excrément chantant de l’opéra pour n’en nommer que quelques uns. En plus du mode histoire, il existe le mode multijoueurs où jusqu’à quatre personnes peuvent s’affronter dans sept jeux différents.

Il aura fallu quatre ans pour développer ce jeu qui, au départ, devait être dirigé vers un plus large public avant de changer de cap en devenant désigné vers un public mature avec des références à la boisson, tabac, langage vulgaire et ainsi de suite. La raison de ce grand changement? Le jeu était critiqué pour être trop mignon et trop similaire à d’autres jeux de Rare. Le titre a aussi changé au fil du temps, commençant par Conker’s Quest et ensuite Twelve Tales: Conker 64 avant de s’arrêter sur le nom que nous connaissons aujourd’hui. Puisque Nintendo est majoritairement destiné à un public familial, ils craignaient que les enfants croient que le jeu leur était destiné et ont refusés de faire de la publicité au jeu dans le magazine Nintendo Power. En Europe, Nintendo n’a pas voulu publier le jeu, c’est donc THQ qui s’est chargé de le faire et aussi de le distribuer.

Avec sa grande piste vocal, le jeu est devenu l’un des rares à être sorti dans une cartouche de soixante-quatre méga-octets. Une suite était prévue, Conker’s Other Bad Day, mais a été annulé. Lorsque Microsoft a racheté Rare en 2002, ils se sont mis au travail pour sortir un remake, Conker: Live & Reloaded qui a été mis en vente pour la XBox en 2005. Rare s’était ensuite mis au travail pour préparer Conker: Gettin’ Medieval, mais le tout n’aura finalement jamais été mené jusqu’au bout.

Également sortis un 5 mars:
Alien (1982, DOS)
Ninja Hattori-Kun (1986, NES)
Super Lode Runner (1987, NES)
Albert Odyssey (1993, SNES)
Bubble Bobble Part 2 (1993, NES)
Fatal Fury 2 (1993, Neo Geo)
Metal Max 2 (1993, SNES)
Stunts (1993, PC-98)
Equinox (1994, SNES)
WipEout (1996, Saturn)
Tony Hawk’s Pro Skater 3 (2002, Game Boy Advance; XBox)
FireStarter (2004, PC)
Grand Theft Auto: Vice City Stories (2007, PlayStation 2)
Castlevania: Lord of Shadow – Mirror of Fate (2013, 3DS)
SimCity (2013, PC)

Aujourd’hui, en ce 6 mars

law-of-the-west

C’est le 6 mars 1987 que se fait découvrir Law of the West pour la N.E.S. exclusivement pour le Japon. Ce jeu d’action a été développé par Accolade et publié par Pony Canyon.

On vient de prendre le poste de shérif dans une ville de l’Ouest et on se promène dans les rues pour devenir familier avec l’endroit ainsi qu’avec ceux qui y vivent. Comme vous pouvez vous en douter, ce n’est pas tout le monde qui va sauter de joie à la venue d’une nouvelle figure d’autorité et il vous faudra user d’autant de diplomatie que possible pour que le tout se passe dans le calme.

Nous avons donc à discuter avec ceux qui nous interpelle et selon notre façon de répondre à ce qu’on nous dit (parmi quatre choix à chaque fois), ça changera le ton de la conversation pour le meilleur ou alors le pire et si la situation tourne au vinaigre, il faudra vous assurer d’être le plus rapide sur la gâchette si vous ne voulez pas que le croque-mort vienne vous mesurer avant de vous mettre sous terre. Toutefois, si nous sortons notre arme trop tôt, la personne en face de nous refusera de nous faire la conversation. En nous promenant du Saloon à la gare en passant par la banque ou encore par la diligence, nous y rencontrerons entre autre l’hôtesse du Saloon, une enseignante, un fugitif, un député, un enfant qui a un secret à dévoiler, une voleuse de bétail et le docteur.

Ce docteur n’a pas une très bonne attitude et dépendant de comment il se sent, il pourrait bien nous laisser se vider de notre sang si il n’a pas envi d’aider après que nous nous ayons fait tirer dessus et il s’en fichera également si il est trop éméché pour faire son boulot…. une situation qui pourrait nous empêcher de compléter le but du jeu qui est de terminer la journée vivant en ayant complété les onze scénarios. Notre score dépendra de notre façon d’interagir avec les autres personnes, sur les crimes empêchés, si les femmes nous aiment bien, etc… Toutefois, si nous nous mettons à tirer sur tout le monde sans raison, nous obtiendrons le pire score possible. Alors que la version N.E.S. n’est pas sortie à l’extérieur du Japon, ce n’est pas le cas pour le jeu sur Commodore 64 ou encore sur Apple II. Dans tous les cas, tout ce que nous voyons de notre personnage c’est à partir de l’épaule jusqu’à voir la majorité de notre arme.

Également sortis un 6 mars:
Mickey Mousecapade (1987, NES)
Adventure Island II (1992, Game Boy)
Max (1992, Game Boy)
Toilet Kids (1992, TurboGrafx16)
Trouble Shooter (1992, Genesis)
Pro Sport Hockey (1993, NES)
Ripper (1996, DOS)
Magic: The Gathering (1997, PC)
Gauntlet: Dark Legacy (2002, GameCube)
Herdy Gerdy (2002, PlayStation 2)
Burnout Dominator (2007, PSP)
Spectrobes (2007, DS)
Blades of Time (2012, PlayStation 3)

Publicités