Aujourd’hui, en ce 25 février [#199]
Aujourd’hui, en ce 26 février [#200]
Aujourd’hui, en ce 27 février [#201]

Aujourd’hui, en ce 25 février

mutation-nation

C’est le 25 février 1995 que Mutation Nation arrive sur la Neo Geo CD. Ce jeu de beat ’em up a été développé ainsi que publié par SNK.

En 2050, les choses ont bien changées. La science a atteint des niveaux qui ne faisaient que partie du monde imaginaire quelques décennies plus tôt. Toutefois, un scientifique n’ayant pas toute sa tête a poussée les choses un peu trop loin en faisant des expériences biologiques qui l’ont menées à se faire suspendre par ses supérieurs. Ce ne l’a pas empêché de continuer ses recherches, celles-ci auront finies par causer une explosion dans son laboratoire et par la même occasion, la disparition du scientifique.

Plusieurs années plus tard, un immeuble est construit au même endroit où était son laboratoire, mais ce que personne ne savait, c’est qu’il restait encore des traces du virus. Celui-ci ne tarde pas à infecter les gens qui vivent à cet endroit en les transformant en mutants. Leur caractère change également et ils deviennent de plus en plus violent. De retour en ville, les combattants Ricky Jones et Johnny Hart ne peuvent accepter de laisser aller la situation sans rien faire et décident d’aller affronter ces créatures.

Le jeu contient six niveaux où nous aurons à affronter au cours de chacun d’entre-eux, en plus des mutants, des robots, des sous-boss et des boss principaux. Au lieu de se servir d’armes, nous aurons à utiliser des sphères pour nous aider à avancer dans le jeu. Celle avec la lettre A propulse deux rayons de soleil; B dégage une explosion; C nous rend invincible quelques instants et finalement, celle avec la lettre D provoque une grosse tornade qui fera un grand nettoyage avec tout ce qui se trouve à l’écran.

Également sortis un 25 février:
King of the Monsters (1991, Arcade)
Ninja Gaiden (1991, DOS)
Battletoads (1993, Game Boy)
Sneaky Snakes (1993, Game Boy)
Auto Crusher Palladium (1994, TurboGrafx CD)
Love Potion (1994, PC)
New Horizons (1994, SNES)
Terminator 2: Judgment Day (1994, Game Gear, Genesis, SNES)
Viewpoint (1995, Neo Geo CD)
Jeopardy (1998, Nintendo 64)
Monster Rancher 2 (1999, PlayStation)
The Last Blade (1999, PlayStation)
Fear Effect (2000, PlayStation)
Circus Maximum: Chariot Wars (2002, XBox)
Emergency 3 (2005, PC)
Castlevania: Lords of the Shadow 2 (2014, PlayStation 3; XBox 360)
Thief (2014, PC; PlayStation 3; PlayStation 4; XBox 360; XBox One)

Aujourd’hui, en ce 26 février

simpson-camp-deadly

C’est le 26 février 1993, soit plus d’un an après sa sortie en Amérique du Nord, qu’arrive au Japon le jeu d’action pour Game Boy Bart Simpson’s Escape from Camp Deadly. Le développement a été fait par Imagineering et la publication est de Acclaim Japan.

C’est maintenant l’été et ne voulant probablement pas avoir Bart et Lisa dans les jambes pendant toutes les vacances, Homer et Marge les envoient dans le camp d’été qui était possiblement le plus abordable pour eux, le Camp Deadly (Camp Mortel) qui a la réputation d’être le plus dangereux de tous. C’est nul autre que le neveu de Monsieur Burns, Ironfist Burns qui dirige l’endroit, lui qui ne souhaite que deux choses, s’assurer que les enfants souffrent et qu’ils aient le moins de plaisir possible.

Nous débutons en matinée avec une partie de capturer le drapeau au cœur de la forêt alors que les moniteurs tentent de faire la vie dure à Bart. S’en suit une petite visite à la cafétéria pour le repas qui n’a rien de reposant, ces mêmes moniteurs nous lançant des ustensiles. L’après-midi nous fait croire que nous sommes coincé dans le film Le jour de la marmotte puisque nous avons de nouveau à jouer à capturer le drapeau et après, c’est de retour dans l’aire de repas. C’est là que Bart et Lisa décident qu’ils en ont assez et qu’ils veulent partir, mais ce qui complique leur plan, c’est qu’Ironfist a tout entendu.

Le cinquième et avant-dernier niveau est sur l’évasion de Bart et Lisa alors que leur plan consiste à escalader une montagne tout en évitant les roches qui sont lancées dans leur direction. Finalement, alors que Bart réussit à atteindre l’autre côté, il se rend compte que sa sœur s’est faite enlever par le neveu de Burns et il doit aller affronter ce dernier avant de couper l’électricité du camp. On retrouve quelques ressemblances avec l’épisode Kamp Krusty, mais ce premier épisode de la saison quatre n’a été diffusé qu’en septembre 1992, soit près d’un an après la sortie du jeu vidéo qui a été mis en vente en novembre 1991 en Amérique du Nord.

Également sortis un 26 février:
Dance Aerobics (1987, NES)
Fortified Zone (1991, Game Boy)
Rescue (1991, DOS)
Ford Simulator III (1992, DOS)
Adventure Island 3 (1993, Game Boy)
Demon’s World (1993, TurboGrafx CD)
MechWarrior (1993, SNES)
Police Connection (1993, TurboGrafx CD)
SimAnt: Electronic Ant Colony (1993, SNES)
Burning Rangers (1998, Saturn)
Nectaris: Military Madness (1998, PlayStation)
Nightmare Creatures (1998, PlayStation)
Power Drift (1998, Saturn)
The Hive (1998, PlayStation)
Dracula: The Last Sanctuary (2002, PlayStation)
Naruto: Ninja Destiny (2008, DS)
Patapon (2008, PSP)

Aujourd’hui, en ce 27 février

super-princess-peach

C’est le 27 février 2006 qu’apparait dans la librairie de la Nintendo DS le jeu de plateformes Super Princess Peach. Alors que Tose a été en charge du développement, la publication vient de Nintendo.

Ayant probablement compris que d’enlever la Princesse Peach ne lui réussit jamais, Bowser décide de changer un peu sa façon de faire et c’est maintenant Mario et Luigi qui ont étés capturés par le reptile. C’est donc l’occasion pour la princesse de retourner la faveur aux deux plombiers qui l’ont si souvent sortie des pétrins dans lesquels elle était en allant se porter à leur défense pour les libérer.

Peach peut se servir de son parasol dans diverses situations, comme attaquer les ennemis, libérer les Toad (il y en a trois de cachés dans chaque niveau) ou encore pour ralentir ses chutes. Les larmes de Peach l’aideront également à faire pousser les plantes grimpantes et ainsi rejoindre des plateformes beaucoup trop hautes à atteindre autrement. La rage, de son côté, créera un énorme feu la rendant invincible un court moment. Même sa voix aura un effet magique, lui permettant de flotter dans les airs ou encore de distraire ses adversaires. Elle aura donc plusieurs atouts pour l’aider à traverser les huit mondes du jeu.

Si les Toad ne sont pas tous mis hors de danger sans exception, il ne sera pas possible de se rendre au boss final. Luigi pourra être secouru au septième monde alors qu’il faudra attendre celui d’ensuite pour pouvoir revoir Mario. C’est le tout premier jeu à avoir la Princesse Peach comme personnage principal et il s’est vendu à 1,15 million d’exemplaires. Les critiques n’ont par contre pas du tout appréciés sa façon d’attaquer ainsi que le gameplay qu’ils ont jugés trop simple.

Également sortis un 27 février:
Castle of Dragon (1990, NES)
Paddle Fighter (1991, Genesis)
Nobunaga’s Ambition: Lord of Darkness (1993, TurboGrafx CD)
Pocket Monster Akai (1996, Game Boy)
Pokemon Green (1996, Game Boy)
Viper V-16 (1997, PC)
Last Bronx (1998, PC)
The Legend of Zelda: Oracle of Seasons (2001, Game Boy Color)
Command & Conquer: Renegade (2002, PC)
Crash Bandicoot: The Huge Adventure (2002, Game Boy Advance)
Bullet Witch (2007, XBox 360)

Publicités