C’est le 29 janvier 1998 qu’arrive sur les tablettes des magasins MTV’s Beavis and Butt-Head in Virtual Stupidity pour la PlayStation au Japon (le jeu n’étant sorti que sur version PC en Amérique du Nord et en Europe). Développé par ICOM Simulations, ce jeu d’aventure sous forme de point & click a été publié par Viacom New Media.

« Bienvenue à Burger World, puis-je prendre votre commande » est probablement une phrase que Beavis et Butt-Head diraient des centaines de fois par jour, eux qui sont employés dans la chaine de restauration rapide. Mais ça, ce serait mal les connaître que de penser qu’ils s’appliqueraient autant à leur travail. D’ailleurs, c’est cette inhabilité à rester concentrer plus de deux secondes qui les as mis dans le pétrin avec Todd qui leur a donné une raclée pour l’avoir fait trop attendre avant de recevoir sa commande.

Mais encore là, ils ne détestent pas Todd, au contraire, ils veulent rejoindre son gang qu’ils trouvent très cool. En cours de science à l’école, ils parviennent à trouver une excuse pour sortir de la classe et éventuellement d’entre les murs de l’école afin de mettre le maximum d’énergie à faire de leur projet une réalité. Ils parcours divers lieux d’Highland en complétant plusieurs tâches en espérant faire ce qu’il faut pour intégrer le groupe de Todd, ce qui inclus de faire des puzzles et des minis-jeux.

Ce ne serait pas Beavis et Butt-Head sans la présence de vidéos clips musicaux et il y en as justement trois d’inclus (avec, bien-sûr, des commentaires de nos deux personnages principaux) qui peuvent être vus en s’installant devant un écran de télévision. On parle ici de Saddam a Go-Go de GWAR, DMV par Primus et Riddles are Abound Tonight chanté par Sausage. Les personnages sont interprétés par les mêmes personnes qui prêtent leur voix au dessin animé ce qui inclus Mike Judge. Il est à noter que Beavis et Butt-Head ne portent pas leur T-Shirt original. Au lieu de Metallica et AC/DC, ils portent respectivement un T-Shirt de Death Rock et l’image d’un crâne. Le jeu devait aussi sortir sur CD-i, mais devant les mauvaises ventes du jeu sur PC, le projet a complètement été abandonné.

Également sortis un 29 janvier:
Eggerland (1987, NES)
Donald Land (1988, NES)
Argh (1989, DOS)
Pac-Man (1991, Game Gear)
Best of the Best Championship Karate (1993, Genesis)
Krusty’s Fun House (1993, SNES)
Q*Bert 3 (1993, SNES)
Ring Rage (1993, Game Boy)
Blaze & Blade: Eternal Quest (1998, PlayStation)
Bust A Groove (1998, PlayStation)
Farland Saga (1998, Saturn)
Resident Evil 2 (1998, PlayStation)
Snow Break (1998, PlayStation)
The Last Blade (1998, Neo Geo)
Bugs Bunny Crazy Castle 3 (1999, Game Boy Color)
Alex the Allegator 2 (2001, PC)
Drakan: The Ancients’ Gates (2002, PlayStation 2)
Ghost Master (2004, PC)
Jack the Ripper (2004, PC)
Bomberman Land (2008, PSP; Wii)
The Sims: Castaway Stories (2008, PC)
House of Hell (2013, iPad)

Publicités