C’est le 12 janvier 1995 qu’Ignition Factor fait son entrée dans la librairie des jeux de la Super Nintendo. Du genre action, le développement ainsi que la publication viennent de Jaleco.

Nous voilà dans la peau d’un combattant du feu et en tant que pompier, il est de notre devoir d’entrer dans les bâtiments en flammes afin d’éteindre le feu mais surtout de s’assurer que tout ceux se trouvant encore entre les murs en sortent le plus rapidement possible. On doit donc défoncer des portes avec notre hache pour vérifier chaque recoins pour n’oublier personne.

Nous pouvons aussi transporter d’autres objets comme une corde pour atteindre des endroits difficiles d’accès, un masque à oxygène, un extincteur pour les feux réguliers, un extincteur pour les feux électriques ou encore un autre pour les feux chimiques par exemple. Le problème c’est que plus nous transportons d’équipement avec nous (nous avons le choix de ceux que nous voulons avoir sur nous), plus nous seront lents et moins efficaces dans notre travail qui nous amènera dans divers endroits tels qu’un gratte-ciel, un musée ou une mine pour en citer quelques uns.

Avant de se précipiter dans l’endroit en question, nous recevons un rapide briefing où nous apprendrons via une mappe les emplacements des victimes ainsi que les endroits les plus dangereux. Nous nous faisons également dire combien de gens il faut sauver en un certain nombre minutes si nous voulons progresser plus loin dans le jeu. Pour rajouter un peu plus de défi et nous apprendre à ne pas sur-utiliser notre équipement inutilement, nous ne trouverons pas de power-ups pour remonter le niveau de notre extincteur (celui-ci remontera par lui-même après un certain temps une fois que nous aurons vidé la réserve mais entre-temps, nous serons dans l’incapacité d’effectuer notre boulot à notre plein potentiel) ou même pour nous faire remonter notre ligne de vie. Donc, il est utile de ne pas uniquement garder les yeux sur l’incendie, mais les potentiels trous qu’il pourrait y avoir sur le plancher pour ne pas se blesser.

Également sortis un 12 janvier:
Sideshow (1989, Amiga)
Fiddle (1992, DOS)
Cyberia (1994, DOS)
Mars Rising (1998, Macintosh)
WCW/nWo Thunder (1999, PlayStation)
Parasite Eve II (2000, PlayStation)
Disney’s The Lion King: Simba’s Mighty Adventure (2001, PlayStation)
Mega Man XTreme (2001, Game Boy Color)
The Sims (2003, PlayStation 2)
Banjo-Pilot (2005, Game Boy Advance)
The Legend of Zelda: The Minish Cap (2005, Game Boy Advance)
Tork: Prehistoric Punk (2005, XBox)
Lost Planet: Extreme Condition (2007, XBox 360)
Indiana Jones and the Temple of Spheres (2009, PC)
Mirror’s Edge (2009, PC)

Publicités