C’est le 11 janvier 2010 que Phoenix Wright: Ace Attorney sort pour la Nintendo Wii. Alliant aventure et roman visuel, ce jeu a été développé et publié par Capcom.

Phoenix Wright est un jeune avocat de la défense qui refuse de se contenter de faire les choses à moitié. Il tient à s’assurer que ses clients puissent sortir du tribunal en toute liberté alors qu’ils seront déclarés non-coupables et va jusqu’à enquêter par lui-même afin de monter un dossier aussi solide que possible pour bien défendre la personne qu’il représente lors du procès. Lors de ses enquêtes, il tentera de dénicher des preuves sur les scènes de crimes et questionnera aussi les témoins, ceux-ci pouvant se montrer plus loquace si nous avons d’abord su trouver certaines preuves avant. Lors des procès, pendant le contre-interrogatoire, on doit découvrir les mensonges ainsi que les inconsistances dans les témoignages. Lorsqu’une telle situation survient, il est possible de leur présenter une preuve démontrant qu’il y a eu parjure.

Même si ce jeu est le premier de la série Ace Attorney sur la Wii (il a été suivi entre autres par Justice for All en 2002 et Trials and Tribulations en 2004 sans compter les spin-offs et crossovers), c’est sur la Game Boy Advance que le jeu fait sa première apparition en 2001 au Japon sous le titre Gyakuten Saiban. Toutefois, le projet initial était de sortir le jeu sur la Game Boy Color, mais quand le scripteur et réalisateur du jeu, Shu Takumi, a vu les capacités de la Game Boy Advance, il s’est dit que ce serait parfait pour Phoenix Wright. Takumi avait aussi dit vouloir faire en sorte que le jeu soit aussi simple que possible pour que même sa mère puisse y jouer. Au total, ce seront sept personnes qui auront travaillés sur le développement du jeu pendant dix mois et la création de Phoenix Wright a été possible parce qu’après avoir fini de travailler sur Dino Crisis 2, son patron de l’époque lui avait donné six mois pour faire le genre de jeu qu’il souhaitait.

Comme ce n’était pas encore la coutume d’utiliser des acteurs professionnels pour faire les voix, c’est l’équipe de développement qui ont fournis les leurs, chacun d’entre-eux enregistrant tous les dialogues du jeu. Ensuite, la meilleure version pour chaque personnage était choisie. La version sur Nintendo DS contient un cas supplémentaire pour un total de cinq. Cet ajout a été inclus afin d’utiliser l’écran tactile de la console portative pour pulvériser du luminol afin de découvrir des traces de sang ainsi que le micro intégré en soufflant dedans pour faire partir la poudre servant à révéler les empreintes digitales. S’inspirant du jeu, nous avons pu voir la naissance d’une série manga dès 2006 suivi d’une adaptation cinématographique en 2012 et d’une série d’animé depuis 2016. Au départ, Phoenix Wright devait être un détective privé trouvant un cadavre dans son bureau. L’avocat lui étant assigné étant trop incompétent, Wright décidait de se défendre par lui-même. Un membre de l’équipe avait même suggéré que Phoenix devrait être un hamster. Bien-sûr, ce n’est pas arrivé, mais la version initiale du jeu montrait Phoenix ayant comme animal de compagnie un hamster.

Également sortis un 11 janvier:
Herzog Zwei (1990, Genesis)
Chase H.Q. (1991, Game Boy)
Super Adventure Island (1992, SNES)
Brett Hull Hockey (1994, SNES)
Six Feet Under (1994, PC)
Mega Man Xtreme (2001, Game Boy Color)
Rez (2002, Dreamcast)
Resident Evil 4 (2005, GameCube)
Ghost Trick: Phantom Detective (2011, DS)

Publicités