C’est le 31 décembre 1996 que nous arrive sur PC Die Hard Trilogy. Ce jeu aux genres multiples a été développé par Probe Entertainment et publié par Fox Interactive.

Comme Indiana Jones’ Greatest Adventures sur Super Nintendo est basé sur les trois premiers films de la franchise, la même situation se reproduit ici, mais avec celle des trois premiers films de la franchise de Die Hard (dont le personnage principal est John McClane, un policier New Yorkais) avec une légère différence… dans ce cas-ci, ce sont trois jeux en un, chacun se concentrant sur l’un de films et chacun ayant un genre et un gameplay différent. Lâcher un bon gros Yippee Ki Yay avant de voir en quoi consiste ces trois jeux.

Die Hard: Ce jeu d’aventure/action à la troisième personne nous amène à combattre des terroristes qui ont pris d’assaut une tour de trente étages lors de la fête de Noël pour les employés qui sont maintenant devenus des otages. Avec une arme de départ à munitions illimitées et des armes supplémentaires avec un nombre limité de balles, il faut donc secourir les victimes tout en arrêtant les assaillants. Quand tous les otages d’un étage ont étés secourus, nous n’avons que trente secondes pour repérer une bombe placée dans un ascenseur.

Die Hard 2: Die Harder: Il s’agit maintenant d’un jeu de tirs à la première personne. Les terroristes ont envahis l’aéroport de Washington. Notre personnage se déplace automatiquement et il ne nous reste plus qu’à éliminer les ennemis. On peut améliorer notre arme en tirant sur l’amélioration lorsqu’elle passe.

Die Hard With A Vengeance: On fait la course dans les rues de New York dans le but de trouver les bombes avant qu’elles n’explosent. On peut savoir où se diriger grâce à des flèches et par les conseils vocaux de notre passager. Les bombes ne sont pas visibles au grand jour puisqu’elles sont cachées dans des objets comme des bancs ou des cabines téléphoniques. On les désamorcent en fonçant dessus. On peut trouver quelques power ups comme du turbo ou du temps supplémentaire.

C’est le troisième jeu qui a été développé en premier puisqu’au départ, il était prévu que ce soit le jeu complet à lui seul. Ce qui a fait changer les choses, c’est la demande de Fox Interactive de faire des liens avec les autres films. De son côté, Probe Entertainement avait été choisi pour le développement car cette compagnie est reconnue pour faire de bons jeux avec des licences. Die Hard 2: Die Harder devait avoir des ennemis en polygones au début, mais ils ont décidés de changer le tout pour des sprites digitalisés à la place. Le disque comprenait des pistes audio pouvant être jouées dans un lecteur CD. Le jeu a été banni en Allemagne parce qu’il est considéré trop violent, surtout le passage où il est possible de foncer en voiture sur des piétons innocents et qu’on peut ensuite retirer le sang du pare-brise avec notre essuie-glace. Le jeu, qui a suffisamment bien réussit pour devenir un Sony Greatest Hits, a eu droit à une suite, Die Hard Trilogy 2: Viva Las Vegas. Comprenant une histoire n’ayant pas de lien avec la franchise de films, ils ont conservés le modèle du premier jeu en ayant trois styles de jeux différents.

Également sortis un 31 décembre:
Who Framed Roger Rabbit (1988, Amiga)
Dr. Mario (1990, Game Boy)
WCW Wrestling (1990, NES)
Back to the Future Part III (1991, Genesis)
Ex-Mutants (1992, Genesis)
M.C. Kids (1991, NES)
Home Alone 2 (1992, NES)
Lethal Weapon (1992, SNES)
Super Battleship (1993, SNES)
The Humans (1993, SNES)
Terminator (1993, SNES)
Disney’s Beauty and the Beast (1994, SNES)
Putty Squad (1994, SNES)
Rex Ronan: Experimental Surgeon (1994, SNES)
The Firemen (1994, SNES)
The Pagemaster (1994, SNES)
The Simpsons: Bart and the Beanstalk (1994, Game Boy)
The Smurfs: Travel the World (1994, SNES)
WCW Superbrawl (1994, SNES)
Virtual Surgeon: Open Heart (1997, PC)
Beavis and Butt-Head: Bunghole in One (1998, PC)
WCW/nWo Thunder (1998, PlayStation)
Dr. Luigi (2013, Wii U)

Publicités