C’est le 30 décembre 1991 qu’arrive Home Alone dans sa version Super Nintendo. Développé par Imagineering Inc., c’est à THQ que nous devons la publication de ce jeu d’action.

La plupart des gens doivent déjà être plus que familier avec l’histoire du film de 1990 mettant en vedette Macaulay Culkin, Joe Pesci, Daniel Stern, Catherine O’Hara et John Heard sans oublier une brève apparition de John Candy. Mais juste au cas où certains ne connaîtraient pas le film ou ne l’ont pas vu depuis très longtemps, Peter et Kate McAllister sont très aisés financièrement, suffisamment pour offrir à leur famille et à celle du frère de Peter des vacances en France. Mais une erreur de calcul fait en sorte que l’un de leur enfant, Kevin, ait été oublié à la maison alors qu’ils ont quittés les lieux à la course parce qu’ils étaient en retard. Seul à la maison, il doit faire face à deux cambrioleurs, Harry et Marv que ce dernier a nommé The Wet Bandits (ou les Casseurs Flotteurs en français ou du moins dans la version Canadienne-Française) qui ont particulièrement ciblé la demeure McAllister en raison des objets de grandes valeurs qui s’y trouvent. De nature peureuse, Kevin doit outrepasser ses craintes pour se défendre lui ainsi que sa maison.

Ce jeu diffère selon la console sur laquelle il est sorti, mais débutons avec celle sur Super Nintendo puisque c’est celle dont il est question ici. Maintenant que les voleurs sont entrés à l’intérieur, ne reste plus qu’à les éviter et placer les objets précieux dans la trappe à linge ce qui les expédiera directement dans le coffre de sécurité se trouvant au sous-sol. Kevin doit faire attention de ne pas se faire capturer par Harry et Marv et peut se défendre avec un lance-pierre et un fusil à l’eau. Il peut aussi faire tomber des objets des tablettes, tels une boule de bowling pour assommer les intrus. Quand tous les objets d’intérêt pour les deux criminels sont en lieu sûr, Kevin doit descendre au sous-sol où se trouve des rats, chauve-souris et des fantômes avant d’affronter un boss pour enfin pouvoir verrouiller la chambre forte.

Pour ce qui est du jeu sur la N.E.S., la partie dure vingt minutes durant laquelle il faut éviter de se faire attraper par les deux intrus. Kevin peut mettre en place des pièges partout dans la maison et dépendant du piège dont il s’agit, le voleur sera inconscient pour une période de temps différente. Kevin peut également se cacher derrière un gros meuble, mais si il s’y tente trop souvent, il se fera prendre, ce qui signifie la fin de la partie pour nous.

Sur Game Boy, le jeu est similaire à la version Super Nintendo sauf que nos Wet Bandits ont amenés des renforts. Séparé en quatre niveaux, il faut retrouver différents types d’objets à chaque fois. Le premier se concentre sur tout ce qui est bijoux, de l’or ou de l’argenterie. Ensuite, le second est pour sauver les jouets, le troisième pour l’électronique et finalement on s’occupe d’animaux rares. On doit déposer ses objets dans la chute à linge avant de descendre au sous-sol une fois le nombre requis d’objets mis dans le coffre. Chaque niveau à son boss, qui sont dans l’ordre: une araignée, un rat géant, un fantôme et finalement, Harry et Marv. Quand ils sont tous vaincus, on doit démolir la fournaise qui effraie énormément Kevin.

Maintenant, pour ce qui est du jeu sur PC, la première partie de l’histoire se déroule de 20h00 à 21h00, ce qui, en temps de jeu, ne donne pas plus de cinq minutes. Il faut donc utiliser précieusement cette courte période afin de mettre en place les pièges dans lesquels, nous l’espérons, vont tomber les deux hors-la-loi. Une fois 21h00 arrivée, il est impossible de positionner d’autres pièges et ceux déjà en place ne peuvent servir qu’une seule fois. Contrairement à la version N.E.S., ils ont tous la même puissance et n’infligeront pas plus de dégâts que les autres mis en place.

Comme dans le film, Harry et Marv n’arrivent pas en même temps par la même porte et si l’un d’eux nous attrape, la partie prend fin aussitôt. À l’opposé, si on parvient à en faire passer un dans dix pièges, ce bandit en question ne pourra plus nous faire du mal, le but étant de parvenir à ce résultat pour les deux criminels. Kevin peut déclencher ses propres pièges si il passe dessus et même si ça ne lui fera pas de mal, le piège deviendra inutilisable par la suite ce qui veut dire que si ça arrive trop souvent, Harry et Marv ne pourront plus être arrêtés et notre défaite sera certaine, annulant tous nos efforts. À la fin du jeu, on reçoit notre score et notre position sur la liste qui sera déterminée tout dépendant du temps qu’il aura fallu pour gagner ou perdre et selon les dégâts infligés à nos deux ennemis.

Finalement pour ce qui est des versions de Sega pour Genesis et Game Gear, les deux jeux présentent un scénario différent des autres. Bien-sûr, Kevin doit encore affronter Harry et Marv, on n’y échappe pas, mais cette fois, il n’est pas question de défendre sa maison mais plusieurs maisons du voisinage d’ici à ce que les policiers n’arrivent pour leurs passer les menottes au poignet. Dépendant du niveau de difficulté, ce temps d’attente sera de vingt ou de quarante minutes mais pour avoir accès au niveau difficile, il faudra d’abord le débloquer.

Les Wet Bandits circulent dans leur camionnette jusqu’à ce qu’ils décident avoir trouvés une maison à leur goût. Kevin doit utiliser sa luge pour les rejoindre et les affronter en utilisant divers objets et fusils dans le but de les faire fuir jusqu’à la demeure suivante, ce qui arrive quand leur barre de douleur est pleine. Mais ils ont quand même le temps de dérober quelques objets ce qui fait monter leur barre de vol. Si celle-ci se remplie, Marv se fera un grand plaisir d’inonder les lieux. Si les autres habitations subissent ce mauvais sort que Marv appelle sa carte de visite, le jeu prend fin pour nous et pour Kevin. Même chose si l’un des malfaiteurs nous capture.

Également sortis un 30 décembre:
Iznogoud (1987, DOS)
Tetris & Dr. Mario (1994, SNES)
Barbie Super Sports (1999, PlayStation)
Street Fighter EX2 Plus (1999, PlayStation)
Tiny Toon Adventures: Wacky Stackers (2001, Game Boy Advance)
E.T. Interplanetary Mission (2002, PlayStation)
Extreme Ghostbusters (2002, Game Boy Advance)
Island Escape 2 (2013, Macintosh)