C’est le 28 décembre 1990 que sort dans les magasins Dragon’s Lair pour la N.E.S.. Ce jeu d’action a été développé par MotiveTime alors que c’est CSG Imagesoft qui s’est chargé de la publication.

Pauvre Princesse Daphné. Elle est prisonnière du château de Mordroc qui est gardé par un dragon cracheur de feu nommé Singe. Son seul espoir de pouvoir sortir de là repose sur les épaules du vaillant chevalier Dirk. Afin de secourir la princesse, il devra d’abord affronter une multitude d’ennemis comme des serpents, des chauve-souris, des gens semblant retenus en otage dans des cachots mais qui nous lance malgré tout des roches, un énorme lézard géant, la grande faucheuse ou encore des dragons.

Et encore, ce ne sont que ceux qui sont vivants, car il devra aussi se montrer prudent face aux ponts mal construits, aux trous dans le sol, les pics descendants du plafond et ainsi de suite. Voilà donc le genre d’obstacles qui se présentent devant lui alors qu’il traverse le pont, le donjon, les mines, le domaine de la faucheuse, le repaire du dragon et la salle du trône du roi lézard. Il ne faudrait pas oublier l’ascenseur où, si nous choisissons le mauvais étage, risque de nous ramener au niveau précédent.

Le jeu est reconnu pour deux critiques majeures, premièrement parce que le personnage est lent à réagir, se déplaçant lentement et deuxièmement car outre quelques exceptions, nous mourrons au premier touché malgré la présence d’une barre de vie. Les versions Européenne et Japonaise semblent avoir appris des défauts de celle sortie en Amérique du Nord car les donnés d’animations étaient placées dans du ROM ce qui a amélioré le temps de réponse, mais la cartouche était plus dispendieuse cependant. Une animation de mort a aussi été ajoutée quand une porte touche Dirk, l’écrasant au lieu de le transformer en squelette. Ces versions montrent aussi le nom du niveau et du boss et ce qui était plusieurs petits serpents dans la version Nord-Américaine est devenu un seul gros serpent. Don Bluth, qui était l’animateur de la version du jeu sur Lasardisc (qui est un film interactif) s’est aussi chargé de l’artwork de la version de Nintendo.

Également sortis un 28 décembre:
Victory Run (1987, TurboGrafx16)
Master Karateka (1989, Game Boy)
The Sword of Hope (1989, Game Boy)
Space Harrier (1991, Game Gear)
Super Ninja Boy (1991, SNES)
The Adventures of Kid Kleets (1993, SNES)
Ms. Pac-Man Maze Madness (2000, PlayStation)
MechAssault 2: Lone Wolf (2004, XBox)
Castlevania: the Adventure ReBirth (2009, Wii)
All Zombies Must Die (2011, XBox 360)

Publicités