C’est le 29 décembre 1993 que les gens peuvent se procurer Flashback: The Quest for Identity dans les magasins. Ce jeu de plateformes pour la Sega Genesis a été développé par Delphine Software International alors que c’est U.S. Gold qui s’est chargé de la publication.

Monde futuriste + extra-terrestres + amnésique = L’histoire de Conrad B. Hart, en homme qui, en 2142, s’est échappé de l’emprise d’extra-terrestres hostiles. Mais il est encore loin d’être sortie du bois et cette fois-ci, ce n’est pas qu’une expression, c’est également le cas littéralement puisqu’il se retrouve perdu au milieu de la jungle et comme si ce n’était pas suffisamment de complications comme ça, il doit aussi, en plus de tout ça, faire face à un problème de mémoire.

Il devra donc parcourir son environnement, en courant et sautant tout en se défendant face aux ennemis avec des munitions illimités sauf pour le bouclier qui perdra en efficacité à chaque coup reçu. Les développeurs ont voulus ajouter du réalisme dans la vitesse à laquelle peut se déplacer le héros ou encore à la hauteur qu’il peut sauter. Pour ce qui est de ses chutes, il va en mourir si il tombe de trop haut. Conrad devra aussi compléter quelques puzzles qui l’aideront à se sortir de sa mauvaise situation et à lui rafraichir la mémoire.

Annoncé comme étant un jeu CD-Rom mais dans une cartouche, il a été mentionné dans le livre des records Guinness en tant que le jeu Français s’étant le plus vendu de tous les temps. Les images de fonds sont entièrement dessinées à la main alors que l’animation est en rotoscope afin de lui donner plus de fluidité. En Amérique du Nord, ceux qui se sont procuré le jeu sur Sega Genesis, Sega CD ou Super Nintendo avaient droit à un petit bonus à l’intérieur de la boite, une bande-dessinée de quatorze pages de Marvel Comics qui racontait l’histoire initiale. Pour ce qui est de la version PAL, à la place de la bande-dessinée, ils avaient un prologue sous forme textuel.

Nintendo, avec sa politique de censure, avait effectué quelques modifications. Par exemple, le bar est devenu un café et la Death Tower a été renommé Cyber Tower. C’est sans oublier que la peau des mutants qui était de couleur naturelle est devenue verte. En 1995 est sortie la suite, Fade to Black, alors qu’en 2013, VectorCell a mis en vente un remake du jeu original. Il aurait dû y avoir un troisième jeu en 2003 portant le nom de Flashback Legends, mais la compagnie a fait faillite en 2002. Finalement, une version CD-ROM est sortie dans les bacs de rabais avec de nouvelles séquences cinématographiques.

Également sortis un 29 décembre:
The Wizard’s Castle (1983, Commodor PET)
SimEarth: The Living Planet (1991, SNES)
Epidemic (1995, PlayStation)
Road Rash (1995, PlayStation)
Impossible Creatures (2002, PC)
Fish Tycoon (2005, PC)
Zombie Shooter (2007, PC)
Cake Ninja (2011, DS)

Publicités