C’est le 24 décembre 1988 que les gens peuvent se procurer Mega Man 2 dans les commerces pour la N.E.S.. Ce jeu d’action/plateformes a été développé et publié par Capcom.

Si Mega Man croyait que la bataille contre Dr. Wily et ses robots était terminée, il n’avait encore aucune idée d’à quel point il faisait erreur. Nous sommes encore dans une année indéterminée du 21ème siècle (quoique l’édition quinzième anniversaire du PlayStation 2 mentionne 2004) alors que le Dr. Wily s’est bâti une nouvelle forteresse ainsi qu’une nouvelle armée de robots après être parvenu à s’échapper de la prison, motivé par la haine à la suite de sa récente défaite contre Mega Man. Il a encore en tête de prendre le contrôle du monde et d’écraser celui qui a été une entrave à son projet la dernière fois.

Le Dr. Light envoi sa création, Mega Man pour s’assurer que Dr. Wily n’arrivera pas à ses fins. Lorsqu’il parvient à gagner la bataille contre l’un des robots du Dr. Wily, il absorbe ses pouvoirs qu’il peut ensuite utiliser. Ça lui sera utile puisque les robots du Dr. Wily ont une faille, ils sont plus vulnérable face à l’une des celles-ci. Ne reste plus pour Mega Man qu’à découvrir quel robot affronter avant un autre afin de dénicher son équivalence kryptonite. Lorsque tous les robots seront vaincus, le temps sera venu d’affronter le Dr. Wily une fois de plus. Une nouveauté dans le jeu est le mot de passe qui permettait au joueur de reprendre là où il était rendu et aussi combien de E-Tank il avait en réserve, le E-Tank étant également une nouvelle addition au jeu et qui servait à remplir notre barre d’énergie.

Au Japon, c’est sous le titre Rockman 2: Dr. Wily no Nazo (The Mystery of Dr. Wily) qu’est sorti le jeu. Quand on pense que les ventes du premier jeu ont étés décevantes, il est surprenant que Capcom ait permis à l’équipe de Rockman de préparer une suite. Ceux-ci ont utilisés leur temps libre pour le développer puisqu’ils étaient déjà affairés sur d’autres projets, ce qui était aussi l’une des conditions leur ayant permis d’avoir le feu vert pour travailler sur la suite. Ils se sont servis de contenus non-utilisés dans le premier jeu pour l’intégrer à la suite, celui-ci n’ayant pas été pris la première fois par manque d’espace sur la cartouche. Le développement leur aura pris entre trois à quatre mois. La décision de faire une suite aura été la bonne puisqu’avec ses 1,5 millions de copies ayant trouvées preneurs, c’est le plus gros vendeurs de la franchise. Le changement graphique et de gameplay par rapport au premier jeu seront ensuite restés les mêmes pour les jeux qui ont suivis.

Capcom a reçu aux alentours de 8 370 suggestions de boss de la part des fans lors d’un concours que la compagnie avait lancée. Puisque le jeu a été jugé trop difficile, un second niveau de difficulté a été ajouté en Amérique du Nord. Parlant de cette partie de la planète, la pochette du jeu a fait beaucoup parler parce que nous voyons Mega Man avec un pistolet au lieu de son Mega Buster. L’artiste, Marc Ericksen, a dit ne rien savoir à propos de l’univers de Mega Man et lorsqu’il a questionné le directeur artistique à ce sujet, ce dernier lui a dit que puisqu’il ne voyait pas de fusil il devait avoir un pistolet dans la main et il lui a dit de mettre ça dans la peinture. Finalement, Mega Man 2 a été romancé en 1990 dans Worlds of Power, une publication de Scholastic. Il a aussi été adapté par Archie Comics sous le nom de Mega Man Comic.

Également sortis un 24 décembre:
Trojan (1986, NES)
Airwolf (1988, NES)
Taz-Mania (1992, Genesis)
Wrestle Angels 2: Top Eventer (1992, PC)
River City Ransom (1993, TurboGrafx CD)
Newcomer (1994, Commodore 64)
Dancing Furby (1999, Game Boy Color)
Metal Walker (1999, Game Boy Color)
Garry’s Mod (2004, PC)

Publicités