C’est le 19 décembre 1986 qu’arrive sur la N.E.S. le jeu de plateformes Kid Icarus. Il a été développé par TOSE ainsi que Nintendo R&D1 alors que Nintendo s’est occupé de la publication.

Il y a fort longtemps, la terre était dirigée par Palutena et Medusa. Les deux étaient des déesses, la première étant celle de la lumière alors que la seconde était celle de l’obscurité. Elles n’avaient pas la même vision des choses, Palutena voulait rendre les gens heureux alors que Medusa avait une haine profonde envers les humains. Elle a même asséchée leurs récoltes et les as transformés en pierres. La situation n’a pas plu à Palutena qui a transformée la seconde déesse en monstre avant de la bannir du Royaume d’Angel Land, la forçant à trouver refuge dans les bas fonds de la terre.

Avec les créatures qui résident dans cet endroit peu recommandable, elle planifie un plan pour voler les trois trésors sacrés du royaume (The Mirror Shield, The Wings of Pegasus et The Light Arrows) ce qui a pour effet de retirer tout pouvoir à l’armée de Palutena. Medusa les as donc transformés en pierres avant d’emprisonner Palutena dans le Palais dans le Ciel. Avant qu’il ne soit trop tard, elle utilise le peu de puissance qui lui reste pour envoyer à Pit un arc et des flèches. Ce dernier est un jeune ange qui parvient à s’échapper de la prison dans laquelle il a été enfermé, mais il doit quand même trouver un moyen de se sortir de cet enfer dans lequel il a été envoyé. Il combattra les créatures du sous-monde dans le but de récupérer les trésors dérobés et délivrer la déesse et les autres habitants de son monde.

Pour mener à bien sa mission, il devra parcourir trois mondes, soit le sous-monde, la Terre et le Ciel. Selon nos compétences démontrées au cours de l’aventure, la fin sera différente. La plus grosse fin étant d’être récompensé en devenant un ange adulte. Kid Icarus a connu une suite sur Game Boy (Of Myths and Monsters) en 1991. Il aura fallu être patient pour voir un troisième jeu (Uprising), celui-ci n’étant sorti qu’en 2012 sur Nintendo 3DS. Pit apparaît aussi dans le dessin animé Captain N: The Game Master, mais il se fait alors appeler Kid Icarus au lieu de son vrai nom. Côté jeux vidéos, nous pouvons l’apercevoir dans Tetris, F-1 Race et Super Smash Bros (Melee et Brawl). Le jeu original s’est vendu à environ 1 760 000 exemplaires.

Les concepteurs ont travaillés d’arrache-pied pour respecter la date de sortie, l’équipe faisant des heures supplémentaires et utilisait parfois des boites de cartons déchirées en tant que lit… tout ça dans un immeuble en développement qui n’était pas encore chauffé. Lorsque le jeu est sortie à l’extérieur du Japon, le titre Myth of Light: The Mirror of Palutena a été changé pour Kid Icarus. Fait surprenant de la part de Nintendo, à la page 38 du manuel Nord-Américain (45 au Japon), le personnage de Syren apparaît seins nus, ce qui ne respecte pas la propre politique de Nintendo. Une créature ressemblant aux Metroids qu’affronte Samus Aran dans Metroid fait acte de présence à la différence que dans Kid Icarus, l’ennemi porte le nom de Komayto.

Également sortis un 19 décembre:
Binary Land (1985, NES)
Bomberman (1985, NES)
Thexder (1985, NES)
Knight Lore (1986, NES)
QuackShot Starring Donald Duck (1991, Genesis)
Primal Rage (1995, PlayStation)
AeroGauge (1997, Nintendo 64)
Virtual Pro Wrestling (1997, Nintendo 64)

Publicités