C’est le 18 décembre 1992 que sort Tiny Toon Adventures: Buster Busts Loose sur la Super Nintendo. Ce jeu de plateformes a été développé et publié par Konami.

On est p’tits et gentils et un peu barjots aussi et l’heure est enfin arrivée d’envahir votre télé… Comme pour La bande à Picsou, c’est une chanson qui reste facilement gravée dans nos mémoires. Ce jeu qui est centré sur  »la nouvelle génération » de Looney Tunes est basé sur le dessin animé Tiny Toon Adventures et nous met en contrôle de Buster Bunny pour ce qui est des six niveaux du jeu.

Entre chacun d’entre-eux, nous tournons une roue qui déterminera le mini-jeu qui nous donnera une chance de gagner des vies supplémentaires et lors de ces moments, nous aurons accès à d’autres personnages, mais ça, nous y reviendrons sous peu. Mais premièrement, parlons des niveaux principaux qui, selon le niveau de difficulté, vont différer. Sur facile, ils seront plus courts (sans boss) et le cinquième niveau ne sera pas accessible. Pour ce qui est du niveau difficile, nous n’avons droit qu’à une seule vie.

Acme Looniversity: On se promène dans les couloirs de l’école dont la bibliothèque où nous croiseront Arnold qui y travail comme surveillant. Mais il ne faut pas se cacher de lui puisqu’il détient la clé nécessaire pour nous permettre de continuer et éventuellement faire face à Dizzy Devil à la cafétéria où nous devons le faire tellement manger qu’il finira pas s’endormir.

The Western Movie: Nous voilà maintenant en plein plateau de tournage dans un décor de film Western. Après avoir jouer à la corde à sauter et avoir évité les filets à bord d’un train roulant à grande vitesse, nous finissons par croiser le fils de riche qu’est Montana Max.

Spook Mansion>: En pleine ambiance paranormale, nous parcourons une demeure qui n’a pas été habitée depuis fort longtemps. Nous ne croiseront pas uniquement des fantômes, mais également des chauve-souris et il nous faudra se servir des plateformes et des balles rouges (parfois du gros maillet) pour avancer. Babs fini par nous apprendre que Melvin a été enlevé et il nous faut aller lui prêter main forte.

Acme Looniversity Football: Bubster fait équipe avec Plucky, Furball et Hamton dans cette partie de football se déroulant sur le terrain de l’école. Le but est simple, attraper les passes et éviter les tentatives de placage de l’équipe adverse pour marquer un toucher à l’autre bout du terrain.

Buster Sky-Jinks: Petit voyage dans le ciel, sautant de ballons en ballons d’une fragilité inquiétante, tout ça afin d’aller récupérer un objet oublié par Calamity Coyote.

Space Opera: Après le ciel, l’espace. Babs est en danger et nous allons la sauver. Comme pour le niveau du manoir hanté, les personnages sont inspirés de ceux vus dans l’émission télévisée. L’endroit est surpeuplé de Ducktroopers qui voudraient bien nous empêcher d’arriver jusqu’à Duck Vader pour la confrontation ultime.

Buster pourra trouver de quoi l’aider au travers des niveaux. L’étoile, lorsque cent auront été amassées, nous donnera une vie supplémentaire. La carotte, si elle est en argent, nous redonne un cœur alors que pour celle en or ce sera tout ceux qui sont manquants. La carotte en cristal peut nous ajouter des cœurs (la limite est de cinq à facile et normal, mais à trois seulement à difficile). La statuette de Gogo Dodo, si argentée, remplira notre barre  »dash » qui nous permet de courir, celle en or nous rend invincible pour une courte période de temps alors que celle en cristal transformera tous les ennemis visibles à l’écran en étoile. Finalement, la petite poupée Buster nous donne une vie de plus.

Maintenant, tel que promis au second paragraphe, parlons un peu des minis-jeux dont le niveau de difficulté choisi en lançant le jeu pourrait nous compliquer la vie. Par exemple, dans le jeu Babs, Find Your Friends, nous n’aurons que quinze secondes à difficile comparé à soixante à facile. Les minis-jeux se retrouvent entre les niveaux et sont déterminés par une roue que nous tournons.

Babs, Find Your Friends: En tant que Babs Bunny, nous parcourons la maison d’Elmyra Duff, cette grande… amoureuse des animaux. Les amis de Babs y sont prisonniers et il faut les libérer sans se faire attraper par Elmyra. Nous gagnons une vie pour chacun de nos amis devenus libre grâce à nous.

Furrball’s Championship: Cette fois, nous contrôlons Furrball le chat de gouttière dans un match de squash. Tout ce que nous avons à faire, c’est de frapper la balle en la renvoyant vers le mur pendant soixante secondes. Chaque fois que nous parvenons à le faire quinze fois de suite, nous sommes récompensé d’une vie supplémentaire. Au cours du jeu, Lil’l Beeper, Calamity Coyote et Concord Condor traverseront la pièce et si nous les touchons, nous aurons droit à un bonus (Coyote arrête le temps quelques secondes, Condor ralenti la balle si elle n’est pas déjà à sa vitesse la plus lente et Beeper nous donne une vie de plus).

Hungry Boy Hamton: Comme le nom l’indique, c’est avec Hamton J. Pig que nous jouons. On doit lui faire parcourir un chemin en lui faisant manger des pommes sans qu’il tombe dans un trou. Pour y arriver, il faudra déplacer la route. Une vie s’ajoutera pour chaque pomme mangée.

Mystery Weight Challenge: C’est l’heure de faire une compétition de pesée. Chacun de notre côté, nous sélectionnons des personnages nous et notre opposant. Lorsque c’est fait, notre choix est placé sur une balance et le plus lourd l’emporte et si c’est nous, ça veut aussi dire qu’une vie s’ajoute à notre tableau. Nos choix, du plus léger au plus lourd sont: Sweetie Bird, Gogo Dodo, Plucky Duck, Babs Bunny et Elmyra Duff alors que notre adversaire a le choix parmi Sneezer, Little Beeper, Shirley the Loon, Calamity Coyote et Montana Max.

Plucky Duck’s Go Go: Plucky anime cette partie de bingo. On appuie sur le bouton pour faire sortir une boule en espérant que l’image se retrouve également sur notre carte de jeu. Chaque ligne pleine nous permet de recevoir une vie en prime. On pourra avoir huit balles au mode facile, sept au normal et six sur difficile.

Également sortis un 18 décembre:
The Wing of Madoola (1986, NES)
Final Fantasy (1987, NES)
Karnov (1987, NES)
Dangerous Seed (1990, Genesis)
Lemmings (1991, SNES)
Congo’s Caper (1992, SNES)
Cybernator (1992, SNES)
Tom & Jerry (1992, Game Boy)
Dragon Quest I & II (1993, SNES)
Ninja Spirit (1993, Game Boy)
Flying Dragon (1997, Nintendo 64)
Mario Party (1998, Nintendo 64)
Monopoly (1999, Nintendo 64)
Conflict Zone (2001, PlayStation)

Publicités