Il est enfin arrivé, malgré le léger retard de 2 mois sur la promesse du Ulule m’ayant légèrement agacé : le premier volume de recueils consacrés aux shoot’em up de Coté Gamers est dans mes mains. Après m’y être penché dessus, je suis plutôt satisfait de mon achat. Pour 30€ hors frais de port, vous avez 350 pages format A4 pleines d’illustrations (beaucoup) et de descriptions (suffisamment). Le livre semble avoir un auteur principal ayant abattu la majorité du travail, aidé sur certains jeux par une seconde personne. Je vais dans un premier temps saluer le travail d’illustration, avec pas mal de boulot d’extraction des sprites et de jolis screenshots. Malheureusement, la fête sera un peu gâchée par quelques problèmes de mise en page ça et là, et surtout pas mal de fautes et autres coquilles qui laissent apparaître une relecture sans doute trop rapide. De plus, la reliure est extrêmement fragile : en tant que collectionneur, je suis particulièrement soigneux, et déjà une page se détache au bout de quelques manipulations seulement. Dommage, peut-être une future V2 viendra corriger ces soucis.

shmup-page-cassee

Parlons maintenant plus précisément du contenu. Très descriptif, limite chirurgical, tristement dénué d’humour ou de second degré, la lecture de l’ouvrage vous apprendra tout sur les jeux, de leur scénario à leur fonctionnement en passant par leur interface. De très bons comparatifs avec les versions arcade complètent les jeux sortis sur les deux support. Puis vient la spoiler-zone, avec un mot sur chaque niveau, chaque boss, et même des captures des intros ou des fins des jeux. Parfois les différences entre les versions en fonction des continents sont évoquées lorsque cela est nécessaire. Il ne manquera guère que de menus détails (la fin d’Axelay promettant la suite, par exemple) totalement dispensables. A noter qu’il est difficile de hiérarchiser les shmups en fonction de leur difficulté, les auteurs se contentant souvent de la dichotomie trop facile/difficile, qui fait ressortir un peu trop leur côté vantard : on y apprend par exemple que UN Squadron ou même Axelay sont trop facile même en difficulté maximum…

Finalement, le dernier débat portera sur le choix des jeux. Dans sa description, le livre se voulait exhaustif. Les choix sont d’ailleurs expliqués au début, comme l’éviction des jeux Super Scope (pas de Yoshi’s Safari, Battle Clash ou sa suite Metal Combat). Dommage, mais compréhensible. En revanche, d’autres sélections me laissent plus dubitatif. Inclure Pocky & Rocky et sa suite, je veux bien, mais quid de Chaos Engine, la série Strike, Zombies, Total Carnage ou Smash TV, identiques dans leur fonctionnement? Inclure Cybernator mais pas d’autre run’n gun? Mettre Vortex et Starwing mais zapper HyperZone? Laisser de côté des Wild Guns, Super Pang, Super Air Drive ou Super Dropzone? On discerne de ces choix un constat un peu triste : la dominance du jeu japonais et japonisant, et loin d’être complet, un ouvrage axé sur une certaine idée sur shmup un peu élitiste et bornée (d’arcade?). Et finalement, on se dit que les pages pleines de sprites en gros plan avec leur armement auraient pu être sacrifiées pour inclure ces jeux-là, loin d’être honteux et plus proche de ce qu’est un jeu de tir que de n’importe quel autre genre.

shmup-ensemble

Alors, sur le coup, à acheter ou pas? Pour ma part, c’est oui, avec plaisir, et je reste à l’affût de la suite, nous promettant de belles choses comme les shmups arcade ou PC Engine. Merci de m’avoir lu et à bientôt les pipoux! ^_^’

Pour commander, c’est par-ici!