C’est le 26 novembre 1997 qu’arrive sur les PC le jeu de tirs à la première personne Turok: Dinosaur Hunter. Il a été développé par Iguana Entertainment et publié par Acclaim Entertainment.

Tal’Set (Turok) est un guerrier voyageant dans le temps. Turok, c’est le titre donné à l’homme le plus âgé de chaque nouvelle génération et son rôle est de défendre la barrière séparant la Terre du monde perdu. Ce monde est peuplé entre-autres, par les extra-terrestres et les dinosaures. Comme si ce n’était déjà pas assez accaparant comme ça, il doit maintenant empêcher un être suprême maléfique du nom de Campaigner de rassembler un artéfact du nom de Chronoscepter qui serait capable de détruire la barrière du temps et les règles de l’univers. Ce qui lui donne un peu de temps c’est que l’artéfact a été brisé en plusieurs morceaux pour empêcher que l’objet ne soit utilisé par une personne malintentionnée.

Notre but est de trouver des clés cachées un peu partout dans chaque niveau, lorsque nous en avons assez, nous pouvons les insérer dans la serrure d’un portail, débloquant l’accès à un autre niveau. Au cours des niveaux, il nous faut aussi trouver les morceaux du Chronoscepter. Il y a en as huit au total soit un morceau dans chaque niveau. Ça peut paraître simple, mais nous seront attaqués par des démons, insectes, guerriers indigènes, braconniers, des dinosaures et plus encore.

Ce jeu est une adaptation d’une bande-dessinée du même nom. Acclaim en as acquis les droits lorsqu’ils ont achetés Valient (renommé Acclaim Comics) en 1994 pour la somme de soixante-cinq millions et est devenu le premier titre exclusif d’Acclaim pour la Nintendo 64. La compagnie espérait, avec Turok, développer des jeux à l’interne (ils ont achetés Iguana pour cinq millions en 1995) et avoir de la marchandise licencié. Ils comptaient aussi beaucoup sur le succès de Turok pour se sortir d’une mauvaise passe financièrement. Toujours concernant la version de la Nintendo 64, Iguana a utilisé les capacités graphiques de la console au maximum au point où ils n’ont pas eu d’autres choix que de compresser ou encore de retirer des éléments du jeu, dont une partie de la musique pour ne pas dépasser les huit mégaoctets de la cartouche. Le jeu a été tellement populaire qu’il y a eu six suites au cours des années suivantes.

Également sortis un 26 novembre:
Ikari Warriors (1986, NES)
Mappy-Land (1989, NES)
Teenage Mutant Ninja Turtles III: Radical Rescue (1993, Game Boy)
Sylvan Tale (1995, Game Gear)
Bubsy 3D (1996, PlayStation)
Space Jam (1996, Saturn)
Dinasty Warriors 3 (2001, PlayStation 2)
Betty’s Beer Bar (2003, PC)
Master of Illusion (2007, DS)
Mystery Case Files: Return to Ravenhearst (2008, PC)
Mysterious Adventures in the Caribbean (2010, DS)

Publicités