**** Le « Aujourd’hui, en ce 16 août » marque le dernier texte pour compléter le calendrier complet d’une année entière (plus douze articles bonus (un le dernier jour de chaque mois) pour des jeux sans dates précises et celui du 29 février même si il n’y en avait pas un cette année) pour un total de 378 jeux en 365 jours.
Ça ne marque pas nécessairement la fin de ce genre de chroniques, mais elles ne seront tout simplement plus publiées sur une base quotidienne et je ne peux pas garantir la fréquence à laquelle elles seront ajoutées.
Je voudrais dire un immense merci à ceux qui m’ont suivis au cours de la dernière année dans ce défi que je m’étais lancé de faire un tour complet du calendrier avec ce genre d’articles et ce, sans sauter une seule journée.****

Aujourd’hui, en ce 13 août [#375]
Aujourd’hui, en ce 14 août [#376]
Aujourd’hui, en ce 15 août [#377]
Aujourd’hui, en ce 16 août [#378]

Aujourd’hui, en ce 13 août

Flintstones Treasure Sierra Madrock

C’est le 13 août 1994 que sort The Flintstones: The Treasure of Sierra Madrock sur la Super Nintendo. Ce jeu de plateformes a été développé par Taito et publié par Y.Soki.

Le Grand Boubou a décidé de se retirer de son titre de chef de l’ordre des bisons des prairies et il se cherche un successeur. Puisqu’un grand nombre de gens ont donnés leur candidature pour prendre la relève, il a été décidé que le poste reviendrait à celui qui arrivera à trouver le trésor de Sierra Madrock.

Le jeu se déroule sur une planche de jeu de société alors qu’un lancement de dés déterminera le niveau que nous devrons compléter. Certaines cases seront des niveaux réguliers alors que d’autres nous feront affronter un boss, ou encore participer à un niveau bonus. Fred et Arthur peuvent accumuler les étoiles et une fois que nous en avons cent, ça équivaut à une vie supplémentaire. D’autres items pourront remonter l’énergie ou encore faire obtenir de l’argent que nous pourrons dépenser dans les cafés pour remonter notre énergie. Les stades nous amènent vers des défis spéciaux alors que les parcs d’amusements offrent des minis-jeux. Ces trois derniers sont les seuls pouvant être visités plus d’une fois. Alors que certaines rencontres faites sur la planche de jeux nous aideront en nous donnant des conseils (à la condition de gagner contre eux dans le défi proposé), si Fred ou Arthur croisent leurs femmes Délima et Bertha, celles-ci les feront reculer de quelques cases.

Nous jouons en alternant entre Fred et Arthur et du coup, nous partageons les mêmes vies. La raison est qu’Arthur ne tente pas de trouver le trésor pour prendre la place du Grand Boubou, mais le fait pour aider son ami. Il est possible d’utiliser des mots de passes, ceux-ci faisant toutefois quinze caractères. Le jeu est bien-sûr adapté du dessin animé d’Hanna-Barbera qui a été diffusé sur ABC de 1960 à 1966, soit six saisons et cent-soixante-six épisodes. En ce qui concerne les jeux vidéos, on peut mentionner The Flintstones: The Rescue of Dino & Hoppy (1991, NES), The Flintstones (1993, Genesis), The Flintstones: Surprise at Dinosaur Peek (1993, NES), The Flintstones (1995, Super Nintendo) ou encore The Flintstones: Bedrock Bowling (2000, PlayStation et Windows) pour ne nommer que quelques exemples.

Également sortis un 13 août:
Computer Baseball (1983, Commodore 64)
Gyromite (1985, NES)
Gadget Twins (1992, Genesis)
Marble Madness (1993, Genesis)
Street Fighter II Turbo: Hyper Fighting (1993, SNES)
Alien Trilogy (1996, Saturn)
Echo Night (1998, PlayStation)
Rapid Angel (1998, PlayStation)
Skullmonkeys (1998, PlayStation)
Darksiders II (2012, PC)
Sleeping Dogs (2012, PC)
Papers, Please (2013, PC)
Payday 2 (2013, PC; PlayStation 3; XBox 360)

Aujourd’hui, en ce 14 août

Alex Kidd in Enchanted Castle

C’est le 14 août 1989 qu’arrive sur les tablettes des magasins Alex Kidd in the Enchanted Castle pour la Sega Genesis. Ce jeu de plateformes a été développé par Sega AM7 et publié par Sega.

Depuis la disparition du Roi Thor, c’est son fils Igul qui a pris les commandes de la planète Aries. Mais un jour, le frère d’Igul, Alex Kidd, apprend que leur père Thor est toujours vivant et qu’il se trouve quelque part sur la planète Paperock. Il n’en faut pas plus pour qu’il s’y précipite.

Alex peut donner des coups de poings ou de pieds à ses ennemis, mais il doit éviter de les toucher. Il peut aussi utiliser des items qui l’aideront à sauter plus haut ou à être invulnérable par exemple. Il faudra toutefois remettre l’objet dans notre inventaire après s’en être servi par contre, parce que si nous mourrons en le portant, il sera perdu. Comme dans Alex Kidd in Miracle World, dans Janken, on doit gagner la bataille en remportant une partie de roche-papier-sciseau. L’aventure dure pendant onze niveaux.

On peut remarquer quelques différences entre les versions Nord-Américaine et Japonaise. Dans le cas de ce dernier, l’atmosphère est plus destinée aux adultes et lorsque l’on perd dans Janken, nous perdons tout nos vêtements au lieu d’être écrasé par un poids comme en Amérique du Nord. Aussi, la première ville s’appelle Bikinitown au Japon, mais Rookietown ailleurs. Le jeu se retrouve sur quelques compilations de jeu tels que Sega Genesis Collection (PlayStation 2, PlayStation Portable et la console virtuelle de la Wii), Sonic’s Ultimate Genesis Collection (PlayStation 3 et XBox 360) ou encore Sega Mega Drive Classic Collection (PC). Alex Kidd est un personnage jouable dans Sega Superstars Tennis, Sonic & Sega All-Stars Racing ainsi que dans Sonic & All-Stars Racing Transformed (il est débloqué le jour de Noël). Alex Kidd in the Enchanted Castle est le premier jeu de la série à ne pas être sorti sur la Master System. Il est précédé de Alex Kidd in Miracle World (1986), Alex Kidd: The Lost Stars (1986 sur arcade, 1988 sur Master System) et Alex Kidd BMX Trial (1987, au Japon seulement). Il a été suivi par Alex Kidd in Shinobi World en 1990 sur la Master System.

Également sortis un 14 août:
Golvellius: Valley of Doom (1988, Master System)
Altered Beast (1989, Genesis)
Last Battle (1989, Genesis)
Super Thunder Blade (1989, Genesis)
Thunder Force II (1989, Genesis)
Chain Reaction (1990, DOS)
Eternal Champions (1993, Genesis)
James Bond 007: The Duel (1993, Genesis)
Snow White: Happily Ever After (1994, SNES)
Galactic Pinball (1995, Virtual Boy)
Mario’s Tennis (1995, Virtual Boy)
Red Alarm (1995, Virtual Boy)
Teleroboxer (1995, Virtual Boy)
Warhawk (1996, PC)
Sky Target (1997, PC)
Time Out Games (2000, PC)
Pac-Manhattan (2002, PC)
The Italian Job (2002, PC)
Big Mutha Truckers (2003, GameCube)
DarkStar One (2006, PC)
Phantom Brave: We Meet Again (2009,Wii)
Betrayer (2013, PC)
Charlie Murder (2013, XBox 360)
WWE SuperCard (2014, iOS)

Aujourd’hui, en ce 15 août

AAAHH Real Monsters

C’est le 15 août 1995 que AAAHH! Real Monsters fait son entrée sur la Super Nintendo. Ce jeu d’aventures a été développé par Real Time Associates et publié par Vivacom New Media.

L’heure des examens de mi-session approchent à grand pas et si ils veulent être appelés officiellement des monstres, Ickis, Oblina et Krumm devront faire leurs preuves. Pour y parvenir, ils travailleront ensemble dans le seul et unique but de donner toute une frousse à quiconque aura le malheur de les croiser.

Nous pouvons alterner entre chacun des trois protagonistes, ceux-ci possédant tous un talent unique (Krumm peut voir des zones éloignées, Ickis peut voler un court instant et Oblina peut rejoindre des plateformes en hauteur) qui leur seront très utiles lorsque viendra le temps de traverser des zones obstruées ou pour résoudre des puzzles. Ils auront également à ramasser des ordures afin de les lancer sur les gens et peuvent aussi s’instruire sur le sujet de la frayeur avec des livres. Pour nous assurer de réussir l’examen, il ne faudra pas oublier notre second objectif puisque que nous avons aussi à récupérer tous les items au cours des vingt-cinq niveaux. Il y a, en surplus, cinq sections en bonus.

Le jeu est basé sur le dessin animé du même nom diffusé sur Nickelodeon de 1994 à 1997, soit quatre saisons pour un total de cinquante-deux épisodes. En plus de sa version sur Super Nintendo, le jeu existe également sur la Sega Genesis / Mega Drive. Alors qu’Ickis apparaît dans Nicktoons Racing sur PC, PlayStation et Game Boy Advance (le personnage a été exclu de la version sur Game Boy Color), pour ce qui est de Krumm et d’Oblina, on les retrouvent dans Nicktoons MLB sur la Nintendo Wii.

Également sortis un 15 août:
Starflight (1986, DOS)
P.O.W. Prisoners of War (1988, Arcade)
Valis (1991, Genesis)
Capitol Hill (1993, Macintosh)
Rollerblade Racer (1993, NES)
Ecco Jr. (1995, Genesis)
Killing Time (1995, 3DO)
Chrono Cross (2000, PlayStation)
Crossroad Crisis (2001, PlayStation)
Inspector Gadget: Gadget’s Crazy Maze (2001, PlayStation)
Hard Truck: 18 Wheels of Steel (2002, PC)
Millipede / Super Breakout / Lunar Lander (2005, Game Boy Advance)
Games Explosion (2006, Game Boy Advance)
Ninety-Nine Nights (2006, XBox 360)
Pirates: The Legend of the Black Buccaneer (2006, PlayStation 2)
No Time to Explain (2011, PC)
Gone Home (2013, PC)

Aujourd’hui, en ce 16 août

Metroid

C’est le 16 août 1987 qu’arrive Metroid sur la N.E.S.. Ce jeu d’action et aventures a été développé par Nintendo Research & Development 1 ainsi que Intelligent Systems et a été publié par Nintendo.

Des pirates ont dérobés une forme de vie inconnue venant de la planète SR388. S’étant fait donner le nom de Metroid, par elle-même elle est inoffensive, mais sous le contrôle du Mother Brain, le nombre de dégâts peuvent rapidement devenir inestimables, d’autant plus que Metroid peut se multiplier. On en dit également qu’elle serait responsable de la destruction de SR388 et que l’avenir des autres planètes sont maintenant en jeu. Devant une telle circonstance, la chasseuse de primes Samus Aran est appelée en renfort sur la planète Zebes.

Notre mission est de combattre les pirates ainsi que Ridley et Kraid, leurs alliés extra-terrestres, pour empêcher la propagation des extra-terrestres que les pirates veulent utiliser pour détruire le monde. C’est sans oublier que nous aurons à anéantir Mother Brain. L’habit de Samus Aran peut absorber de l’énergie afin de transférer le tout en armes de défenses.

Le nom Metroid vient de la combinaison de deux mots, metro et android. La version pour Famicom Disk sur disquette permettait de sauvegarder (au lieu de se servir de mots de passes comme c’est le cas à l’extérieur du Japon) et c’est aussi cette version qui a créée des légendes urbaines au sujet de mondes cachés et de bogues. Le derrière de la boite en Amérique du Nord comprend une erreur, mentionnant qu’il est possible d’y jouer à deux.

Le jeu, qui a été en partie inspiré du film Alien de 1979, contient cinq fins possibles. Celle que nous aurons dépendra du temps mis pour terminer tous les niveaux et ça peut aller de Samus qui nous salue de la main si on prend plus de cinq heures à le terminer, Samus qui retire son casque entre trois à cinq heures ou Samus qui retire son armure si on y arrive en moins de trois heures. Ce n’est que si nous sommes suffisamment rapide que nous découvrons qu’en réalité Samus est une femme, ce qui était une grande surprise puisque tous les textes parlaient du personnage au masculin. Aussi, en terminant le jeu en moins de trois heures, ça nous permet de recommencer du début, mais sans l’armure de Samus (à la condition d’appuyer sur Start à la fin du générique). Ce qui nous amène à la quatrième fin où, si on prend plus de cinq heures, Samus, en armure, évite notre regard par honte pour nous. Finalement, la cinquième fin, si le jeu est conclu en moins d’une heure, nous montrera Samus qui ne portera rien d’autre qu’un bikini.

Nintendo a voulu que Metroid se distinguent des autres jeux et y est parvenu en le rendant non-linéaire. Également, il est considéré comme étant le premier jeu vidéo à donner une impression de solitude au joueur. Le jeu est ressorti sur la Game Boy Advance en octobre 2004. Il existe plusieurs suites dont: Metroid II: Return of Samus (1991, Game Boy), Super Metroid (1994, Super Nintendo), Metroid Fusion (2002, Game Boy Advance) ou encore Metroid Prime (2002, GameCube) pour ne nommer que quelques uns d’entre-eux.

Également sortis un 16 août:
Dune: The Battle for Arrakis (1993, Genesis)
High Seas Havoc (1993, Genesis)
Tiny Toon Adventures: Buster Busts Loose (1993, SNES)
ECW Anarchy Rulz (2000, PlayStation)
RC Revenge (2000, PlayStation)
Scooby-Doo: Night of 100 Frights (2002, PlayStation 2)
Pirates of the Caribbean (2003, PC)
Darkwatch (2005, PlayStation 2)
EyeToy: Play 2 (2005, PlayStation 2)
Hello Kitty: Roller Rescue (2005, GameCube)
Voyage (2005, PC)
No More Heroes: Heroes Paradise (2011, PlayStation 3)
Unholy Heights (2013, PC)

Publicités