Aujourd’hui, en ce 31 juillet [#361]
Aujourd’hui, en ce bonus du mois de juillet [#362]

Aujourd’hui, en ce 31 juillet

Shadow Man

C’est le 31 juillet 1999 qu’arrive sur la Nintendo 64 le jeu Shadow Man. Développé par Acclaim Studios Teesside, c’est Acclaim Entertainment qui s’est occupé de la publication.

Tout débute en 1888 alors que Jack l’éventreur a découvert à sa grande déception que tous les meurtres qu’il a commis ne lui ont pas permis d’obtenir le pouvoir mystique qu’il convoitait tant. Juste avant qu’il ne se suicide, il se fait dire par une personne nommée Legion que le pouvoir qu’il veut avoir n’est pas une légende urbaine et il pourra l’acquérir à la condition qu’il construise un asile pour tueurs en série à Deadside qui est considéré comme étant la terre des morts.

À l’époque présente, Michael LeRoi, aussi connu en tant que Shadow Man, est un guerrier vaudou vivant à Liveside qui a la capacité de voyager entre le monde des vivants et celui des morts. Il se sert de cette habileté pour protéger les vivants face aux dangers arrivant tout droit de Deadside. Lorsqu’une prêtresse vaudou a un rêve prophétique annonçant l’approche de l’apocalypse déclenchée par une armée de cinq tueurs en série morts-vivants menée par Legion, c’est à Shadow Man que revient la tâche de les arrêter alors qu’il devra faire avec le fait qu’il n’est pas en mesure de se servir de ses pouvoirs vaudou pendant la journée. C’est sans oublier que dans le monde des vivants, Michael se sert d’armes régulières et peut être tué.

Shadow Man a été inspiré dans la bande-dessinée Shadowman et en plus de la Nintendo 64, on retrouve le jeu sur Dreamcast, PlayStation et Windows. Le jeu a connu une suite, Shadow Man: 2econd Coming, qui est paru en 2002 sur la PlayStation 2.

Également sortis un 31 juillet:
Lone Runner (1984, NES)
Splatterhouse (1989, NES)
Might and Magic: Book One – Secret of the Inner Sanctum (1990, NES)
Adventure Island 3 (1992, NES)
Bonanza Bros (1992, TurboGrafx CD)
Command H.Q. (1992, PC)
Detonator Orgun (1992, Sega CD)
Ecco the Dolphin (1992, Genesis)
Hammerin’ Harry: Ghost Building Company (1992, Game Boy)
King of Monsters (1992, SNES)
Adventure Island 3 (1993, NES)
Lemmings 3D (1995, DOS)
Mazer (1995, 3DO)
Realm (1996, SNES)
Test Drive: Off-Road (1997, PlayStation)
X-COM: UFO Defense (1997, PlayStation)
Mortal Kombat 4 (1998, PC)
Urban Assault (1998, PC)
Echo Night (1999, PlayStation)
Hidden and Dangerous (1999, PC)
The New Tetris (1999, Nintendo 64)
Namco Museum 64 (2000, Dreamcast)

Aujourd’hui, en ce bonus du mois de juillet

Gilligan Island

C’est au cours d’une journée indéterminée de juillet 1990 qu’arrive The Adventures of Gilligan’s Island sur la N.E.S.. Ce jeu de stratégies a été développé par Human Entertainment et publié par Bandai America.

Un bateau de croisière échoue sur une île déserte, forçant les occupants de l’embarcation à trouver un moyen pour retourner chez eux, mais avant tout le Capitaine et Gilligan devront retrouver les autres passagers.

Nous contrôlons le Capitaine qui est suivi par Gilligan alors que le temps presse. Il nous faut retrouver Mary Ann, le Professeur, le millionnaire et l’épouse de ce dernier avant la fin du temps limite. Une fois l’un d’eux retrouvé, il nous donnera des indices pour la suite de notre mission. Le jeu comprend quatre niveaux, soit un pour chacune des personnes que nous devons trouver. En plus des obstacles (sables mouvants, cours d’eau, etc…) et des roches instables qui peuvent tomber sur nous, il nous faudra faire attention aux animaux sauvages (ours, gorille, etc…), squelettes et indigènes cannibales vivants sur l’île. Pour se défendre, le Capitaine devra majoritairement utiliser ses poings, mais il peut aussi avoir accès à un bâton. Gilligan est fidèle à son habitude et est maladroit. Si, par exemple, il tombe dans un trou, le Capitaine n’aura que deux minutes pour trouver un moyen de le faire sortir de là. Ce qu’il pourra faire grâce à une corde. Il existe deux autres items pour nous venir en aide, la banane pour remonter notre énergie et le sablier pour nous donner un peu plus de temps. Au cours de notre aventure, nous aurons également à amasser des objets et à résoudre des puzzles.

Le jeu est inspiré de la série télévisée des années 60, Gilligan’s Island, qui a duré pour quatre saisons de 1964 à 1967 pour un total de quatre-vingt-dix-huit épisodes et c’est sans compter que l’épisode pilote n’a été diffusé que le 16 octobre 1992, soit près de trente ans plus tard). Alors que l’on retrouve le Capitaine, Gilligan, le professeur, Mary Ann, le millionnaire et son épouse, l’absence de Ginger est remarquée. Aucune raison officielle n’a été donnée pour son omission du jeu, mais certains spéculent que son personnage a été jugé trop provoquant pour apparaître dans un jeu vidéo.

Également sortis une journée indéfinie de juillet:
Defender II (1988, NES)
Battle Chess (1990, NES)
Mad Max (1990, NES)
Mario is Missing (1993, SNES)

Publicités