Aujourd’hui, en ce 28 juillet [#358]
Aujourd’hui, en ce 29 juillet [#359]
Aujourd’hui, en ce 30 juillet [#360]

Aujourd’hui, en ce 28 juillet

Nuts and Milk

C’est le 28 juillet 1984 que Nuts & Milk est mis en vente pour la N.E.S.. Ce jeu de plateformes a été développé et publié par Hudson Soft.

Milk cherche désespérément sa fiancée, Yogourt qui est sous l’emprise de Nuts qui aimerait bien obtenir l’affection de Yogourt et qui ne veut pas voir Milk réussir sa tentative de secourir sa bien-aimée.

Le but, dans les cinquante niveaux, est d’amasser tous les fruits présents à l’écran en utilisant les échelles et plateformes tout en évitant Nuts qui ne compte pas nous rendre la tâche facile. Nous aurons des points bonus si nous terminons le niveau rapidement. Lorsque tous les fruits ont étés récupérés, la porte de la maison dans laquelle Yogourt est enfermée s’ouvre et nous ne reste plus qu’à aller la rejoindre pour pouvoir passer au niveau suivant. Il faut éviter d’entrer en contact avec Nuts ou autres objets nuisibles pour ne pas perdre de vie.

En plus d’être le premier jeu d’Hudson sur la Famicom, ce fut le tout premier jeu venant d’une tierce-partie pour la console. En plus de la NES/Famicom, le jeu a été adapté pour la NEC PC-6001, NEC PC-8801, MSX et FM-7. Sur MSX et Famicom, il y a également un éditeur de niveaux. Les versions sur ordinateurs diffèrent des consoles de salon, particulièrement au niveau de l’angle de vue qui est du dessus au lieu d’offrir une présentation sur forme de jeu de plateformes, la raison étant que les ordinateurs de l’époque étaient moins puissantes. En 1985, Melbourne House a sorti le jeu sur la Commodore 64 sous le nom Hot Pop. Finalement, Nuts & Milk fait parti de la compilation de jeux disponibles dans Hudson Collection Vol.4: Nazotoki Collection, sorti exclusivement au Japon pour la Game Boy Advance en 2005.

Également sortis un 28 juillet:
NetHack (1987, PC)
Shanghai (1989, Game Boy)
Cyberball (1990, Genesis)
Krusty’s Fun House (1992, NES)
World Heroes (1992, Arcade)
Son of Stagefright (1993, Macintosh)
Alfred Chicken (1995, Game Boy)
Carrier Aces (1995, SNES)
Emerald Dragon (1995, SNES)
Night Striker (1995, PlayStation)
Philosoma (1995, PlayStation)
The Treehouse (1995, FM Towns)
Magic School Bus Lands on Mars (2000, PC)
Magic School Bus in Concert (2000, PC)
Mario Golf: Toadstool Tour (2003, GameCube)
Space Bust-A-Move (2009, DS)
New Super Mario Bros 2 (2011, DS)
Lost Dimension (2015, PlayStation 3; PlayStation Vita)

Aujourd’hui, en ce 29 juillet

Seaman

C’est le 29 juillet 1999 que sort Seaman pour la Sega Dreamcast. Ce jeu de simulation a été développé par Vivarium et Jellyvision et a été publié par Sega.

Nous avons pris notre décision d’adopter un animal et ce n’est pas n’importe lequel, il s’agit d’une espèce de poisson du nom de Seaman. Peu de choses sont connues à son sujet et en même temps que nous veillons à bien-être, nous devrons découvrir comment s’assurer qu’il bien reçoit les soins appropriés.

Nous n’avons pas d’instructions pour savoir ce dont notre poisson a de besoin, il faut donc le découvrir par nous-même au fur et à mesure que nous regardons évoluer notre nouveau pensionnaire. Mais, nous aurons toutefois quelques indications d’un certain Docteur Jean-Paul Gasse. Nous pouvons parler au poisson, le nourrir, interagir avec lui, etc… en autant que nous ne nous mettons pas dans ses mauvaises grâces, car il est très rancunier et son langage est parfois ordurier. Car oui, il parle… et son visage a une apparence humaine. Il sera important de s’occuper de notre Seaman tous les jours, car en cas contraire, il y a des risques qu’il meurt. Plus le temps passe, plus notre Seaman va évoluer et éventuellement, entrer dans des phases de transformations.

La voix que nous entendons en cours de jeu sous les traits du Dr. Gasse est celle de Leonard Nimoy. Nous pouvons parler à notre Seaman grâce à un microphone. Parfois, lorsque le Seaman pose des questions, comme notre date d’anniversaire par exemple, il pourrait nous dire un événement important survenu le même jour. Alors que la version annoncée pour Windows a finie par être annulée, il y a toutefois eu une suite en 2007, Seanman 2 pour la PlayStation 2, mais exclusivement pour le Japon.

Également sortis un 29 juillet:
Iron Tank: The Invasion of Normandy (1988, NES)
World Championship Soccer (1989, Genesis)
Secret of the Silver Blades (1991, Amiga)
Dark Seed (1994, Macintosh)
Fatal Fury 2 (1994, Game Boy)
Fatal Fury Special (1994, SNES)
Hat Trick Hero 2 (1994, SNES)
Policenauts (1994, PC)
The Simpsons: Bart Vs The World (1994, Game Gear)
Zool (1994, Game Gear; SNES)
Galactic Patrol (1998, PC)
UFC Throwdown (2002, GameCube)
Alien Vs Predator: Extinction (2003, PlayStation 2; XBox)
Mario Golf: Toadstool Tour (2003, GameCube)
Robocop (2003, XBox)
SoulCalibur IV (2008, PlayStation 3)
Rogue Legacy (2014, PlayStation 4)

Aujourd’hui, en ce 30 juillet

Rocky Rodent

C’est le 30 juillet 1993 qu’arrive Rocky Rodent sur la Super Nintendo. Ce jeu de plateformes a été développé et publié par Irem.

Alors qu’il se délecte d’un repas au restaurant Rose, Rocky Rodent avale par accident une enveloppe remplie d’argent que le propriétaire des lieux, Balboa, comptait donner aux criminels sensés assurer la protection du commerce. N’ayant pas reçu leur  »paye », l’organisation pas tout à fait légale réplique en enlevant Melody, la fille de Balboa. Ce dernier demande donc au rongeur d’aller libérer sa fille et en échange, pour le remercier, il promet de le laisser manger tout ce qu’il pourra faire entrer dans son estomac.

Le jeu comporte six niveaux au cours desquels nous pourrons combattre les ennemis en leur sautant dessus. Pour ce qui est des armes, ce sont quatre styles de coiffures. Les tresses peuvent servir de crochet, le Mohawk peut devenir un boomerang ou encore une trampoline, celle en tire-bouchon nous permet de sauter plus haut et le dernier style de coiffure fait en sorte de pouvoir détruire des blocs, de se cramponner à des bordures et de lancer des ennemis. Si un adversaire parvient à attaquer, il perdra seulement sa coiffure, mais par contre si Rocky n’en as aucune lors d’une attaque, il perd une vie.

Au Japon, le jeu est connu en tant que Nitropunks: Mightheads.

Également sortis un 30 juillet:
Solomon’s Key (1986, NES)
Karaoke Studio (1987, NES)
ThunderBlade (1988, Master System)
Bonk’s Adventure (1993, NES)
Ecco the Dolphin (1993, Genesis)
Jurassic Park (1993, Game Gear)
Silpheed (1993, Sega CD)
Rival Schools (1998, PlayStation)
Vanguard Bandits (1998, PlayStation)
Lil’ Monster (1999, Game Boy Color)
Monster Truck Madness 64 (1999, Nintendo 64)
Wacky Races (2000, Game Boy Color)
Emergency Fire Response (2003, PC)
Shrek: Reekin’ Havoc (2003, Game Boy Advance)
Picross DS (2007, DS)
Fat Princess (2009, PlayStation 3)
A Story About My Uncle (2012, PC)

Publicités