Aujourd’hui, en ce 7 mai [#274]
Aujourd’hui, en ce 8 mai [#275]
Aujourd’hui, en ce 9 mai [#276]

 

Aujourd’hui, en ce 7 mai

Runaway A Twist of Fate

C’est le 7 mai 2010 que sort le jeu d’aventure graphique Runaway: A Twist of Fate sur la Nintendo DS. Développé par Focus Home Interactive SAS, c’est Péndulo Studios qui s’est occupé de la publication.

Ce troisième jeu de la série des Runaway commence en pleine funérailles, celles de Brian. Si on ne compte pas le prêtre, le gérant du cimetière et le gardien de sécurité de l’hôpital psychiatrique, la seule personne présente est Gina, l’amie de cœur de Brian. Après la cérémonie funeste, Gina reçoit un appel… de Brian, lui demandant son aide car il est prisonnier de son cercueil et il ne peut pas parler très longtemps puisque la batterie n’a presque plus d’énergie.

Au cours du jeu, nous aurons à enquêter pour découvrir le réel déroulement des choses alors que dans le précédent jeu, il avait été accusé de meurtre et enfermé dans un hôpital psychiatrique car jugé instable mentalement. Gina devra mettre tous les morceaux en place pour savoir comment il a pu s’échapper, enquêter sur le mort d’un témoin qui aurait pu innocenter Brian et plus encore. Comme dans les jeux précédents, la résolution de puzzles est au rendez-vous.

C’est la première fois dans la série des Runaway que nous pouvons contrôler Gina. Pour la sortie originale, le publiciste de jeux vidéos Allemand Crimson Cow a sortie trois-cent copies avec une couverture alternée. Portant le nom de Gina Forever Edition, la pochette montrait le tatouage de Brian. Cette image est aussi présente dans la version régulière, mais à l’intérieur de la couverture. Cette version alternée n’était pas que pour offrir quelque chose de différent, il y avait également un concours de rattaché à tout ça. Les participants devaient envoyer la facture et le manuel comme preuve et le grand gagnant avait droit à une fin de semaine pour deux à New York avec un budget de 250$. La facture et le manuel étaient par la suite renvoyés aux participants avec des autographes. La version originale en espagnole est sortie quatre mois après les versions Allemande, Française et Anglaise. A Twist of Fate étant le dernier titre de la trilogie, les deux précédents jeux de la série Runaway portent les sous-titres de A Road Adventure et The Dream of the Turtle.

Également sortis un 7 mai:
Palamedes II: Star Twinkles (1991, NES)
Dr. Rudy (1992, DOS)
Deathmatch Maker (1997, PC)
Rama (1998, PlayStation)
Desert Strike: Return to the Gulf (2002, Game Boy Advance)
Alien Abduction (2006, PC)
Winx Club: Join the Club (2007, PSP)
Boo Kid 2 (2015, 3DS)

Aujourd’hui, en ce 8 mai

Alone in the Dark New Nightmare

C’est le 8 mai 2001 qu’arrive en magasins Alone in the Dark: The New Nightmare. Ce jeu de survie d’horreur de la Game Boy Color a été développé par Pocket Studios et publié par Infogrames Entertainment.

Edward Carnby est un enquêteur privé sur les phénomènes paranormaux. Lorsqu’il apprend que son collègue et meilleur ami est décédé à la recherche de trois tablettes anciennes qui, selon les dires, sont une sorte de clef renfermant un dangereux pouvoir, il décide de se rendre à Shadow Island pour tenter de les trouver. Il fera équipe avec une jeune professeure d’université, Aline Cedrac et les deux rencontreront des problèmes avant même leur arrivée sur l’île alors qu’ils doivent sauter de l’avion en plein vol, l’appareil ayant été attaqué par une créature inconnue. Comme si ce n’était pas assez, ils sont séparés à atterrissage, lui dans la forêt, elle sur le toit d’un manoir.

Contrairement aux versions du jeu disponibles sur les autres consoles, on ne peut pas choisir le personnage avec lequel nous allons jouer. Autrement, en choisissant Aline, le jeu est plus basé sur la résolution de puzzles alors que pour ce qui est d’Edward, il aura principalement à combattre des monstres.

The New Nightmare est le quatrième titre dans la série Alone in the Dark et en plus de la Game Boy Color, on peut le retrouver sur Dreamcast, PlayStation et PC. Les précédents jeux ne comprenaient pas de sous-titres et étaient différenciés par un numéro. Ils avaient respectivement été mis en vente en 1992, 1993 et 1994. Après le quatrième jeu, il y a eu en 2008 Alone in the Dark (sans numéro ou sous-titre) et Alone in the Dark: Illumination en 2011. La série comprend également Jack in the Dark (un court jeu sorti en 1993). Un film basé sur le quatrième jeu a été fait en 2005 et met en vedette Christian Slater et Tara Reid. Bien qu’un échec en salles, il a pu faire des profits lors de sa sortie sur DVD.

Également sortis un 8 mai:
Pengo (1992, Game Gear)
Dracula: The Resurrection (2000, PC)
Myst III: Exile (2001, PC)
All-Star Baseball 2003 (2002, Game Boy Advance)
Castlevania: Aria of Sorrow (2003, Game Boy Advance)
Shrek the Third (2007, DS; XBox 360)
Tony Hawk’s Downhill Jam (2007, PlayStation 2)
Nancy Drew: Tomb of the Lost Queen (2012, PC)

Aujourd’hui, en ce 9 mai

Tom Clancy's Rainbow Six

C’est le 9 mai 2000 qu’est mis en vente Tom Clancy’s Rainbow Six pour la Dreamcast. Ce jeu de tirs tactiques a été développé et publié par Red Storm Entertainment.

Rainbow, c’est une toute nouvelle unité multinationale composée de soldats d’élites. Leur tâche est de contrer le terrorisme. Peu de temps après la création de l’unité, une série d’attaques se produisent et elles ont toute un point en commun… Phoenix Group, une organisation radicale d’éco-terrorisme.

Le jeu, voulant être le plus réaliste possible, a fait en sorte que les protagonistes, antagonistes et otages puissent possiblement être éliminés avec une seule balle, d’où l’importance de bien s’équiper et de bien connaître les contrôles. Avant chaque mission, nous avons la possibilité de choisir ceux qui vont y participer ainsi que les armes, équipements et uniformes qui seront utilisés. Dans la plupart des cas, une mission ne va durer que quelques minutes seulement.

En plus de la Dremcast, nous pouvons retrouver ce jeu sur PlayStation, PC, Nintendo 64 et Game Boy Color. Le projet a débuté lorsque l’auteur Tom Clancy a fondé Red Storm Entertainment avec comme projet de sortir un jeu d’opérations spéciales à la première personne où nous aurions à secourir des otages et affronter des terroristes. Après un premier jet, les développeurs ont découvert que Clancy écrivait un livre sur une équipe spéciale combattant le terrorisme dont le titre allait être Rainbow Six. Ils ont donc décidés d’incorporer des scènes dans le jeu et de le renommer pour l’associer au livre. Le jeu est toutefois sorti avant que l’écriture du livre ne soit complétée, ce qui explique pourquoi certains passages du jeu n’ont rien à voir avec certains éléments du livre. La version pour PC, sortie en 1998, comprend une expansion, Eagle Watch, mis en vente en 1999, mais aucune des cinq nouvelles missions ne sont reliées entre-elles ou avec le jeu original. Il y a aussi trois nouvelles armes, quatre nouveaux personnages et un nouveau mode pour le jeu en ligne. Premier jeu de la franchise, plus de dix autres sont sortis au fil des ans. Du lot, on retrouve une exclusivité en Corée du Sud, Take-Down: Mission in Korea sorti en 2001. En 2014, Rainbow Six: Patriots a été annulé. Au début, les développeurs pensaient que ce serait le dernière de la série à la suite du décès de Tom Clancy en 2013, mais au final, la série a continuée en 2015 avec la sortie de Rainbow Six: Siege.

Également sortis un 9 mai:
Bugs Bunny Crazy Castle (1989, Game Boy)
NanoTek Warrior (1997, PlayStation)
Headhunter (2002, PlayStation 2)
The Mystery of the Nautilus (2002, PC)
Mistmare (2003, PC)
The Revenge of Shinobi (2003, Game Boy Advance)
Donkey Konga 2 (2005, GameCube)
Over the Hedge (2006, PlayStation 2)
Rise of Nations: Rise of Legends (2006, PC)

Publicités