Aujourd’hui, en ce 4 février [#178]
Aujourd’hui, en ce 5 février [#179]
Aujourd’hui, en ce 6 février [#180]

Aujourd’hui, en ce 4 février

the-sims

C’est le 4 février 2000 que les fanatiques de simulateur de vie peuvent découvrir The Sims sur PC. Le développement a été la responsabilité de Maxis alors qu’Electronics Arts s’est chargé de la publication.

Dodo, boulot, on recommence. Non, en fait, The Sims, c’est beaucoup plus compliqué que ça. Bien-sûr, ils doivent être reposés et se trouver un emploi (que ce soit en lisant les journaux ou en allant sur internet) dans les divers domaines disponibles, mais ils doivent aussi créer des liens avec les gens qui habitent la maison, que ce soit une famille ou alors un ou des amis (sans oublier les voisins) afin que le tout ne tourne pas au drame entre ces quatre murs… À moins, bien-sûr, que ce ne soit le chemin que vous désirez prendre. Ils pourront aussi prendre des décisions de leur propre gré si vous les laissez à eux-mêmes, mais ils auront toutefois besoin de votre aide pour certaines tâches comme se mettre en forme, trouver un emploi, payer les factures et pour se lancer dans la grande aventure qu’est devenir un parent. Au travers de tout ça, il ne faudrait pas oublier de leur rappeler de s’occuper de leur hygiène.

Mais là, on saute des étapes, car avant de vivre dans une maison…. ils doivent en avoir une et c’est là qu’il faut faire travailler notre imagination en se prenant pour un architecte. Une fois les division terminée, il est temps de décider du genre de planchers et murs que nous voulons installer. Quand cette seconde partie de l’opération est complétée, il sera grandement temps de meubler parmi plus de cent cinquante objets de toutes sortes… si vous n’avez pas complètement vidé votre compte en banque en vous bâtissant un manoir au lieu d’une maison bien-sûr. Pour ce qui est des futurs habitants de la demeure… ai-je oublié de mentionner que vous pouvez décider de leurs apparences et traits de caractères si vous ne voulez pas que le jeu ne le décide pour vous? Vos Sims pourraient donc être des maniaques de la propreté ou alors désordonnés comme ce n’est pas possible. Certains vont préférez le calme pendant que d’autres ne penseront qu’à faire la fête à la longueur de la journée. Alors que l’un sera plus porté sur son côté artistique, l’autre aura comme activité de soulever des poids et haltères.

Tout ça semble bien beau, mais de très mauvaises choses peuvent arriver à vos charmants Sims et là, je ne parle pas qu’ils peuvent se pisser dessus si nous les privons de la salle de bain. Dans le moins pire des cas, ils peuvent décider de partir si ils ne s’entendent pas bien avec la personne avec qui ils vivent ou pour ce qui est des enfants, si nous n’en prenons pas suffisamment soins (que ce soit au niveau de leur besoin de base ou dans leur étude), les services sociaux vont s’en charger en les envoyant à l’école militaire et si ça arrive, nous ne les reverrons jamais…. JAMAIS. Maintenant que vous avons vus les situations les moins pires, quel sort peuvent-ils subir qui est plus grave que tout ça? La mort. Comment pouvons-nous en arriver là me demandez-vous? Eh bien, il y a des risques d’électrocutions si ils s’improvisent réparateur, mais il est aussi possible qu’une noyade survienne dans la piscine, qu’ils soient brûlés vivant en cas d’incendie et finalement, si ils ne se nourrissent pas. Nous aurons un rappel de leur passage dans ce monde avec l’apparition d’une pierre tombale ou encore d’une urne… et qui sait, ils pourraient même venir nous rendre une petite visite en tant que fantôme de temps à autres. Dans les extensions, nous sommes averti d’avance d’une tragédie prochaine par l’arrivée de la grande faucheuse.

Parlant d’extensions, ce n’est pas ça qui manquait pour l’édition originale puisque sept ont vus le jour. Tout d’abord, il y a eu Livin’ Large le 31 août 2000 qui ajoutait principalement de nouveaux items, personnages et carrières. Ensuite, le 2 avril 2001, c’était au tour de House Party qui se centrait sur la possibilité de tenir des fêtes. En troisième, il y a eu, le 12 novembre 2001, Hot Date dans lequel nous pouvions quitter le domicile pour aller au restaurant, au centre d’achats, en boite de nuit, etc… Dans Vacation, sorti le 28 mars 2002, nous pouvions partir à la plage, en montagne, en forêt et ainsi de suite et rester à l’hôtel ou encore dans une tente ou iglou. La cinquième extension portait le nom de Unleashed et a été mise en vente le 7 novembre 2002. Cette fois, on avait droit à l’ajout de chats et de chiens en plus de pouvoir faire du jardinage. Pour ce qui est du voisinage, il a été agrandi, passant de dix lot à quarante en ayant l’option d’avoir certaines zones définie comme étant commerciales au lieu de résidentielles. En avant-dernier, nous avons eu Superstar, le 13 mai 2003. Cette fois, nos Sims avaient l’opportunité de devenir des stars dans le monde du divertissement. Certaines vedettes apparaissent, mais ne peuvent pas être contrôlés par le joueur (Jon Bon Jovi, Avril Lavigne, Christina Aguilera, Jennifer Lopez, Freddie Prinze Jr., Marilyn Monroe, Richie Sambora et Sarah McLachlan). Finalement, ce fut au tour de Makin’ Magic le 29 octobre 2003. Nos Sims avaient maintenant le pouvoir de lancer des sorts et d’acheter des ingrédients pour faire de la magie.

Au départ, le titre du jeu devait être Home Tactics car son créateur, Will Wright avait plutôt en tête un jeu uniquement centré sur la construction de maisons. Un jour, il lui a été suggéré de faire en sorte que des gens puissent vivre à l’intérieur. L’idée a été testée et les développeurs aimaient beaucoup plus voir évoluer la vie des petits habitants que de bâtir une demeure et l’architecture est devenue un but secondaire. Si vous n’aimez pas la musique offerte dans le jeu, il est toujours possible d’insérer des fichiers mp3 dans le dossier de musique pour que celles-ci jouent lorsque les Sims écoutent la radio. Un des fabricants d’appareils ménagers dans le jeu, Shiny Things Inc., apparaît dans le secteur industriel de Sim City, aussi conçu par Will Wright. Pour ceux qui se rendent à cent jours, vous aurez accès à des informations au sujet des créateurs du jeu.

En 2008, The Sims est officiellement listé par les Records Guinness comme le jeu s’étant le plus vendu à l’échelle mondiale avec seize millions de copies. Devant un tel succès, les choses ne pouvaient pas en rester là et ça a mené à la conception de The Sims 2, The Sims 3 et The Sims 4 dans les années qui ont suivies. Il est également possible de retrouver le jeu sur PlayStation 2, XBox ou encore la GameCube par exemple. Ces versions consoles ont, elles aussi, eus droit à leur suite, The Sims: Bustin’ Out et même à un spin-off, The Urbz: Sims in the City. En 2007, il a été annoncé que 20th Century Fox avait acquis les droits dans le but d’en faire un film dramatique. Brian Lynch devait être le scripteur et John Davis le producteur. Toutefois, le projet ne semble pas avoir avancé depuis des années. Si il fallait trouver un précurseur à The Sims, je dirais que ce serait sans doute Little Computer People dont j’avais parlé en décembre dernier.

Également sortis un 4 février:
Bomber Raid (1989, Master System)
Romance of the Three Kingdoms III (1993, Genesis)
WWF RAW (1994, Genesis)
Lode Runner (1998, PlayStation)
Trick N’ Snowboarder (1999, PlayStation)
Mall Tycoon (2002, PC)
Serious Sam: The Second Encounter (2002, PC)
Tropico: Paradise Island (2002, PC)
Wreckless: The Yakuza Missions (2002, XBox)
Zoo Tycoon 2 DS (2008, DS)
Fret Nice (2010, PlayStation 3)
Dustforce (2014, PlayStation 3)
Deathtrap (2015, PC)

Aujourd’hui, en ce 5 février

paper-mario

C’est le 5 février 2001 qu’arrive Paper Mario sur la Nintendo 64. Ce jeu de rôle a été développé par Intelligent System et publié par Nintendo.

Ce n’est pas facile d’être Mario et Luigi. Même quand ils sont invités à un party, il n’y as pas moyen pour eux de prendre du bon temps et c’est encore pire pour Mario. Ce dernier se trouvait seul avec Peach quand soudainement, le château a été pris d’assaut par Bowser qui a soulevé la structure à l’aide de sa forteresse. Il en profite pour se vanter de son plus récent méfait, le vol d’une baguette du nom de Star Wand qui permet, à ceux dont le cœur est pur, de réaliser leurs souhaits.

Mario devra donc débuter par secourir les sept gardiens qui n’auront pas étés en mesure de protéger la baguette. Mais, comme vous vous devez vous en douter, il y a aussi la Princesse Peach qui a besoin de notre aide et nous ne devrons pas nous laisser impressionner par le fait que maintenant, Bowser est invulnérable à nos attaques. Toutefois, ce problème se réglera par lui-même au fur et à mesure où nous aurons secouru les sept gardiens. Mario pourra ici se servir d’un marteau pour l’aider devant certains obstacles, mais plusieurs des puzzles demanderont l’aide d’un partenaire pour être résolus. Il est surprenant de voir de qui provient l’aide par contre… de personnages que nous avons l’habitude de considérer comme étant des ennemis tels que Boo, Koopa Troopa, Bob-omb, Goomba, Cheep-Cheep, Lil’l Sparky, Lakitu et Paratroopa.

Le titre original devait être Super Mario RPG 2. Au final, le changement de titre aura créé le début d’une nouvelle série de jeux puisqu’il y a ensuite eu Paper Mario: The Thousand-Year Door sur GameCube, Super Paper Mario sur la Wii, Paper Mario: Sticker Star sur 3DS et finalement Paper Mario: Color Splash sur la Wii U. Le nombre 64 se retrouve à divers endroits, comme sur le train, c’est le nom du bar près du port et c’est aussi le nombre de morceaux d’étoiles pouvant être obtenus. Tout ça fait bien-sûr référence à la Nintendo 64. Parlant de références, nous en avons une pour Dr. Mario (quand la baleine dit qu’on devrait l’appeler docteur Mario) et il y en as même une à un jeu à venir sur la GameCube… Luigi’s Mansion (une des entrées du journal de Luigi dit qu’il a peur de fantômes). Pour conclure, on dit aussi que les Koopa Brothers auraient étés inspirés par les Teenage Mutant Ninja Turtles.

Également sortis un 5 février:
The Guardian Legend (1988, NES)
Castlevania (1993, NES)
The Wild Science Arcade (1993, DOS)
Eternal Champions: Challenge from the Dark Side (1995, Sega CD)
R-Types (1998, PlayStation)
Universal Nuts (1998, PlayStation)
Winter Heat (1998, Saturn)
Harvest Moon 64 (1999, Nintendo 64)
1NSANE (2001, PC)
Alien Shooter: Vengeance (2007, PC)
Diddy Kong Racing (2007, DS)
Pokemon Bank (2014, 3DS)

Aujourd’hui, en ce 6 février

chibirobo

C’est le 6 février 2006 que Chibi-Robo!: Plug Into Adventure fait son arrivée sur la GameCube. Ce jeu alliant plateformes et aventure a été développé par Skip Ltd. et publié par Nintendo.

La situation n’est pas très reluisante au cœur de la famille Sanderson. La mère de famille est furieuse contre son époux car elle trouve qu’il dépense trop d’argent alors qu’il n’a pas d’emploi et l’oblige à coucher sur le divan, leur fille, obsédée par les grenouilles, est persuadée qu’elle en est une et pour ce qui est de Chibi-Robo, un petit robot d’environ dix centimètres de haut d’une supériorité technologique conçu dans le but de rendre la vie de ses propriétaire plus facile en faisant les corvées, eh bien, il est la cible de robots ayant la forme d’araignées qui veulent le détruire. Chibi-Robo est aussi la cause principale de la dispute puisqu’il est le cadeau d’anniversaire que le père de famille a fait pour sa fille Jenny.

Nous sommes donc en contrôle de Chibi-Robo et obtenons des points de bonheur en faisant des tâches ménagères tels que jeter des ordures ou nettoyer les planchers. Mais il nous faudra surveiller le niveau d’énergie restante sur notre batterie et si celui-ci est trop basse, il est toujours possible de brancher notre prise dans le mur pour pouvoir continuer de s’occuper de nos besognes. Chibi-Robo vient avec son propre assistant, le Telly Vision. Celui-ci parle pour Chibi-Robo et pourra apporter son aide en parlant à la famille et même aux jouets qui s’activent lorsque les humains ne sont pas là afin de régler leurs problèmes personnels.

Au départ, le but du jeu devait être que Chibi-Robo défende la maison de son inventeur face à deux cambrioleurs et le genre aurait été un point & click d’aventure alors que le joueur aurait donné des ordres au robot au lieu de le contrôler en tout temps. Une version bêta avait même était conçue. C’est peut-être ce changement de cap qui explique que le jeu a été en développement pendant quatre ans au total. Tao, le chien de la famille, est en réalité la version en jeux vidéos du vrai chien que possédait Kenichi Nishi (le directeur de Chibi-Robo) jusqu’au décès de l’animal en 2009. Il est aussi apparu dans Moon: Remix RPG Adventure. Le jeu a eu droit à quelques suites dont Chibi-Robo: Park Patrol en 2007 et Okaeri! Chibi-Robo!: Happy Richie Osoji en 2009, tous les deux pour la Nintendo DS (le dernier exclusivement au Japon). On peut aussi trouver un Chibi-Robo pour la 3DS, celui-ci portant le sous-titre de Photo Finder et étant sorti en 2013. Deux ans plus tard, il y a eu pour la même console Chibi-Robo: Zip Lash. Finalement, le jeu original a eu droit à une ré-édition en 2009, pour la Wii.

Également sortis un 6 février:
The Black Bass (1987, NES)
The Adventures of Tom Sawyer (1989, NES)
Tomcat Alley (1994, Sega CD)
ATV Offroad Fury (2001, PlayStation 2)
NHL FaceOff 2001 (2001, PlayStation 2)
Tom Clancy’s Rainbow Six: Rogue Spear (2001, PlayStation)
Wreckless: The Yakuza Missions (2002, XBox)
GT Advance 3: Pro Concept Racing (2003, Game Boy Advance)
Drill Dozer (2006, Game Boy Advance)
Lunar Knights (2007, DS)
Micro Machines V4 (2007, DS)
The Sims: Life Stories (2007, PC)
X-Blades (2009, PlayStation 3; XBox 360)
Special Forces: Team X (2013, XBox 360)
The Simpson: Tapped Out (2013, Android)