C’est le 15 janvier 2003 que les amateurs des jeux SimCity peuvent se procurer sur PC la toute nouvelle version du jeu de construction et gestion SimCity 4 qui a été développé par Maxis et publié par Electronic Arts.

Si vous avez toujours voulu créer une ville telle que votre imagination la voit, les SimCity ont faits en sorte que vous puissiez voir votre création sur un écran et les choses n’ont pas changées avec ce quatrième jeu où vous pourrez littéralement vous prendre pour un Dieu…. oui, un Dieu. C’est d’ailleurs comme ça qu’ils ont appelés le mode pour sculpter le terrain. En tant que maire de votre ville, vous aurez le pouvoir de prendre n’importe quelles décisions que vous désirez comme les emplacements des zones résidentielles, commerciales et industrielles, à quel point vous aller taxer les différentes classes pour les trois zones énumérées ci-dessus.

Il sera aussi possible de permettre les échanges avec les autres villes (comme l’eau, l’électricité et la décharge… tout ça bien-sûr tout ça en échange d’argent) et de décider des budgets pour les services publics, du nombre d’écoles, d’hôpitaux, de stations de polices, de casernes de pompiers et bien d’autres (plus le budget est élevé, plus chaque bâtisse pourra desservir un large territoire). Il en revient également à vous de choisir si vous voulez rendre la vie de vos habitants la plus simple ou infernale possible avec des routes qui ralentiront ou rendront plus fluides leurs trajets au travail ou à la maison et il en va de même pour le transport en autobus, en métro et les espaces de stationnements. Parmi les nouveautés, il y a la possibilité de décider où exactement les désastres vont survenir ou encore de pouvoir importer des personnes du jeu The Sims pour les placer dans notre ville. Pour ce qui est de nos conseillers, ils tenteront de se rendre utiles avec leurs recommandations, mais qui dit que nous sommes dans l’obligation de suivre leurs conseils? Assurez-vous de respecter le budget toutefois car les habitants ne resteront pas là si vous ne pouvez pas correctement prendre soins d’eux et pour y arriver, il faut parfois prendre des décisions difficiles pour augmenter les revenus comme installer une prison par exemple même si ça ne fera pas le bonheur de tout le monde.

La date de sortie exacte est toutefois un peu ambiguë. Un site comme IGN dit que c’est le 15 janvier, d’autres disent le 14… mais quoi qu’il en soit, les vendeurs ont reçus le jeu plus tôt que prévu et l’ont aussitôt mis sur les tablettes avant la date officielle, ce qui a mis EA en colère vis-à-vis les commerces qui ont agis de cette façon. Un des bogues qui a dû être corrigé empêchait de voir près du tiers des buildings conçus par Maxis. L’extension Rush Hour, sortie le 22 septembre 2003, permettait entre autres des avenues à quatre voies ou encore de faire des défis en contrôlant des automobiles ou hélicoptères ce qui nous permettait de débloquer rapidement certains édifices. Deux jeux ont suivis SimCity 4 soit SimCity Societies en 2007 et SimCity en 2013.

Également sortis un 15 janvier:
Field General (1992, DOS)
Edge (1993, PC)
Arkanoid: Doh It Again (1997, Super Nintendo)
Command & Conquer (1997, PlayStation)
Descent to Undermountain (1998, DOS; PC)
A*M*E*R*I*C*A (2001, PC)
Metropolis Street Racer (2001, Dreamcast)
Amazing Island (2003, GameCube)
Crash Bandicoot 2: N-Tranced (2003, Game Boy Advance)
The Sims (2003, PlayStation 2)
School Tycoon (2004, PC)
Corpse Party: Book of Shadows (2013, PSP)

Publicités