C’est le 4 janvier 1996 que nous arrive Revolution X sur la PlayStation. Ce jeu de tirs a été développé par Rage Software et publié par Acclaim.

Que se passe-t-il lorsqu’une organisation du nom de New Order Nation prend la décision de bannir toute forme de musique? C’est exactement ce qu’a fait cette alliance unissant le gouvernement et les forces militaires en 1996 sous les ordres de la commandante Mistress Helga dans le but de conquérir le monde. Non seulement la musique est maintenant chose du passé, mais les gens peuvent également dire au revoir à d’autres formes de divertissements comme les magazines, la télévision et les jeux vidéos.

La N.O.N. va jusqu’à saisir toutes personnes dont l’âge se situe entre 13 et 30 ans. Le timing est on ne peut plus mauvais, car on se rendait justement au Club X à Los Angeles pour y voir le concert d’Aerosmith mais le show s’est fait interrompre en plein milieu. S’en est trop pour nous et on ne peut pas laisser la situation continuer ainsi, quitte à prendre le risque que les choses tournent mal pour nous. On se rend donc en coulisses pour rencontrer les membres du groupe et débuter une révolution, mais ceux-ci ont étés enlevés. À partir de là, le projet de détruire les installations et plans du New Order Nation est enclenché ainsi que celui de secourir Aerosmith. On doit donc tirer sur les ennemis et trouver où sont cachés les membres de notre groupe rock préféré.

Si on ne porte pas secours aux cinq membres du groupe, nous n’aurons pas accès à la véritable fin du jeu (on se rend en coulisses après avoir vaincu Helga pour faire la fête avec le groupe). Presque tous les graphiques sont digitalisés avec aussi plusieurs vidéos en FMV. La version Allemande sur Super Nintendo a retirée tout le sang du jeu. Un second Revolution X était prévu et aurait mis en vedette le groupe de Hip-Hop Public Enemy, mais il a été annulé vu les mauvaises critiques qu’a reçu le présent jeu. Une annulation est également le sort qu’à subi la version Sega 32 X qui avait pourtant été montrée lors du Electronic Entertainment Expo en 1995. Il n’y as que la version arcade qui est compatible avec le light gun et les versions Super Nintendo et Genesis ont diminuées le sang et les danseuses exotiques (jouées par Kerri Hoskins) et au lieu de les voir de dos, nous les voyons de face pour ne pas voir qu’elles portent un G-String. En plus de chansons comme Walk This Way ou encore Sweet Emotions, les versions consoles ont en plus Rag Doll, Dude (Looks Like a Lady) et Toys in the Attic dans leur playlist.

Également sortis un 4 janvier:
TwinBee (1986, NES)
Hinotori (1987, NES)
Juvei Quest (1991, NES)
Lost (1993, DOS)
Pebble Beach Golf Links (1995, 3DO)
Mega Man X3 (1996, SNES)
Car Tycoon (2002, PC)
Tom and Jerry in War of the Whiskers (2003, GameCube)
Pirates of Treasure Island (2006, Macintosh)
Haunted Hotel II: Believe in Lies (2009, PC)
Interpol (2010, XBox One)
Trajectile (2010, DS)

Publicités