C’est le 14 novembre 1984 que sort sur la N.E.S. le jeu de puzzle/plateforme Mappy. Le développement, autant que la publication, sont de Namco.

Un clan de cinq chats cambrioleurs du nom de Meowkies se sont appropriés plusieurs objets, allant de téléviseurs, à des coffres forts, en passant par une peinture de Mona Lisa ou encore des micro-ondes et ordinateurs. Afin d’aller récupérer ses biens volés, c’est Mappy, une souris faisant partie de la police, qui est envoyé sur les lieux (Mappy étant aussi un terme, insultant, pour désigner un policier au Japon). Ce qui pourrait faire penser à Bugs Bunny Crazy Castle qui est sorti quelques années plus tard, en 1989 alors que lui devait retrouver toutes les carottes pour pouvoir passer au niveau suivant.

Nous devons traverser l’écran, changeant d’étages en utilisant les trampolines et reprendre possession de tout ce qui a été volé, c’est la seule façon de terminer un niveau. Il ne faut pas abuser de l’usage des trampolines toutefois car si nous rebondissons dessus quatre fois de suite, la toile va se briser, nous faisant plonger vers la mort. Nous ne pouvons pas nous faire toucher par les chats, car ça aussi égalera à une mort assurée (la seule exception étant lorsque nous sommes sur la trampoline), mais nous pouvons quand même tenter de nous défendre/protéger grâce aux portes qui émettent des ondes lors que nous les ouvrons.

Le plus gros chat est le patron du groupe et il s’appelle Goro, il est aussi plus rapide mais moins dangereux et il lui arrive de se cacher derrière un objet, ce qui rapportera plus de points si on récupère l’objet derrière lequel il se trouve, mais il n’y reste que pour trois secondes seulement. Nous pouvons doubler les points en récupérant consécutivement deux items identiques. Le troisième niveau en est un bonus (ensuite ce sera après quatre niveaux) dans lequel il nous faut toucher tous les ballons. Après chaque niveau bonus, nous aurons des nouveautés comme l’accès au grenier ou encore une cloche qui figera les chats pendants quelques secondes. Au total, il y a deux-cent-cinquante-six niveaux. En 1986 est sortie une suite au jeu, Mappy-Land. Exclusivement au Japon, il y a eu, respectivement en 1986 et 1989 Hopping Mappy (arcade) et Mappy Kids (Famicom).

En 2012, il y a eu un dessin animé avec Mappy en tant qu’agent de la sécurité pour la compagnie Nyamco. Sky Kid et Dig-Dug y font même des apparitions au cours des treize épisodes. Parlant d’apparitions, il est possible de jouer en tant que Mappy dans Namco Super Wars sur la Wonderswan Color ou dans la version PSP de Pac- Man World Rally. On le retrouve aussi dans la version Nord Américaine de QuickSpot et le thème Mappy-Land se retrouvent dans Donkey Konga 3 et Technic Beat.

Également sortis un 14 novembre:
Urban Champion (1984, NES)
Sky Destroyer (1985, NES)
Power Move Pro Wrestling (1996, PlayStation)
Tomb Raider (1996, PlayStation)
Diddy Kong Racing (1997, Nintendo 64)
Toy Story 2 (1999, Game Boy Color)
Urban Chaos (2000, Dreamcast)
The Simpsons Skateboarding (2002, PlayStation 2)
Lara Croft: Tomb Raider – Legend (2006, DS)
Marvel: Ultimate Alliance (2006, Wii)
WWE SmackDown Vs RAW 2007 (2006, PlayStation 2; XBox 360)
Mario Kart DS (2005, DS)
Fossil Fighters: Champion (2011, DS)