C’est le 11 novembre 1994 que sort Theme Park pour la Super Nintendo. Ce jeu de stratégie, de construction et de gestion a été développé par Bullfrog Productions et publié par Electronic Arts.

Quelques années avant que nous puissions découvrir Roller Coaster Tycoon à la fin mars 1999, nous pouvions quand même déjà s’amuser à créer des parcs d’attractions pour divertir nos clients virtuels. C’est là que Theme Park entre en action, attendant de nous que nous battissions des manèges pour amuser les petits comme les grands, passant du château gonflable par la maison hantée et bien-entendu, les montagnes russes. Dans chacun des cas, il ne nous faut pas oublier de laisser de l’espace pour la file d’attente et pour laisser les gens sortir après leur tour de manège. Après tout, on veut qu’ils continuent de dépenser de l’argent, n’est-ce pas? Parmi les trente manèges, quatre peuvent être laissés à notre imagination.

Theme Park comprend même des choses que n’a pas Roller Coaster Tycoon et par là, je veux parler des jeux d’adresses comme celui où il faut attraper le canard en plastique qui flotte dans l’eau ou le tir à la carabine. Il y a même la possibilité de déterminer le pourcentage de chance de gagner pour le joueur. Bien-sûr, il y a aussi les kiosques alimentaires ou ceux de souvenirs pour faire augmenter encore plus nos revenus. Comme pour les jeux d’adresses, il y a moyen de personnaliser ceux-là aussi, comme par exemple, la quantité de caféine dans le café, de glace dans les boissons gazeuses ou de sucre dans les desserts. Le tout peut causer une dépendance et les inciter à revenir en acheter d’autre.

Sans personnel, nous n’iront pas bien loin face à la compétition, donc il nous faut engager des mécaniciens pour réparer les bris, recherchistes pour trouver des nouveautés à ajouter à notre parc, la sécurité pour assurer le bon déroulement des choses et ainsi de suite. Il est important que nos clients soient de bonnes humeurs car en cas contraire, non seulement ils vandaliseront, mais ils pourraient aussi s’attaquer à nos employés chargés de divertir les gens. Même chose pour ce qui est de nos employés, ils doivent être heureux si nous ne voulons pas être pris à devoir gérer une grève. Qui d’autres devons-nous garder dans nos bonnes grâces? Les fournisseurs de produits alimentaires si nous ne voulons pas avoir de pénurie de nos stock. Nous pouvons aussi agrémenter le côté visuel avec des arbres, lacs, etc… Chacun de nos clients a une personnalité qui lui est propre, rendant chacun d’eux unique. Theme Park a connu deux suites, Theme Park World (Sim Theme Park en Amérique du Nord) et Theme Park Inc. (peut aussi porter le nom de SimCoaster à certains endroits). Le jeu a été refait pour la Nintendo DS et est sorti en mars 2007 avec des éléments exclusifs sur les terrains dépendant du pays choisi.

Également sortis un 11 novembre:
Touchdown Fever (1988, NES)
Holiday Lemmings (1993, DOS)
Mortal Kombat Trilogy (1996, Nintendo 64)
Pitball (1996, PlayStation)
Sub Culture (1997, PC)
Milo’s Astro Lanes (1998, Nintendo 64)
Resident Evil 3: Nemesis (1999, PlayStation)
Golden Sun (2001, Game Boy Advance)
The Great Circus Mystery (2003, Game Boy Advance)
The Hobbit (2003, Game Boy Advance; PC)
The Simpsons: Hit & Run (2003, PC)
Mirror’s Edge (2008, PlayStation 3)
Tales of Symphonia: Dawn of the New World (2008, Wii)
Paper Mario: Sticker Man (2012, 3DS)

Publicités