Que se passerait-il si Grand Theft Auto et Les Simpson se croisaient en chemin? Les gens de chez Radical Entertainement se sont posés la question et nous avons eu la réponse le 16 septembre 2003 sur la GameCube avec le jeu d’action The Simpsons: Hit & Run qui a été publié par Vivendi Universal Games. Il existe également sur XBox et PlayStation et quelques mois plus tard, est aussi devenu disponible sur PC.

Mais que ce passe-t-il dans notre ville bien adorée de Springfield? Des camionnettes étranges sont vues circulant dans les rues, des insectes à l’allure déconcertante font leur apparition un peu partout (ce sont en fait des caméras de surveillance), on peut voir des formes de ronds dans les récoltes et il y a une toute nouvelle saveur de Buzz Cola de disponible au Kwik-E-Mart. C’est trop de changements inhabituels dans une trop courte période de temps pour la famille Simpson qui veulent en savoir plus et Apu Nahasapeemapetilon, le sympathique commis du dépanneur, compte leur prêter main forte car la curiosité l’a piqué lui aussi.

Pour chacun des sept niveaux, nous nous retrouverons avec une série de missions précises, comme suivre un véhicule ou une personne; aller acheter des choses au Kwik-E-Mart; retrouver des objets que notre diddly-doo de voisin, Ned Flanders, a perdu; se rendre à la taverne de Moe; semer quelqu’un et ainsi de suite. Bien réussir la mission nous fera avancer dans l’histoire où nous en apprendrons plus sur la situation qui nous inquiète tant. Dépendant de ce que nous avons à faire, nous jouons en tant qu’Homer, Marge, Bart, Lisa ou Apu.

Tout comme dans Grand Theft Auto, nous pouvons semer la pagaille autour de nous en attaquant les piétons ou en détruisant des choses, ce qui veut également dire que de trop créer de dégâts alertera les très compétents policiers de Springfield qui se mettront à nos trousses… jusqu’à ce qu’ils se lassent de nous poursuivre. Nous pouvons aussi récolter de l’argent qui nous servira à s’offrir de nouveaux vêtements ou véhicules. Finalement, si nous amassons toutes les quarante-neuf cartes Itchy & Scratchy, nous sommes alors récompensé par une vidéo bonus de leur émission télévisée.


Également sortis un 16 septembre:
Phantom Fighter (1988, NES)
Lester the Unlikely (1994, SNES)
Spider-Man and Venom: Maximum Carnage (1994, SNES)
The Lost World: Jurassic Park (1997, Genesis)
Buffy the Vampire Slayer: Call of the Siren (2002, PC)
Castlevania: Harmony of Dissonance (2002, Game Boy Advance)
The Terminator: Dawn of Fate (2002, PlayStation 2)
Homeworld 2 (2003, PC)
Marine Park Empire (2005, PC)
Mortal Kombat: Shaolin Monks (2005, PlayStation 2)
Crysis Warhead (2008, PC)
Star Wars: The Force Unleashed (2008, PlayStation 2; PlayStation 3; PSP; Wii; XBox 360)
TNA Impact (2008, Wii)