1976 : après le tournant opéré avec Bullet Mark et Balloon Gun, l’année 76 verra l’arrivée d’une flopée de jeux vidéo. Mais ils seront aussi mis en concurrence avec les flippers SEGA. Car eux aussi sortiront en nombre assez imposant. Pas moins de 10 «pinball» : Galaxy, Arabian Night, Sapporo, Crazy Clock, Ali Baba, Robin Hood, Explorer, Surfing et Winner.

Blockade, contrairement à ce qu’il peut laisser penser de prime abord n’est pas un «clone» du jeu du serpent (Snake). Mais c’est l’un des premiers exemples de ce que l’on appellera plus tard «Tron Lightcycle Race» (basé sur le jeu Tron sorti en arcade par Bally Midway en 1982).

blockade_title
Blockade, un « faux » clone de Snake

Comotion et Hustle sont eux des copies du jeu «Snake». Jouable à deux joueurs chaque round consiste à survivre et à éviter de se prendre la queue dans le serpent de votre adversaire. Ces jeux utiliseront le même hardware que Blockade. Le jeu dit du serpent (ou Snake) à connu une résurrection fabuleuse sur les téléphones mobiles dans les années 90/2000 grâce à une version incluse dans chaque téléphone Nokia. Le concept ne datais pas d’hier car il date des années 70 sans que personne ne puisse affirmer une quelconque paternité réelle (certains disent que Blockade (le jeu) serait le premier bien qu’il ne soit pas réellement un «Snake Like»).

hustle_title

Concernant le reste de la production jeu vidéo, les genres abordés seront très divers : course (Moto-Cross, Road Race), sport (Heavyweight Champ), tir (Rock’n Bark, Tracer), shoot’em up (Squadron). Rien de fondamentalement transcendant, SEGA se contente malheureusement de faire de l’imitation de ce qui se fait à l’époque chez la concurrence.

Publicités