Première partie de l’année 1972 :

Sand Buggy. Avec sa table qui est une évolution directe de Dodgem Crazy, le concept est de conduire une voiture le plus loin possible dans le temps imparti. Une pédale d’accélérateur sur le sol sert pour la vitesse. Le volant sert à diriger votre voiture et d’éviter les obstacles. Une «extend» (partie gratuite) est accessible si le joueur fini premier dans le classement interne de la machine (high score). Une seul partie gratuite est possible par partie.

Le flyer envoi du pâté.
Le flyer envoi du pâté.

Love Tester. Trois années après que Nintendo ai sorti le célèbre jouet «Love Tester», SEGA explore le même concept mais dans une machine d’arcade. Niveau concept, le jeu utilise la conductivité (en posant sa main sur le «panel») pour décréter un taux de séduction. Contrairement à la version jouet de Nintendo, cette machine est fait pour un seul «joueur».

A ne pas confondre avec le "Love Tester" de Nintendo
A ne pas confondre avec le « Love Tester » de Nintendo

Sonar. Encore un recyclage (logique vu le coup de «développement» de ces machines) de la carcasse de Dive Bomber. Ce coup ci, point d’avion mais un sous marin. Le concept est toutefois le même : tirer des torpilles sur les sous marins ennemis. Après avoir tiré, vous pouvez guider la torpille vers sa destination. Le sous marin ennemi explose en deux sous le coup de vos roquettes. Comme dans Sand Buggy, une extend est incluse dans le jeu.

sonar

Publicités