C’est le 31 août 1987 que Street Cop fait son arrivée dans la librairie de la N.E.S. Développé et publié par Bandai, nous avons ici un jeu d’action.

Une chose importante (pour ne pas dire primordiale) à savoir, c’est que le Power Pad (l’accessoire à étendre au sol comme un tapis sur lequel il fallait se servir de ses pieds) est absolument nécessaire pour jouer. C’est le cinquième et dernier jeu produit par Bandai à être sorti en Amérique du Nord pour cet accessoire (sur les six qu’ils ont faits).

Contrairement à la majorité des jeux conçus pour le Power Pad, il n’est pas destiné à être athlétique ou un jeu d’exercice. Nous personnifions un policier qui combat le crime. Avant chaque début de missions, nous pouvons voir qui est le criminel recherché. Ensuite, il en revient à nous de le capturer.

En plus d’avoir la capacité de se mouvoir à gauche et à droite, il peut ensuite remonter l’écran pour accéder à d’autres ères. Nous pouvons aussi ramasser des cannettes en aluminium pour les lancer aux criminels. C’est après avoir vaincus les acolytes du criminel que ce dernier sera forcer de se montrer, ne reste plus qu’à le mettre sous arrêt.

Également sortis un 31 août:
Command & Conquer (1995, PC)
Die Hard Trilogy (1996, PlayStation)
Shadow Warrior (1997, PC)
Mega Man Legends (1998, PlayStation)
Dino Crisis (1999, PlayStation)
Gauntlet Legends (1999, Nintendo 64)
Shadow Man (1999, PC, PlayStation)
WWF Attitude (1999, Nintendo 64)
Resident Evil: Survivor (2000, PlayStation)
WWE Day of Reckoning (2004, GameCube)
Dead Rising 2: Case Zero (2010, XBox 360)
Metroid: Other M (2010, Wii)
Final Fantasy Dimensions (2012, iOS)

Publicités