« 68 c’était hier !!! »

Et en 1968, SEGA sort un jeu nommé «Motopolo». Le joueur doit contrôler un motard pour envoyer une bille dans le but adverse. En gros, c’est un dérivé du «jeu de palet» mais avec un concept de «moto» et de «polo». Ils sont malins chez SEGA. Ces jeux «électro-mécaniques» sont d’une rareté qui frise le ridicule et très difficile à réparer car ils n’utilisent que peu de composants électronique.

motpolo
Flyer du jeu Motopolo

D’autres jeux avec un concept similaire (jeux «pas vidéo»)sortiront dans les années 60 : Punching Bag, Mini Futbol, Rifleman, Drivemobile, Helicopter, Grand Prix, Duck Hunt (à ne pas confondre avec le jeu fait par Nintendo sur NES). Dans les années 70, ce genre de jeux se fera plus rare mais SEGA en sortira quand même quelques uns : Monte Carlo, Fox Hunt, Night Rider, Missile… Pour ne citer que ceux ci.

480px-Punchingbag_flyer1
Flyer du « Punching Bag », un punching-ball de chez SEGA

Periscope était une simulation de sous marin. Mais peut-on vraiment parler de jeu vidéo ? Car Periscope est un jeu électro-mécanique avec un décor imprimé sur du carton qui s’illumine grâce à un néon. Souvent cité comme le premier jeu vidéo arcade de SEGA, cette affirmation est entièrement fausse car il ne réponds pas aux critères de ce que doit un être un jeu vidéo dans le sens strict du terme et il n’est pas la première machine d’arcade de SEGA. De nos jours, la borne est extrêmement rare qui plus est en état de marche, comme toutes les autres jeux SEGA de cette époque.

periscope
A ne pas confondre avec l’application Periscope

Les années 70 seront l’occasion pour SEGA de son implémentation sur le marché de l’arcade avec des machines qui vont s’inspirer de plus en plus des flippers.

Publicités