Bien que les jeux basé sur la religion ne soient pas très courant, il en existe tout de même quelques uns et nous les devons à Wisdom Tree. Au cours des années 90, ils en ont sortis sur Sega Genesis, Game Boy, Super Nintendo, PC, MAC et dans le cas qui nous intéresse plus particulièrement pour ce dossier, sur la NES.

La première chose qu’il faut savoir, c’est qu’en fait, Wisdom Tree a été bâti à partir de la compagnie Color Dreams, ces derniers étant parmi les premiers à avoir su contourner la technologie de puce de blocage de Nintendo.

Revenons donc un peu plus en arrière, à la fin des années 80. Comme vous le savez déjà, la NES a connue son lot de jeu qui n’étaient pas sous une licence de Nintendo. Les compagnies les plus connues pour ça étant sans doute Tengen et Color Dreams. Je ne surprendrai personne en disant que Nintendo n’appréciait pas du tout que des compagnies parviennent à vendre des jeux sur leurs consoles de cette façon car ils ne touchaient pas de revenus de la vente de ses jeux. Même si ces compagnies ne faisaient rien d’illégal en ayant choisi cette option, Nintendo a quand même décidé de leur mettre des bâtons dans les roues en contactant les vendeurs pour les avertir que si ils continuaient de vendre des jeux non-licenciés pour la NES, ils allaient arrêter de faire des affaires avec ces commerces.

La menace était suffisante pour que les marchands suivent les demandes de Nintendo et Color Dreams a dû trouver une alternative pour pouvoir continuer de vendre leurs jeux qui étaient souvent critiqués pour leurs faibles qualités et leurs mauvais gameplay. Au début des années 90, Color Dreams commence à réaliser qu’il y aurait un marché potentiel pour des jeux ayant pour thème la bible et ils auraient un vendeur tout désigné pour ça, les boutiques d’articles religieux (livre, films, musique chrétienne, etc…). Puisque ceux-ci ne vendaient déjà pas de jeux vidéos, ils n’allaient pas se faire menacer par Nintendo.

Color Dreams commence donc par fonder la sous-division Wisdom Tree qui au final survivra plusieurs années après la disparition de Color Dreams. Wisdom Tree a fait des efforts pour faire la promotion de leurs jeux en envoyant auz boutiques d’articles religieux non seulement des VHS pour montrer le jeu Bible Adventures (et en précisant que le jeu allait enseigner la bible aux enfants en même temps qu’ils s’amuseraient avec un jeu similaire à Mario Bros), mais également un présentoir de trois pieds de haut (un peu plus de 91 centimètres). Cette campagne promotionnelle a eue tellement de succès (350 000 copies de Bible Adventures ont étés vendues) que ça a créé un nouveau genre pour les jeux vidéos et Wisdom Tree allait avoir le monopole dans ce domaine.

Wisdom Tree faisait parfois la conversion de jeux déjà existants. Exodus par exemple est une conversion de Crystal Mines alors que Sunday Funday était une conversion de Menace Beach. La compagnie peut aussi se vanter pour avoir eue le dernier jeu à avoir été mis en vente sur la NES (Sunday Funday en 1995) et pour avoir eue le seul et unique jeu non-licencié à avoir été commercialisé sur la Super Nintendo (Super Noah’s Ark 3D en 1994).

La compagnie est toujours en activité de nos jours. Par exemple, ils ont licenciés les droits de leurs jeux pour une compilation sept-jeux-en-un dans une manette ou encore, ils permettent à des développeurs d’héberger leurs jeux sur le site web de Wisdom Tree comme Heaven Bound, un jeu en trois-dimensions pour les ordinateurs. En 2014, Stone Age Gamer a commencé à vendre des T-Shirts sous licences sur des jeux de Wisdom Tree.

Nintendo n’a jamais menacé de prendre la moindre action légale contre Wisdom Tree car, d’après ce que l’on dit, Nintendo craignait les répercussions des parents et des groupes religieux pour s’en prendre à une compagnie faisant des jeux sur la bible.

Maintenant que vous avez un portrait sommaire de la compagnie, faisons un survol de leurs jeux sortis sur la NES et de leur seul jeu sorti sur la Super Nintendo:

Bible Adventures

Bible adventures

Sorti en 1991, le jeu se veut éducatif et il contient trois minis-jeux, tous inspirés d’histoires de la bible.

Noah’s Ark. Comme le titre le précise, nous sommes Noé et notre tâche est de transporter les animaux jusque dans l’arche (un mâle et une femelle de chaque espèces). On regagne de l’énergie en lisant des versets de la bible. Les singes se montrent plus difficiles à attraper, nous forçant à les assommer pour y parvenir. Les serpents vus dans les arbres ne sont pas ceux dont nous avons besoin, les bons sont cachés dans la cave. Ce jeu comporte quatre niveaux.

Baby Moses. Nous contrôlons Miriam qui est la sœur de Moïse, celle-ci tente de sauver son frère du décret du Pharaon qui dit que tous les enfants mâles hébreux doivent être tués. Miriam doit donc transporter Moïse d’un bout à l’autre du niveau en faisant attention aux ennemis qui ne peuvent pas être vaincus.

David and Goliath. On joue en tant que David qui doit protéger les moutons des divers prédateurs (lions et ours par exemple) en plus des gardes. Il nous faut se procurer un lance-pierres car tôt ou tard viendra le temps d’affronter Goliath qu’il nous faudra vaincre avec un seul coup à la tête.

La musique de fond du jeu est Jesu, Joy of Man’s Desiring de J.S. Bach. Le jeu a fait son arrivé sur la Sega Genesis (Mega Drive) en 1995. Il avait été prévu de voir ce jeu sur Game Boy, mais ce n’est jamais arrivé. Il est possible de trouver la cartouche sous deux couleurs différentes, soit bleue ou alors noire.

King of Kings: The Early Years

 

King of Kings

Ce jeu de plateformes est mis en vente en 1991 et tout comme le jeu précédent, nous y retrouvons trois minis-jeux qui sont inspirés d’histoires de la bible sur les jeunes années de Jésus. Un point commun dans les trois jeux c’est que la barre de santé est mesuré en manuscrits. Nous pouvons en obtenir davantage en répondant à des questions sur la bible.

The Wise Men. Nous devons voyager sous les traits de l’un des trois mages qui se rend auprès de Jésus pour son premier Noël en les trouvant, en chemin, des cadeaux. On peut se défendre face aux ennemis grâce aux crachats de notre chameau.

Flight to Egypt. Joseph, Marie et Jésus voyagent à dos d’âne car ils veulent se rendre en Égypte pour être à l’abri d’Hérode. Nous pouvons attaquer grâce aux coups de pieds de l’âne.

Jesus and the Temple. Joseph doit se rendre à Jérusalem pour trouver Jésus qui est maintenant âgé d’environ douze ans. Cette fois, pas d’animaux, la longue route se fait à pieds. Il y a un temps limite pour terminer le tout alors que nous devons aussi éviter les ennemis et sauter de plateformes en plateformes.

Il y a eu deux couvertures différentes pour le jeu. Une avec Joseph, Marie et bébé Jésus devant un ciel étoilé et la seconde montrant un chameau avec un des rois mages. On dit qu’un peintre avait été engagé pour faire une des couvertures, mais Wisdom Tree n’était pas satisfait du résultat final et c’est là que Nina Stanley, celle qui a fait le dessin du chameau, a créée la pochette avec le ciel étoilé.

z king of kings covers

Exodus: Journey to the Promised Land

Exodus

Ce jeu de type puzzles de cent niveaux fait son arrivée sur les tablettes en 1991. Nous prenons les traits de Moïse alors qu’il aide les Israéliens à se rendre à la terre promise. Mais le voyage est un peu plus compliqué que prévu car pour arriver à destination, il faut d’abord pouvoir se diriger au travers d’un labyrinthe.

Pour se défendre face aux ennemis (qui sont constitués de magiciens et de soldats) et aussi pour détruire les obstacles (murs, pierres, etc…), il est possible de lancer la lettre W (ce qui symbolise le mot Dieu). Il faut être prudent en démolissant un obstacle afin qu’il ne tombe pas sur nous. Un niveau se termine lorsque nous avons amasser cinq points d’interrogations et un niveau suffisant de manne (une nourriture miraculeuse envoyée aux Hébreux dans le désert).

Une fois que le niveau est complété, il nous faut répondre à cinq questions à choix multiples. Ai-je besoin de préciser que les questions sont toutes reliées à la bible? Si nous répondons correctement à un assez grand nombre de questions, nous sommes récompensés avec une vie supplémentaire.

Exodus, qui est plus tard sorti sur Game Boy, est en réalité un clone du jeu Boulder Dash. La musique que nous entendons en fond sonore est Father Abraham, une musique chrétienne pour enfants basée sur l’ancien Testament. Au total, le jeu contient deux-cent-cinquante questions et il y a également cinquante écrans illustrés pour nous récompensés. Exodus a eu droit à une suite, Joshua and the Battle of Jericho.

Joshua and the Battle of Jericho

Joshua

Tel que je viens de la préciser, il s’agit de la suite directe à Exodus: Journey to the Promised Land et est donc lui aussi un puzzle. Sorti en 1992, nous ne sommes plus en contrôle de Moïse, mais de Joshua qui est l’apprenti de Moïse qui est devenu le chef des Israéliens à la suite du décès de son mentor. Il doit aider les fidèles de Dieu à atteindre la Terre Promise.

Au lieu d’un W, ce sont des notes de musiques que lance Joshua pour se défendre (contre des soldats, chèvres, citoyens, etc…) et ça symbolise la musique des trompettes des prêtres. Nous retrouvons encore des questions entre les niveaux, mais viennent cette fois du livre de Joshua. Le jeu contient cent niveaux, cent quiz et dix niveaux bonus. Tout ça bien-sûr, en ayant également un temps limite à respecter.

Les graphiques et les contrôles ont connus une amélioration par rapport à Exodus, mais nous n’avons pas de musique de fond cette fois-ci. Ce que nous avons en réalité, c’est un clone de Crystal Mines sorti en 1989. En 1993, le jeu est arrivé sur Game Boy et l’année suivante sur DOS et Sega Genesis.

Spiritual Warfare

Spiritual Warfare

Ce jeu est sorti en 1992 et se veut éducatif. Nous prenons les traits d’un soldat de Dieu qui doit combattre les forces du mal au travers de la ville dans le but de trouver l’armure de Dieu.

Comme vous vous en doutez, les morceaux ne trainent pas comme ça sans surveillance puisque des démons s’assurent que personne ne s’en approche. En cas d’absolu besoin, nous pourrions éventuellement recevoir l’aide d’un ange…. mais pour ça, il faut prouver être un bon chrétien en répondant correctement à des questions de la bible. Bien répondre aux questions peut aussi remonter notre force et notre énergie.

Pour ceux parvenant à se rendre à la confrontation finale, il vous faudra affronter nul autre que Satan. Le jeu comporte douze territoires, trois-cent écrans et comme fond musicale, de la musique gospel.

Bible Buffet

Bible Buffet

C’est en 1993 que nous arrive ce jeu éducatif qui mélange les styles de jeu de société avec celui d’un jeu d’action.

On débute en faisant tourner une roue numéroté (au lieu d’un dé) pour savoir où nous pouvons se rendre sur la planche de jeu. À partir de là, nous visiterons des endroits tels que le monde des fruits, le monde du pain ou le monde de la pizza par exemple.

Afin de gagner, il faut amasser le plus de nourriture possible pour la banque alimentaire. En même temps, nos connaissances bibliques seront testées via des questionnaires.

Comme le jeu se veut aussi être un jeu de société, l’endroit où nous arrivons sur la planche de jeu ne nous amène pas automatiquement vers une aire de jeu. On pourrait aussi avoir à tourner la roue de nouveau ou devoir reculer de quelques cases par exemple. Il est aussi possible que la roue ne s’arrête pas sur un nombre, mais sur un livre nous forçant à répondre à trois questions (sur la religion). Pour ce qui est du visage heureux ou du visage triste, respectivement, ça peut vouloir dire qu’on avancera de dix espaces, que nous aurons un cœur supplémentaire ou une clef pour le positif contre de devoir reculer ou encore perdre un tour pour le négatif.

Sunday Funday: The Ride

Sunday Funday

Deux années se sont écoulées depuis le dernier jeu de Wisdom Tree sur la NES lorsque nous arrive le jeu de plateformes Sunday Funday pour la console en 1995. Nous avons ici trois petits jeux que je vais vous résumer dès maintenant.

Sunday Funday. C’est dimanche matin et vous savez très bien ce que ça veut dire, il est temps de se préparer pour se rendre à l’église pour l’école du dimanche. Mais les choses se compliquent car il semblerait que certaines personnes s’opposent à ce que vous vous y rendiez et tenteront par tous les moyens possibles de parvenir à leurs fins. Les ennemis sont entre-autres des clowns, des hommes d’affaires et les brutes de l’école. Nous nous déplaçons sur notre planche à roulettes qui peut aussi nous servir d’arme.

Fishfall. Nous contrôlons une main qui doit attraper des poissons qui tombent en appuyant sur un bouton et en même temps que nous faisons tout notre possible pour ne pas en échapper un seul, il faut, en appuyant sur l’autre bouton, les lancer dans le panier qui se promène de gauche à droite au haut de l’écran.

4HIM. En fait, ce n’est pas réellement un jeu. Nous entendons la musique du groupe pop chrétien 4Him, plus précisément leur chanson The Ride. Les paroles apparaissent à l’écran pour nous permettre de chanter la chanson.

Sunday Funday est en réalité un clone de Menace Beach avec la copine du héros de Menace Beach qui a été transformée en tant que l’institutrice (complètement vêtue cette fois) de l’école du dimanche. Il faut aussi mentionner que Sunday Funday est le tout dernier jeu à avoir été commercialisé pour la NES en Amérique du Nord. Pour ce qui est de Fishfall, ça provient d’un jeu que Color Dreams n’avait jamais sorti, Free Fall.

Super Noah’s Ark 3D

Super Noah

Voici le seul jeu du genre que Wisdom Tree a sorti sur la Super Nintendo. Mis en vente en 1994, nous avons ici droit à un jeu de tirs à la première personne.

Tel que le titre l’indique, le tout a un rapport avec Noé. Si dans Bible Adventures nous devions faire monter les animaux à bord de l’arche, cette fois ils s’y trouvent déjà alors que nous approchons de la fin du long voyage et que tous pourront bientôt pouvoir poser les pieds… ou plutôt les pattes sur la terre ferme et sèche.

Mais comme je viens de le dire, le voyage est long et les animaux commencent à perdre patience. Plusieurs dont les kangourous, singes, girafes et autres ont trouvés un moyen de sortir de leurs cages respectives. Il est du devoir de Noé de restaurer l’ordre à bord afin que les animaux ne deviennent trop violents. Pour se faire, il devra utiliser un lance-pierres. Une fois atteint, les animaux se mettent à dormir, nous laissant traquille. Alors que les chèvres ne parviennent pas à ouvrir les portes par elles-mêmes, les autres animaux, eux, en sont capables.

En cherchant, nous pouvons trouver des passages secrets, des raccourcis, des niveaux cachés, des vies supplémentaires, d’autres armes (car le lance-pierres de départ ne sera pas suffisant face à l’éléphant par exemple), et ainsi de suite.

Le jeu existe également sur PC, mais avec diverses améliorations comme de meilleurs graphiques, l’ajout de questions à propos de la bible qui, lorsque répondues correctement, nous donnent comme récompenses plus de munitions et de points.

On dit qu’au départ, le jeu devait en être un officiellement sous licence de Nintendo et basé sur le film Hellraiser que le fondateur de Wisdom Tree, Dan Lawton, appréciait beaucoup. La compagnie avait même obtenu les droits pour 50 000$ en plus d’obtenir une licence pour les codes de programmations de Wolfenstein 3D (une fausse rumeur veut que les codes du jeu aient étés donnés à Wisdom Tree par id Software car ses derniers voulaient se venger de Nintendo pour toute la censure imposée dans Wolfenstein 3D afin de pouvoir être vendue sur la Super Nintendo) puisqu’ils se disaient que la violence dans Wolfenstein serait parfaite pour adapter Hellraiser. Le projet aurait été abandonné car la NES n’avait pas une palette de couleurs assez grande et aussi car l’ajout d’un co-processeur aurait rendu la cartouche trop dispendieuse pour les joueurs. De plus, lorsque le prototype était enfin terminé, Doom avait déjà été commercialisé. C’est sans oublier que le jeu aurait pu nuire à l’image de Wisdom Tree avec leurs jeux religieux. Au final, ils ont laissés la licence de Hellraiser arriver à terme et ont transféré le développement sur la Super Nintendo.

Le jeu a été remis en vente pour la Super Nintendo en 2014. Au départ, Piko Interactive ne prenait que les commandes par courriels, mais le jeu a ensuite été ajouté sur leur site web. Super Noah’s Ark 3D est le seul et unique jeu vendu pour la Super Nintendo sans licence. Pour que le jeu soit fonctionnel, il faut d’abord placer la cartouche dans la console et ensuite insérer un vrai jeu de Super Nintendo au-dessus de la cartouche de Super Noah afin de contourner la méthode de protection de copie de la console.

z super noah game

Publicités