Aujourd’hui, en ce 4 août [#366]
Aujourd’hui, en ce 5 août [#367]
Aujourd’hui, en ce 6 août [#368]

Aujourd’hui, en ce 4 août

Dead Rising

C’est le 4 août 2006 qu’arrive Dead Rising sur la XBox 360. Ce jeu de survie d’horreur a été développé par Capcom Production Studios 1 et publié par Capcom.

En tant que photographe de presse à son propre compte, Frank West recherche le scoop idéal. Alors qu’il se rend dans une petite communauté en suivant une piste qui pourrait s’avérer importante, il découvre quelque chose qu’il n’aurait jamais pu suspecter… l’endroit est envahi par les zombies. Se disant que l’endroit le plus sécuritaire serait le centre d’achats, il s’y rend pour se rendre compte de la grave erreur qu’il vient de commettre puisque les morts-vivants ont également pris d’assaut l’endroit.

Maintenant entouré de zombies, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur du centre commercial, West devra se défendre et se montrer ingénieux en le faisant, en utilisant tout sur quoi il pourra mettre la main parmi plus de deux-cent-cinquante possibilités que ce soit des mannequins, marteaux, bâtons de baseball, des CD, etc…. En même temps, il aimerait bien découvrir ce qui a causé une telle situation et nous pouvons en profiter, si nous en avons la chance, pour prendre quelques photos. Alors qu’en temps de jeu Frank devra rester alerte pendant soixante-douze heures, en temps réel, nous en avons pour environ douze heures de jeu pendant lesquels il nous faudra surveiller pour le déroulement de certains événements débutant à des heures précises (par exemple, si nous arrivons trop tôt à un endroit, une personne ne sera pas présente, mais si nous sommes trop tard, il ou elle sera mort(e)). Il ne s’agit pas ici que de tuer des zombies sans but précis puisque nous avons des objectifs à compléter afin de pouvoir progresser d’ici à ce que les secours viennent nous chercher en hélicoptère à la fin du troisième jour (mais si nous ne sommes pas sur le toit lorsqu’ils arrivent… tant pis pour nous, ils ne nous attendront pas). Alors que la nourriture remontera notre énergie, les livres nous donneront accès à des bonus.

La version Européenne a censurée des images de femmes nues. Celle sur une affiche apparaît dans une robe blanche alors qu’une autre sur un T-Shirt porte désormais un bikini. Toujours en Europe, a été vendue une édition limitée dans un boitier métallique et comprenant une carte du centre d’achats. Certains textes sont tout à fait impossible à lire sur une télévision à écran cathodique et puisque Capcom avait laissé savoir ne pas avoir l’intention de corriger la situation, l’achat d’une télévision en haute définition est devenu la seule solution. Frank peut changer d’habits dans le jeu et il pourra entre autres y trouver des bottes de lutteurs, le masque de hockey de Jason Voorhees ou encore l’armure dans Mega Man X. Certaines références à d’autres jeux de Capcom sont cachées ici et là, comme par exemple, le restaurant Jill’s Sandwiches est lié au personnage de Resident Evil.

Bien que le jeu se soit inspiré de quelques films de zombies des années 60 et 70, on peut y voir des similitudes avec celui de 1978 (et son remake de 2004) Dawn of the Dead de George A. Romero qui se déroule également dans un centre commercial. Le tout a mené à une injonction en 2008. De son côté, Capcom dit que des humains affrontant des zombies dans un centre d’achats est une idée qui ne peut être protégée selon les droits d’auteurs actuels et qu’il y a aussi une mention sur la boite désignée à séparer le jeu des films et ainsi éviter toute confusion. MKR est tout de même allé de l’avant avec la poursuite en février 2008 qui a pris fin en octobre de la même année lorsqu’un juge a déterminé que les plaignants n’ont pas pus démontrer de similitude d’éléments protégés par le film qui se retrouveraient aussi dans le jeu.

Devant la nature violente du jeu, le groupe responsable de mettre les cotes d’âge sur les jeux vidéos en Allemagne a refusé de le faire en ce qui a trait à Dead Rising, ce qui a empêché Microsoft de le mettre en vente pour la XBox 360. Il était toutefois possible de se le procurer en importation, mais pas pour très longtemps toutefois, car la pratique est devenue illégale sous peine d’emprisonnement ou d’amendes. Toutes les copies déjà vendues ont également étés confisquées par la police.

Nous avons plusieurs fins possibles, dépendant de plusieurs facteurs. Par exemple, si nous nous présentons à l’hélicoptère dans les temps mais que nous n’avons pas complété toutes les missions, la cause de l’infestation de zombies demeure inconnue et d’autres villes finissent par être touchées. Une autre fin, si nous avons fait toutes les missions sans aller parler à Isabella à 10h du matin au troisième jour, fera en sorte que Frank ne sera pas sur le toit à l’heure prévue et sera laissé à lui-même pour mourir face à un zombie. Une troisième fin nous montre nous faisant capturer par les forces armées, nous empêchant de rejoindre l’hélicoptère. Ce ne sont là qu’une partie des possibilités de situations qui pourraient arriver.

Le 30 mars 2007 est sorti, seulement au Japon, en édition limité de deux-mille copies, une bande-sonore du jeu vendue en combo avec un T-Shirt. Ce n’est que le 20 juin 2007 que l’album en version non-limité a finalement été placé sur les tablettes des magasins. Le jeu a connu un remake, Dead Rising: Chop Till You Drop sur la Wii en 2009 alors qu’il y a également eu trois suites, le 2 en 2010, le 3 en 2013 et le 4 en 2016.

Également sortis un 4 août:
Cosmic Wars (1989, NES)
Twin Cobra (1989, NES)
Biologica (1990, DOS)
Splatterhouse 2 (1992, Genesis)
Dynamite Headdy (1994, Genesis)
Veil of Darkness (1994, PC)
Pro Striker: Final Stage (1995, Genesis)
Race Drivin’ (1995, Saturn)
Tetris Attack (1996, SNES)
Magical Chase (2000, Game Boy Color)
Aggressive Inline (2002, GameCube)
Freaky Flyers (2003, GameCube; PlayStation 2; XBox)
Mega Man Legends (2005, PSP)
Beijing 2008: The Official Video Game of the Olympic Games (2008, PC)
Castlevania: Harmony of Despair (2010, XBox 360)

Aujourd’hui, en ce 5 août

Super Mario World 2

C’est le 5 août 1995 que sort en magasins Super Mario World 2: Yoshi’s Island. Ce jeu de plateformes a été développé par Nintendo EAD et publié par Nintendo.

Nous revenons bien loin dans le passé, celle du jour de la naissance de Mario et de son frère Luigi. Peu de temps après être nés, Kamek a tenté de les enlever, mais quelque chose ne s’est pas déroulé tel que prévu pour lui, l’un d’eux, Mario, est tombé sur l’île des Yoshis. Puisque c’est dans leur nature, ces derniers n’ont pas hésité une seconde en se disant que la chose à faire était de le ramener à ses parents.

Toutefois, Kamek ne voit pas la situation de la même façon et veut toujours s’emparer du deuxième bébé et il y envoie tout un régiment pour s’en prendre aux bons samaritains et ramener Mario à Kamek. Nous contrôlons donc Yoshi qui transporte bébé Mario sur son dos. En avalant les ennemis, ceux-ci deviendront des œufs qui pourront par la suite devenir utile en tant qu’arme face à d’autre adversaires. Yoshi arrive également à se transformer pour devenir un sous-marin, un hélicoptère ou même un train. Il faut faire attention de ne pas échapper Mario car c’est l’opportunité qu’attendent les fauteurs de troubles pour l’enlever. Nous n’aurons donc que quelques secondes pour le récupérer avant qu’il ne soit trop tard.

Certains des effets spéciaux sont dû à la micro-puce Super FX2. L’idée de faire de Yoshi le héros du jeu est venu à Shingeru Miyamoto parce qu’il n’aimait pas les autres jeux de Yoshi (Yoshi’s Cookie, Yoshi’s Safari). Le jeu de quarante-huit niveaux n’a pas été accepté lors de sa première présentation puisqu’il avait les graphiques habituelles des jeux de Super Mario Bros plutôt que ceux présentés dans les Donkey Kong Country. N’étant pas très fan des graphiques plus contemporain des Donkey Kong Country, Miyamoto a plutôt opté pour une esthétique dessinée à la main et Nintendo a accepté. Le style graphique a été conservé par la suite dans des jeux comme Yoshi’s Story (1998, Nintendo 64), Yoshi’s Island DS (2006, DS), Yoshi’s New Island (2014, 3DS) et Yoshi’s Wooly World (2015, Wii U). En 2002, le jeu est ressorti sur la Game Boy Advance (avec quelques changements) sous le titre Yoshi’s Island: Super Mario Advance 3.

Également sortis un 5 août:
Come On Picot (1986, MSX)
Uncharted Waters (1992, SNES)
Nobunaga’s Ambition (1993, SNES)
Rocky Knight Adventures (1993, Genesis)
Coca Cola Kid (1994, Game Gear)
Double Dragon V: The Shadow Fallas (1994, SNES)
Dynamite Headdy (1994, Genesis)
Pinball Dreams (1994, SNES)
Poitto (1994, SNES)
Super Ninja-Kun (1994, SNES)
Batman & Robin (1998, PlayStation)
Future Cop: L.A.P.D. (1999, PlayStation)
Baywatch Beach Volleyball (2003, J2ME)
Splashdown: Rides Gone Wild (2003, PlayStation 2)
Teenage Mutant Ninja Turtles: Turtles in Time Re-Shelled (2009, XBox 360)

Aujourd’hui, en ce 6 août

Futurama

C’est le 6 août 2003 que nous pouvons découvrir Futurama sur la PlayStation 2. Ce jeu de plateformes a été développé par Unique Development Studios et publié par Vivendi Universal Games.

Le Professeur Farnsworth a pris une décision, puisque sa compagnie de livraisons perd trop d’argent à la suite de trop nombreuses erreurs de gestion, il l’a vendue à Mom, ce qui fait d’elle une propriétaire majoritaire de la planète Terre. Maintenant qu’elle détient plus de pouvoirs que n’importe qui d’autre, son plan est de faire en sorte que les humains deviennent ses esclaves.

Au cours de notre aventure, nous prendrons tour à tour les traits de Fry, Leela, Bender et du Dr. Zoidberg alors que nous devons faire un voyage dans le temps, plus particulièrement le passé afin d’empêcher la vente de se produire. Chacun des quatre personnages possède des armes exclusives ainsi qu’un style de combat qui lui est propre. D’amasser les Nibblers qui sont cachés dans chacun des niveaux nous permettra de débloquer des séquences vidéos.

Les vidéos à débloquer, lorsqu’elles sont mises bout à bout, forment un épisode complet portant le titre de The Lost Adventure et qui peut être considéré comme étant le soixante-treizième épisode. Il est possible de le visionner dans la section bonus du film Futurama: The Beast with a Billion Backs. Le développement du jeu a débuté avant l’annulation de la série, mais n’a été mis en vente qu’après la fin de la quatrième saison. Plusieurs membres de l’équipe de la série ont travaillés sur le jeu dont Matt Groening (développeur exécutif du jeu) et David X. Cohen (directeurs des acteurs vocaux). Les acteurs qui avaient prêtés leur voix aux personnages de la série sont également de retour pour le jeu. On parle ici de Katey Sagal, Billy West, John DiMaggio, Maurice LaMarche, Tress MacNeille et David Herman. Toutefois, pour des raisons budgétaires, Lauren Tom et Phil LaMarr n’ont pas pus participer au projet. Au départ, nous aurions dû avoir un jeu de point & click pour PC et Game Boy Advance, mais le changement a été fait vers un jeu de plateformes à la demande de Matt Groening. En plus de la PlayStation 2, le jeu existe également sur XBox. Il aurait dû être disponible sur GameCube et Game Boy Advance, mais ces deux dernières versions ont étés annulées.

Également sortis un 6 août:
The Tower of Druaga (1985, NES)
Metroid (1986, Famicom Disk System)
Quad Challenge (1991, Genesis)
Secret of Mana (1993, SNES)
Desert Demolition Starring Road Runner and Wile E. Coyote (1994, Genesis)
Lemmings (1994, 3DO)
Bomberman Fantasy Race (1998, PlayStation)
Dragonseeds (1998, PlayStation)
Resident Evil 2 (1998, PlayStation)
Harvest Moon 2 GBC (1999, Game Boy Color)
Star Ocean: The Second Story (1999, PlayStation)
WWF Attitude (1999, PlayStation)
Hidden Invasion (2002, PlayStation 2)
Chaos Legion (2003, PlayStation 2)
Braid (2008, XBox 360)
Disney Planes (2013, Wii)

Publicités