C’est le 18 novembre 1996 que se fait connaître le jeu pour PC Uncle Henry’s Playhouse. De type puzzle, le développement et la publication auront étés du ressort de Trilobyte.

Comment pourrions-nous décrire Henry Stauf? Fabriquant de jouets serait un bon départ. Toutefois, la description devient moins positive en précisant également que son imagination n’est pas très bien tournée et que ses créations ont un penchant pour le macabre. Celui qui était également le méchant des jeux The 7th Guest et The 11th Hour s’est surpassé avec sa plus récente création, une maison de poupée sinistre comprenant douze pièces qu’il a joyeusement décoré avec douze puzzles miniatures de ses manoirs précédents. Généreux de sa personne, il a ajouté une treizième énigme/casse-tête au grenier, lieu inaccessible tant que les autres casses-têtes n’auront pas étés résolus. Stauf émettra ses commentaires, moqueurs lors d’un échec de notre part ou colérique lorsque nous parvenons à élucider le problème.

Comme pour les deux autres jeux mentionnés ci-dessus, le jeu fonctionne avec du point-and-click et est constitué de quatre puzzles de chacun de ces jeux (sauf pour celle du grenier qui est une nouveauté) en incluant Clandestiny même si ce dernier ne fait pas partie de la série The 7th Guest. Bien qu’il soit impossible de passer par-dessus l’un des casses-têtes, nous avons droits à des astuces dans la pièce du foyer. Au total, dix des puzzles sont de logiques et les trois autres nous mettent contre l’ordinateur. Nous pouvons avoir à fermer tous les couvercles des cercueils, un labyrinthe nous demandant d’atteindre le sommet de la maison de poupée, changer les positions de deux groupes de grenouilles, etc…

Après avoir atteint les un million de vente pour The 7th Guest et avec cinq-cent-mille pré-commandes pour la suite, The 11th Hour, Trilobyte a décidé de se lancer dans la publication de jeux au lieu de faire du développement. Une décision qu’ils regretteront car les finances devenaient faibles après les millions mis dans le développement de Tender Loving Care. Ils décident donc de faire un troisième jeu dans la série des 7th Guest pour les aider à remettre de l’argent dans les coffres. Mais, comme le temps pressait, ils ont conçus Uncle Henry’s Playhouse (Uncle Henry’s Mindblower en Europe) à la va-vite en ne faisant que remettre des éléments des jeux précédents. Le résultat de ce faible effort… un grand total de 27 (oui, vingt-sept) copies vendues aux États-Unis et 176 au niveau mondial. Il est maintenant possible de retrouver le jeu dans Puzzle Madness, une compilation de jeux de puzzles mis en vente par Encore. Après cet échec, Trilobyte a pris la décision de ne plus publier leurs propres jeux. Finalement, ce jeu incluait deux avants-goût de jeux à venir, Tender Loving Care (qui a été publié par Aftermath Media) et Dog Eat Dog (bien que toutefois ce jeu n’aura jamais été mis en vente).

Également sortis un 18 novembre:
Gyruss (1988, NES)
Metal Marine (1994, SNES)
Power Instinct (1994, Genesis)
Ultima: The Black Gate (1994, SNES)
Wolfenstein 3D (1994, PC)
Psydabek (1998, PlayStation)
Chrono Cross (1999, PlayStation)
Slave Zero (1999, PC)
Batman: Vengeance (2001, GameCube)
Crazy Taxi (2001, GameCube)
Super Monkey Ball (2001, GameCube)
Wave Race: Blue Storm (2001, GameCube)
Mary-Kate & Ashley: Sweet 16 – Licensed to Drive (2002, GameCube; PS2)
Tom and Jerry in War of the Whiskers (2002, PlayStation 2)
Star Wars: Knights of the Old Republic (2003, PC)
Rune Factory 2: A Fantasy Harvest Moon (2008, DS)
ZombiU (2012, Wii U)
Grand Theft Auto V (2014, PlayStation 4; XBox One)
WWE 2K15 (2014, PlayStation 4; XBox One)

Publicités