C’est le 7 novembre 2000 qu’arrive le jeu de stratégie Sheep pour la PlayStation. Mind’s Eye Productions s’est chargé du développement alors qu’Empire Interactive s’est occupé de la publication.

D’après ce que nous pouvons apprendre au dos de la couverture, les moutons ont voyagé pendant des millions de kilomètres au travers de la galaxie en ayant une très simple mission, faire semblant d’être des animaux stupides et étudier l’environnement de la planète Terre. Mais, comme leur vaisseau a été endommagé et qu’ils sont coincés là, ils en oublient rapidement leur mission et décident de profiter pleinement de leur vie sous les rayons du soleil dans les pâturages. Comme toute bonne chose à une fin, il est maintenant temps pour eux de retourner d’où ils sont arrivés lorsque leurs ancêtres viennent les chercher.

C’est là que notre tâche commence alors que nous devons les aider à y parvenir de la façon la plus sécuritaire possible. Ce qui veut dire qu’ils nous faut les tenir éloigner de choses comme les clôtures électriques, les moissonneuses ou encore d’archers ou de chefs cuisiniers pour n’en nommer que quelques unes. Nous les guidons avec l’aide de gardiens de moutons ou de leurs chiens qui leur feront traverser sept mondes, chacun contenant quatre niveaux. Si nous trouvons tous les trophées d’un monde, nous pouvons ensuite accéder à un niveau bonus. Ai-je précisé que ces gardiens et chiens ont étés enlevés dans le but de les contrôler et les faire travailler comme si ils étaient des machines pour que les moutons retournent le plus vite possible chez eux?

À chaque début de niveau, nous sélectionnons un gardien (soit un des humains: Adam Halfpint ou BoPeep ou alors l’un des chiens: Motley ou Shep) et ensuite, une espèce de moutons (de pâturages, Longwool, Néo-génétique ou factoriel). En courant derrière eux, nous les guideront là où nous voulons les amener, mais il arrive que certains se montreront plus têtus pour nous compliquer la tâche pour tous les amener au point final à l’intérieur du temps limite. Les moutons pourront aussi nous rendre la vie plus difficile en déplaçant des obstacles qui deviendront infranchissables. Il faut aussi surveiller notre environnement car il arrivera qu’un mouton perdu sera remarqué et nous nous devons de l’ajouter au reste du troupeau. Un exemple de power-up serait la radio qui fera obéir les moutons plus facilement.

Également sortis un 7 novembre:
Cyber-Lip (1990, Arcade)
Sweet Angel (1992, Sharp X68000)
Old Time Baseball (1995, DOS)
Fatal Fumes (1996, DOS)
Delta Force: Land Warrior (2000, PC)
Shenmue (2000, Dreamcast)
X-Men: Mutant Wars (2000, Game Boy Color)
Alienators: Evolution Continues (2001, Game Boy Advance)
Jackie Chan Adventures: Legend of the Dark Hand (2001, Game Boy Advance)
Silent Hunter II (2001, PC)
Contra Advance: The Alien Wars EX (2002, Game Boy Advance)
Medal of Honor: Frontline (2002, GameCube)
Barbie: Gotta Have Games (2003, PlayStation)
Hillbilly Whack (2003, PC)
Mario Kart: Double Dash (2003, GameCube)
The Labyrinth of Time (2004, PC)
Donkey Kong Country 3: Dixie Kong’s Double Trouble (2005, Game Boy Advance)
Mario Party 7 (2005, GameCube)
Call of Duty 3 (2006, PlayStation 2; XBox 360)
Go West: A Lucky Luke Adventure (2007, PC)
Mystery Case Files: Madame Fate (2007, PC)
Wii Sports Club (2013, Wii U)

Publicités