C’est le 12 octobre 1992 que sort The Simpsons: Bart’s Nightmare pour la Super Nintendo. C’est un jeu de plateformes qui a été développé par Sculpture Software et qui a été publié par Acclaim Entertainment.

Déjà que Bart Simpson n’aime pas aller à l’école, vous pouvez vous imaginer ce qu’il pense de faire du « temps supplémentaire » (devoirs) à la maison. Cette fois, il en avait tellement qu’il a passé la soirée assis à son bureau à travailler au point où la nuit est arrivée et complètement épuisé par tous les efforts qu’il a mis pour les compléter, il s’est endormit le visage dans ses cahiers. Tout ça parce qu’il tient à éviter de redoubler son année après avoir eu un F de trop dans son bulletin scolaire et qu’il veut faire remonter sa moyenne.

Avec une image aussi négative en tête au moment de s’assoupir, ce n’est pas surprenant qu’il ait fait des cauchemars et dans le cas qui le concerne, le cauchemar en question comprend de voir tout le travail accompli s’envoler par la fenêtre alors qu’un ventilateur allumé sur son bureau a repoussé toutes les feuilles à l’extérieur. Sans perdre un instant, il saute par la fenêtre pour les récupérer, mais sa chute est étrangement longue et au lieu de tomber dans la cours arrière de sa maison, il tombe dans la rue (possiblement Terrasse Evergreen, mais référée en tant que Windy World).

Notre but est de retrouver les pages perdues alors que sur notre route, nous croisons des boites aux lettres qui se déplacent toutes seules, des têtes de statues de Jebediah Springfield, le directeur Skinner, une vieille dame, notre sœur en fée qui peut nous transformer en grenouille (pour reprendre notre forme humaine, il faut laisser la vieille dame nous embrasser) et bien d’autres. Si on se fait toucher, nous perdons un Z (comme les Z signifiant que le personnage dort dans les bandes-dessinées, ceux-ci servant de barre d’énergie) et lorsque nous n’en avons plus, nous nous réveillons avec un F de plus dans notre dossier scolaire. Bart peut se défendre entre-autres en crachant des pépins de melons d’eau ou des bulles de gomme à mâcher. On peut aussi utiliser les bulles de gomme pour attraper les Z bleus flottants pour regagner de l’énergie.

Lorsque nous trouvons une page dans le Windy World et que nous la rattrapons, nous devons choisir entre deux portes qui nous amènera dans un mini-jeu qu’il faut réussir pour officiellement pouvoir garder la page du devoir. Une fois réussi, on ne peut pas rejouer une seconde fois au même mini-jeu. On pourra donc jouer en tant que Bartman qui combat le mal (ce qui inclus ses tantes Patty et Selma), Bartzilla qui détruit des rues, jouer les aventuriers dans la peau d’Indiana Bart, affronter Itchy & Scratchy et finalement détruire des germes. Dépendant du nombre de points et de pages retrouvées, la note de Bart sur son devoir changera tout comme la réaction de sa famille en voyant son résultat final qui sera affiché sur la porte du réfrigérateur.

Également sortis un 12 octobre:
Astro Rabby (1990, Game Boy)
Final Zone (1990, Genesis)
Palamedes (1990, Game Boy)
Jet Force Gemini (1999, Nintendo 64)
WWE Survivor Series (2004, Game Boy Advance)
The Guild 2 (2006, PC)
Cars Race-O-Rama (2009, DS)
Arc the Lad (2010, PlayStation 3; PSP)
Medal of Honor (2010, PC; PlayStation 3; XBox 360)