C’est le 9 octobre 2001 que le jeu de simulation Uplink: Hacker Elite arrive sur les tablettes des magasins. Il a été développé et publié par Introversion Software.

L’époque où un hacker s’occupe à ce genre d’activité de chez lui est révolue en 2010 alors que nous personnifions un pirate informatique qui vient d’être embauché par la compagnie Uplink Corporation qui a des bureaux partout dans le monde. Ce n’est toutefois pas le genre de compagnie qui protège ses employés. Si on se fait retracer pendant que nous accomplissons notre sale besogne, nous sommes laissés à nous-même.

Nous commençons avec la réception d’un courriel d’un défunt agent haut-placé d’Uplink. Ce message parle de recherches faites par Andromeda Research Corporation qui voudrait apparemment détruire internet grâce à un virus informatique du nom de Revelation. De son côté, la compagnie Arunmor veut les en empêcher avec Faith, un logiciel qui a pour but de contrer Revelation. À nous de choisir laquelle de ces deux compagnies nous comptons aider ou si nous préférons demeurer un agent libre, dans le cas de cette troisième option, l’histoire se poursuit quand même, sans notre participation.

Au cours du jeu, nous aurons donc à infiltrer bon nombre d’ordinateurs et il nous faudra être rapide pour compléter notre tâche avant qu’on puisse remonter jusqu’à nous. Pour s’accorder un peu plus de temps, il faut rediriger le signal autant que possible. Il nous faut aussi acheter des logiciels pour pouvoir décrypter les données, certains sont moins bons que d’autres, alors il en revient à nous de bien gérer nos dépenses pour pouvoir se payer le meilleur du lot. Pour donner quelques exemples de missions qui nous attendent, nous devons piéger des gens innocents pour les faire passer pour des fraudeurs, saboter d’autres compagnies, blanchir de l’argent, installer des traceurs, effacer des preuves ou encore infecter des serveurs pour faire planter internet.

Également sortis un 9 octobre:
Exodus: Ultima III (1987, NES)
Super Mario Bros 2 (1988, NES)
Lord Monarch (1992, Super Nintendo)
Iron Man (1996, Sega Saturn)
Superbike 2001 (2000, PC)
Fast Food Tycoon 2 (2001, PC)
I Spy Challenger (2002, Game Boy Advance)
Silent Scope 3 (2002, PS2)
Ty the Tasmanian Tiger (2002, GameCube; PS2)
Backyard Wrestling: Don’t Try This At Home (2003, XBox)
Granny in Paradise (2005, PC)
Club House Games (2006, DS)
Mortal Kombat: Armageddon (2006, PS2)
Folklore (2007, PlayStation 3)
Looney Tunes: Acme Arsenal (2007, PS2; Wii)
Star Wars Battlefront: Renegade Squadron (2007, PSP)
Retro City Rampage (2012, PlayStation Vita)
Spy Hunter (2012, 3DS)

Publicités