Vous avez plusieurs consoles qui se branchent en RGB, et vous avez peur d’abîmer la prise péritel de votre télé ou de l’appareil sur lequel est branchée la console ? Ou vous êtes juste un gros flemmard qui n’aime pas faire 36 manipulations avant de pouvoir jouer à son jeu ? Dans ce cas, faire l’acquisition d’un switch RGB peut vous être utile.

Différentes technologies

Pour commencer, voyons quels genres de switch on peut trouver, histoire de savoir dans quoi on met les pieds.

  • Les switchs manuels. C’est très simple, on branche nos appareils sur le switch, on branche le switch à la télé, et quand on veut passer d’un appareil à un autre, on appuie sur un interrupteur sur le switch. Ce sont les switchs les plus courants, et les moins onéreux. Et cela ne veut pas dire que ce sont les moins bien !
  • Les switchs automatique. On branche tout, et le switch bascule tout seul sur l’entrée concernée. Dans une prise RGB, il y a plusieurs broches, et le switch va tout simplement vérifier sur une des broches s’il y a du courant qui passe, et agir en conséquence. C’est également avec ce procédé que votre télé passera directement sur la chaîne AV lorsque vous allumez votre console.
  • Les switchs avec alimentation externe. Pour ceux-là, il faut en plus brancher le switch à une prise de courant. Cela permet de faire fonctionner le switch sans utiliser le courant qui circule dans les prises RGB, et donc de ne pas perdre l’intensité du signal. C’est surtout recommandé quand on commence à avoir un grand nombre de prise (à partir de 5 je dirais), et c’est indispensable pour un switch automatique (si vous trouvez un switch automatique sans alimentation externe, je vous déconseille de l’acheter)

Qu’est-ce qu’un bon switch ?

Bien, maintenant on connait les choix qui s’offrent à nous, mais comment choisit-on son switch ?

La première chose est de savoir combien d’appareil on voudra brancher dessus.À ma connaissance, il existe des switchs RGB qui possèdent jusqu’à 8 entrées. Et pensez bien au long terme, aux consoles que vous avez envie d’acheter plus tard, ça serait dommage de devoir racheter un nouveau switch 6 mois plus tard 😉

Ensuite il faut bien vérifier que le switch soit un VRAI switch RGB sur toutes les prises. Il existe des switchs qui se prétendent RGB, mais en fait il n’y a qu’une prise RGB et les autres sortent du composite dégueulasse 😦

Comme je le disais dans la description des types de switchs, si vous avez 4 consoles ou moins, vous pouvez prendre un switch manuel sans alimentation externe. Si vous en avez plus de 4, envisagez sérieusement le switch avec alim’ externe.

Si vous avez l’occasion de tester le switch, c’est encore mieux. Testez tous les ports et voyez ce que ça donne. Le critère principal, c’est vos yeux ! Si l’image vous convient, c’est bon, allez-y. Si vous voyez des couleurs qui bavent, des images floues ou qui décrochent, laissez tomber. Un autre test important à faire, c’est de brancher au moins 2 consoles sur le switch. Allumez la première, là tout devrait bien fonctionner. Ensuite, allumez la 2e machine, et si rien ne se passe, c’est parfait. Si on voit que l’image saute un court instant, ou que l’image commence vraiment à partir en vrille, c’est fini, on arrête tout. Un bon switch sépare bien toutes ses entrées, ce qui veut dire que ce qui ce passe sur un entrée n’influence pas sur ce qui se passe sur une autre. Si on voit des interférences, c’est mauvais.

Une petite sélection

J’ai testé pas mal de switch depuis que je suis gamin, mais je ne me souviens pas de tous les modèles et de toutes les marques, désolé :p Cependant, je vous propose quand même ceux que j’ai testé récemment:

Hama AV Selector 100S

Switch manuel, 3 entrées RGB, 1 entrée composite (pour une NES par exemple), et une sortie RGB (câble non fourni). Je n’ai pas noté de défaut d’image, et il est encore facilement trouvable, pour un prix avoisinant les 25€ (par exemple ici ).

Madcatz RGB System Selector

madcatz

Switch manuel, 4 entrées RGB, 1 sortie RGB (câble intégré). Sans doute le meilleur switch manuel que j’ai eu entre les mains, rien que ça. Son défaut est sa disponibilité. Même sur eBay c’est compliqué ne serait-ce que d’en trouver un… 😦 J’avais acheté le mien 29£ frais de port inclus, donc je dirais que si vous le voyez à moins de 40€, vous pouvez y aller !

gscartsw

gscatsw

Bon, alors là attention, on rentre dans l’artisanal, dans le truc fait par un passionné, à la main de A à Z. Switch automatique, alimentation externe (fournie et universelle, pas de soucis). 8 entrées RGB, 1 sortie RGB (câble non fourni), une autre sortie RGB, mais pour prise VGA (c’est très spécifique pour certains appareils), et une sortie jack 3.5. Les 2 sorties sont simultanées.

Il possède également un sync-stripper intégré (pour faire court, cela garanti un fonctionnement simplifié sur plein d’appareils, les upscaler notamment)

C’est à mes yeux le switch RGB ultime, tout fonctionne parfaitement, le basculement automatique se fait sans soucis, et l’image est impeccable. Il a cependant 2 défauts majeurs, qui sont en fait liés. 260$ frais de port inclu (pour la douane j’ai eu du bol, donc je ne sais pas…), et une disponibilité au compte-gouttes. Superg (le monsieur qui les propose) les fabrique tout seul après son boulot, et n’utilise que les meilleurs composants du marché, fatalement, c’est compliqué. Selon lui, il ne fait pratiquement pas de bénéfice, j’avoue que je ne connais pas les prix de tous les composants, donc je ne sais pas si c’est vrai… Vous trouverez toutes les infos pour en avoir un sur ce forum.

Truc dont j’ai oublié le nom

noname

Je ne vais pas perdre mon temps à le décrire, évitez-le 😉

Si vous possédez d’autres switchs qui fonctionnent bien (ou pas !), n’hésitez pas à me faire des retours pour que je les ajoute au guide 😉